érable du japon

Flamboyant, l’érable du Japon est un bel arbuste, grâce à la forme et la couleur de son feuillage.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Acer japonicum
Famille : Sapindacées
Type : Arbre

Hauteur
 : 8 à 10 m
Exposition : Mi-ombre
Sol : Ordinaire, bien drainé

Feuillage
 : Caduc

Plantation de l’érable du Japon

L’Erable du Japon se plante à l’automne mais peut également être planté au printemps lorsqu’il est acheté en conteneur.

  • L’érable du Japon aime les situation partiellement ombragées.
  • Une exposition trop ensoleillée pourrait griller les feuilles.
  • L’érable japonais redoute les sols calcaires.
  • Il n’aime pas non plus les situations soumises aux courants d’airs ou aux vents forts.

Bien planter un érable du Japon :

Outre la nature du sol et l’emplacement, il est important d’apporter à l’érable du Japon, dès la plantation, les bons éléments nécessaire à sa croissance.

  • Creuser un trou de 3 à 4 fois la taille de la motte.
  • Apporter un mélange de terreau plantation et terre de bruyère.
  • Poser la motte au milieu du trou.
  • Remplir avec le mélange sans enterrer la base du tronc.

Erable du Japon en pot :

La culture de l’érable du Japon en pot est tout à fait possible, c’est même un arbuste idéal pour cela.

  • Utiliser un pot de taille suffisante.
  • Assurez-vous que le pot est bien percé au fond (ne jamais utiliser de pot à réserve d’eau)
  • Mettre un lit de billes d’argile ou de graviers au fond du pot sur 3 ou 4 cm afin d’assurer un bon drainage.
  • Remplir le pot d’un mélange de terreau type plantation et terre de bruyère

En terre ou en pot, favorisez le développement de l’arbre en mettant un paillage au pied de l’arbre qui maintiendra l’humidité dans le sol.

Entretien de l’érable du japon

erable du japonUne fois bien installé et en ayant bien respecté les conditions de culture, l’érable du Japon est facile d’entretien.

La plus grosse erreur de culture que l’on constate est lié à l’arrosage.

Bien arroser l’érable japonais :

  • Maintenir le sol humide en été en évitant les arrosages excessifs.
  • L’érable du Japon en pot doit être arrosé dès que la terre est sèche en surface.
  • Un manque d’eau risque de faire bruler les feuilles.
  • En cas de forte chaleur, une brumisation du feuillage le soir permet de rafraichir l’érable du Japon.

Taille de l’érable du Japon

Aucune taille n’est vraiment indispensable.

Votre érable du Japon n’aime pas vraiment être taillé et seuls les vieux sujets devront être taillés de manière mesurée.

Si la taille doit se faire, elle doit avoir lieu en hiver, en dehors des périodes de gel. Ne jamais tailler en dehors de la période allant de novembre à mars.

  • Commencer par bien désinfecter votre matériel de taille.
  • Supprimer le vieux bois et les branches mortes.
  • Appliquer du mastic de cicatrisation afin d’éviter tout risque de maladie.

Maladies de l’érable du Japon

L’érable du Japon peut être victime des attaques de pucerons. ces petites bêtes vertes ou noires colonisent les feuilles et peuvent affaiblir votre érable japonais.

Si vous constatez des branches qui noircissent sur votre érable du Japon, il convient de les couper à la base et de les détruire.

En effet, de nombreux érables sont atteints par une maladie appelée le verticillium qui est un champignon capable de dévaster un érable en quelques mois.

Dès que vous voyez votre érable malade, brûlez les branches sèches.

Voici aussi comment lutter contre les tâches noires de l’érable.

A savoir à propos de l’érable du Japon

érable japon - Acer japonicumComme son nom l’indique, cet érable est originaire du Japon. En effet, il est originaire des sous-bois des forêts japonaises.

Il a des teintes flamboyantes à l’automne, c’est alors un véritable festival de couleurs dès la fin de l’été.

Nous avons l’habitude de regrouper, sous la dénomination de érable du Japon, tous les érables provenant de ce pays. Nous retrouvons ainsi aussi bien l’acer japonicum, que l’acer shirasawanum ou encore l’acer palmatum.

Conseil malin à propos de l’érable du Japon

Il aime les sols acides. Un mélange à base de terre végétale, de terreau et de terre de bruyère lui convient parfaitement !


© rootstocks