paillage

Les jardineries proposent toute une gamme de paillis essentiels pour le bien-être du sol et des plantes, été comme hiver. Mais savez-vous que vous pouvez les fabriquer vous-même ?

Les déchets peuvent être des trésors, ceux de la cuisine en sont assurément. Faire un tri astucieux lors de la préparation de vos repas est un cadeau à faire à son jardin.

A lire aussi : la paillage, utile et décoratif

Triez vos déchets de cuisine

coques noisette paillagecoques cacao paillage« Toutes les coques de fruits et cosses peuvent par exemple être recyclées en paillage », explique la paysagiste et coach en jardin Fernanda Voulgaropoulos.

En effet, en dehors du compost, vous pouvez stocker plusieurs matières renouvelables : les coques de noisettes et de noix, l’écorce de coco à transformer en chips de coco et, pourquoi pas, les coques de cacao.

noyau peche paillage

paillage coquille huitre

Pensez aussi aux noyaux de pêches et de cerises (pour remplacer les habituelles billes d’argile rouges et noires), aux coques de cacahuètes et aux coquilles d’œufs et d’huîtres.

Marie Cochard, créatrice de La Cabane Anti-Gaspi, conseille aussi de mettre les résidus de ces dernières au compost et de placer les coquilles d’œuf au pied des plantations potagères et des fruitiers pour enrichir le terreau.

Au jardin aussi, on récupère !

ardoise massifAu jardin aussi, pensez à réutiliser les écorces (si elles ne sont pas malades) ainsi que les aiguilles de pin maritime, les ardoises à réduire en paillettes, le miscanthus, voire le chanvre… Ce sont également d’excellents paillis naturels à faire soi-même !

Si besoin, n’hésitez pas à en parler à vos voisins ou aux membres de votre famille pour réunir une quantité de matière optimale. Et l’investissement dans un broyeur peut être d’une grande aide !

La plupart conviennent à tous les usages : paillage de massifs d’arbres, d’arbustes, de plantes annuelles et bisannuelles… Leur atout est aussi esthétique car leurs différentes teintes permettent de créer des ambiances : « mariez-les par rapport à l’ensemble des couleurs de votre jardin ou d’un massif », conclue Fernanda Voulgaropoulos. En somme, les paillis-DIY n’ont que des atouts !

Pour aller plus loin :   – www.lesdoigtsfleuris.com   – Les épluchures, tout ce que vous pouvez en faire, de Marie Cochard, aux éditions Eyrolles. www.lacabane-antigaspi.com

Claire Lelong-Lehoang

Crédits des visuels :   Paillage 1 à 8 : ©Claire Lelong-Lehoang   Plante : © Florentaise