Connexion
Accueil / Le Jardinage / Potager et légumes / Entretenir sa culture en lasagne toute l’année

Entretenir sa culture en lasagne toute l’année

entretien lasagne
0

Vous avez créé votre lasagne en automne ou au printemps, vos plants sont beaux et vigoureux, les récoltes abondantes. Au cours de cette première année votre lasagne va perdre en hauteur et, c’est à l’automne suivant que vous lui redonnerez une nouvelle vie.

À lire aussi :

Automne : nourrissez votre lasagne

Après une première année riche, les matériaux de votre lasagne se sont décomposés  et elle a inévitablement perdu quelques centimètres ! C’est le moment de la regarnir !

  • culture lasagne automneAjoutez une couche de matières vertes (tonte de gazon, restes de fruits et légumes…) sur 5 cm. Arrosez.
  • Recouvrez d’une couche de matière brune (paille, BRF, litière végétale…) sur 10 bons cm. Arrosez abondamment.
  • Achevez par du compost mûr sur 5 cm. Arrosez en pluie fine.

Le BRF, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit du Bois Raméal Fragmenté, c’est-à-dire de fins rameaux taillés à l’automne et broyés aussitôt. Matière essentiellement carbonée, le BRF est un lit de culture pour les champignons qui interviennent dans sa dégradation et qui sont favorables aux cultures potagères. Si vous avez un broyeur n’hésitez pas !

Pour aller plus loin : Le BRF, c’est quoi ?

Une fois que c’est fait, vous pouvez à nouveau planter et semer, la lasagne est prête !

Hiver : couvrez votre lasagne

C’est la saison où on protège sa terre et la vie du sol du gel et des grands froids. Comment ? Utilisez un paillage de feuilles mortes ou de paille sur 10 cm. Vous patienterez ainsi jusqu’au mois de mars.

Pour aller plus loin : Que faire dans un potager en permaculture en hiver ?

Printemps : l’éveil de la végétation

Au jardin, la nature se réveille, votre paillage de feuilles mortes a fondu. En mars, c’est le moment de :

  • culture lasagne printempscouvrir votre lasagne d’une couche de paillage de 5 cm.
  • garder l’ancien paillage de feuilles mortes s’il en reste et de le compléter pour atteindre les 5 cm. Ne paillez pas davantage, l’idée est de permettre aux premiers rayons du soleil de venir réchauffer la terre. Si vous paillez trop en début de printemps, vous pouvez perdre jusqu’à 5° par rapport au sol nu.
  • désherber tant que votre lasagne est peu plantée. Les liserons et le chiendent pointent leurs premières feuilles au mois de mars.
  • mettre en place vos légumes en suivant l’avancée de la saison.

Astuces : vous avez trop de chiendent et, malgré vos désherbages à répétition, il prend le dessus ? Contenez-le en semant du sarrasin, rare plante à défier cette adventice tenace !

À la fin du printemps (en mai, juin):

  • ajoutez une couche de compost mûr sur 5 cm par-dessus le paillage en place.

Les visiteurs de votre lasagne pointent le bout de leur nez

Au début du printemps, votre lasagne grouillante de microorganismes attirera les convoitises ! Les oiseaux grattent et fouillent à la recherche de nourriture et votre lasagne ressemble à un champ de mines. Les chats trouveront également agréable ce sol mou et souple pour venir y faire leurs besoins… ! Difficile dans de telles conditions de semer en place.

  • Couvrez votre lasagne d’un maillage de branches ou de brindilles (celles de framboisiers bien piquantes sont très efficaces) le temps que vos plantes prennent leur place.
  • Tuteurez les plantes hautes : elles ne résisteraient pas à un coup de vent dans ce sol meuble.

Été : le temps de l’abondance !

lasagne potager étéC’est incroyable, tout pousse ! Vos plantes sont robustes et productives (des brouettées de tomates et de courgettes !), c’est le signe que votre terre est fertile !

En cette saison, si vous ne deviez vous rappeler que d’une chose c’est de ne jamais garder le sol nu afin de conserver l’humidité du sol.

  • Dès que vous avez de l’herbe fraîche (ou du foin) paillez en ne dépassant pas les 5 cm.

Ce paillage permettra de nourrir votre sol en même temps qu’il retiendra l’eau.

Bon à savoir : votre lasagne conserve l’eau ! En effet, elle possède un taux d’humus important ce qui lui permet de restituer 15 fois son poids en eau ! Elle reste humide sans pour autant être détrempée car sa structure aérée permet de ne pas garder le surplus de pluie. Une terre comme celle-là demande moins d’arrosage aussi, vérifiez avant de l’humidifier : grattez le sol sur 10 cm constatez et n’arrosez que si nécessaire.

Pauline Sutter

Ceci devrait aussi vous plaire :

 


Écrit par Pauline Sutter
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *