Connexion
Accueil / Le Jardinage / Reportage / La toile de paillage synthétique au jardin, qu’en pensent nos experts ?

La toile de paillage synthétique au jardin, qu’en pensent nos experts ?

Toile de paillage synthétique avis avantage inconvenient
0

Un talus à protéger, des massifs envahis de mauvaises herbes, une grande parcelle de fraises… Légitimement, vous pensez à la pose d’une toile de paillage synthétique pour éliminer les longues corvées de désherbage. Bien que les avantages soient évidents, ces toiles de paillage recèlent pourtant quelques inconvénients majeurs que vous ne pouvez ignorer.

Une toile de paillage synthétique, c’est quoi exactement ?

La toile de paillage est une bâche en polypropylène, une matière plastique relativement résistante. Elle se pose sur le sol d’un massif, d’une bordure, d’un talus ou d’une rocaille, voire d’un potager ou d’une allée.

toile de paillage jardinProposés en différents grammages et coloris, ces toiles ou films de paillage synthétiques ont la particularité d’être perméables à l’eau et à l’air, et résistants aux rayons UV. Et, suivant le grammage (de 20 à 130 gr/m2), elles sont plus ou moins résistantes aux piétinements.

La toile de paillage se fixe au sol grâce à des agrafes métalliques ou des griffes de fixation. Et elle se découpe pour planter les végétaux.

Pour autant, c’est du plastique !

Les raisons légitimes de poser une toile de paillage

La première raison qui incite quiconque à poser une toile de paillage est le ras-le-bol des mauvaises herbes, autrement appelées adventices, En effet, que ce soit dans un massif ou un talus, les chiendents, liserons, pissenlits et autres oxalis peuvent vite devenir envahissants. Même si ces fameuses mauvaises herbes ont aussi leur utilité… Toujours est-il que la toile de paillage va freiner leur croissance et finir par les asphyxier. Quoique le liseron parvienne aussi à proliférer sous une bâche !

Pour aller plus loin :

D’autres raisons existent :paillage synthétique potager

  • supprimer les corvées d’arrosage puisque la toile de paillage conserve l’humidité du sol
  • limiter l’érosion du sol sur un talus car la toile de paillage retient la terre
  • éviter la battance c’est-à-dire la formation d’une croûte compacte à la surface du sol due aux intempéries
  • réchauffer la terre au printemps et donc favoriser la pousse de certaines plantes potagères
  • garder les légumes ou fruits propres car ils ne sont pas en contact avec le sol
  • empêcher l’apparition de certaines maladies dues au mouillage du feuillage car la toile de paillage évite les éclaboussures

Donc, la toile de paillage semble être la solution idéale pour tous ceux qui ne veulent pas passer trop de temps au jardin ou pour les zones difficilement accessibles ! D’autant qu’elle bénéficie d’une longévité allant jusqu’à 15 ans pour les plus gros grammages.

Les inconvénients insoupçonnés des toiles de paillage synthétiques

Poser une toile de paillage, c’est avant tout faire entrer du plastique dans son jardin ou son potager. Au-delà de la pollution qu’elle peut engendrer, cette matière plastique n’est pas éternelle. Elle se déchire, s’effiloche et se délite. Et peut finir à la poubelle avec les difficultés que représente sa suppression.

L’autre inconvénient majeur réside dans l’esthétisme. Même si cette notion est relative, reconnaissons que ces toiles de paillage ne sont pas du plus bel effet dans une plate-bande ou une haie !film de paillage inconvénient

Mais au-delà de ces aspects pratiques et esthétiques, c’est surtout le sol qui souffre de la pose d’une toile de paillage synthétique. En effet, sous une toile, le sol n’est plus nourri comme il peut l’être, dans la nature, par la chute des feuilles mortes ou l’apport de matières organiques. Ces matières se décomposent grâce à l’action de la petite faune, des bactéries et des champignons. Elles forment un humus indispensable au développement des végétaux.

Sous une bâche, le sol s’appauvrit vite car il n’est pas enrichi de ces éléments nutritifs. Il finit par devenir infertile, provoquant la disparition de toute cette microfaune utile. Et, au bout de la chaîne, ce sont les vivaces, arbustes et arbres qui en subissent les conséquences : ils sont carencés et plus sujets aux maladies et parasites. Quant à leur croissance, elle est forcément impactée.

Un autre inconvénient réside dans la mauvaise infiltration de l’eau. Certes, les toiles de paillage sont perméables à l’eau et à l’air mais pas suffisamment pour irriguer correctement les systèmes racinaires les plus profonds. L’eau ruisselle plus facilement sur une toile de paillage.

Enfin, des plantes couvre-sol comme la lysimaque, l’aubriète, l’arabis ou corbeille d’argent, la campanule des murets… verront leur croissance freiner par la toile de paillage. Car elle les empêche de drageonner correctement.

Les alternatives à la toile de paillage

paillis minéral alternative toile de paillageSi vous voulez absolument poser une toile de paillage pour vous faciliter la vie, optez plutôt pour un feutre biodégradable en lin, juste, chanvre, fibre de coco ou laine. Ils sont certes un peu moins durables, plus onéreux, mais aussi plus esthétiques et plus respectueux de l’environnement.

Sinon, les paillis minéraux de graviers, galets ou pouzzolane, certes inertes, sont très efficaces contre la pousse des mauvaises herbes tout en étant très décoratifs.

paillis végétal alternative toile de paillageEnfin, les paillages végétaux ou organiques comme le BRF, les écorces et copeaux de bois, les coques de cacao ou les cosses de sarrasin, les paillettes de lin, de miscanthus ou de chanvre (parfaits pour les talus !) cumulent tous les avantages.

Et au potager, les paillages sont encore plus variés, réhabilités et vantés par les techniques permacoles.

Pour aller plus loin :

 

 

 

 

 


Écrit par Pascale Bigay | L'écriture a ponctué la vie de Pascale. Tout comme la nature, la botanique, le jardinage... C'est pourquoi à travers ses mots, elle vous fait partager ses expériences et ses découvertes de jardinage, ses plantations de vivaces ou d'arbustes, ses recettes du potager, la vie de ses poules...
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *