Connexion
Accueil / Le Jardinage / Maladies et parasites / Liseron qui envahit votre jardin, voici comment l’éliminer et ce qu’il ne faut surtout pas faire !

Liseron qui envahit votre jardin, voici comment l’éliminer et ce qu’il ne faut surtout pas faire !

liseron envahissant
0

Comme le chiendent, le liseron des champs (Convolvulus arvensis) ou le liseron des haies (Calystegia sepium) appartiennent à cette catégorie de mauvaises herbes dont il est difficile de se débarrasser. Vigoureux et doté d’une croissance rapide, le liseron s’enroule autour des tiges des plantes, grimpe sur les grillages, rampe sur la pelouse et au potager. Et nargue le jardinier avec ses fleurs blanc pur ou rosé !

Pour aller plus loin :

 

Le liseron, c’est quoi précisément ?

liseron adventiceCertains vous diront que le liseron a un certain charme avec ses fleurs blanc pur ou rosé et ses tiges volubiles qui s’entortillent autour du moindre support. Des fleurs éphémères d’une journée, très mellifères qui nourrissent les abeilles, les bourdons et les syrphes, très utiles au potager pour la pollinisation.

Certes, mais le liseron a surtout la fâcheuse manie de partir à l’assaut du moindre grillage ou de la plus petite tige de plante qu’il trouve sur son passage. Au point de le recouvrir totalement ou d’étouffer cette plante qui ne demande qu’à vivre ! De plus, le liseron détourne les nutriments et l’eau, en privant ses voisines.

liseronCar le liseron est une vivace rampante de la famille des Convolvulacées, au feuillage caduc, doté d’un réseau de rhizomes souterrains qui résistent très bien au froid. En hiver, le feuillage meurt mais la plante est simplement en dormance. Au printemps, elle ressurgit, plus vigoureuse !

Le liseron pousse en général dans les sols tassés et riches en azote. Elle est donc considérée comme une plante bio-indicatrice.

Ce qu’il ne faut pas faire avec le liseron

liseron adventiceLe liseron est doté de racines très profondes qui s’étalent facilement grâce aux bourgeons qui donnent de nouvelles pousses. De plus, ses graines se disséminent par le vent sans aucune difficulté. Autant dire que le sol de vos massifs, bordures ou de votre potager peut vite être envahi de cette adventice.

Pour ne pas faciliter sa dissémination, il est essentiel de ne pas :

  • Travailler le sol avec un motoculteur qui coupera les racines en différents tronçons synonymes de nouveaux plants
  • Bêcher le sol pour les mêmes raisons
  • Arracher le liseron à la main en cassant les tiges

Comment se débarrasser du liseron ?

Il est possible de mettre en œuvre plusieurs méthodes :

liseron adventice

  • L’arrachage avec une fourche-bêche ou une biofourche, également appelée grelinette, qui permettra d’aller chercher les racines profondément en soulevant la terre. N’allez pas trop vite pour ne pas casser les racines. Il faudra certainement renouveler l’opération, chaque fin d’hiver, pendant plusieurs années !
  • Le désherbage par pulvérisation de vinaigre blanc est efficace si le liseron s’est insinué entre des dallages
  • La suppression des tiges avant l’apparition des fleurs pour éviter la dispersion des graines. Mais le liseron continue à se multiplier via ses rhizomes
  • Au pied d’une haie, la pose d’une bâche sombre et épaisse, totalement imperméable, permet d’éliminer les liserons au bout de quelques mois. Cette technique se nomme la solarisation car elle consiste à priver le liseron de lumière…et d’eau.
  • Supprimer dès leur apparition les jeunes plantules avec une gouge qui permet de retirer les racines profondes
  • Les désherbants naturels à base dacide pélargonique s’avèrent assez efficaces sur le liseron mais il doit être loin des plantes potagères ou des vivaces
  • Lepaillage épais ou les toiles de paillage ralentissent la pousse mais n’éliminent pas le liseron.

Astuce naturelle : vous pouvez aussi laisser pousser le long du grillage de l’enclos de mes poules, mélangé à des ipomées (Ipoméa indica), une autre variété de liseron, non invasive, aux grosses fleurs bleues. Les fleurs mellifères ont été butinées tout l’été par les insectes et les tiges enroulées dans le maillage leur ont procuré de l’ombre. À l’automne, il suffit d’enlever les tiges sèches.


©Dr Hans-Günther Wagner ©Andrey Zharkikh ©Andreas Rockstein


Écrit par Pascale Bigay | L'écriture a ponctué la vie de Pascale. Tout comme la nature, la botanique, le jardinage... C'est pourquoi à travers ses mots, elle vous fait partager ses expériences et ses découvertes de jardinage, ses plantations de vivaces ou d'arbustes, ses recettes du potager, la vie de ses poules...
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos réactions
  • Menotti Chantal a écrit le 2 septembre 2023 à 12 h 05 min

    En ce qui concerne les liserons à enlever, le vinaigre blanc ne fonctionne pas, je parle en connaissance de cause, idem, avec le gros sel.

    • Mezzo a écrit le 2 septembre 2023 à 20 h 16 min

      pour ma part ça a très bien marché, je pense que ça dépend du degrés du vinaigre