Figuier de Barbarie : plantation et entretien

Figuier de barbarie

Le figuier de Barbarie en résumé :

Nom latin : Opuntia ficus‑indica
Noms communs : figuier de Barbarie, figuier d’Inde, Nopal
Famille : Cactacées
Type
 : Cactée vivace

Hauteur : 5 m voire plus
Exposition : Plein soleil
Sol : Léger, drainant, tout pH

Rusticité : Non rustique (minimum 10 °C)

Floraison : Printemps, été – Feuillage : Persistant

Le figuier de Barbarie est une vivace cactée ayant les proportions d’un arbre. Ses tiges bleu‑vert sont formées d’articles (les parties aplaties en forme de raquette). La floraison s’étale du printemps jusqu’à l’été. Elle est suivie par l’apparition de fruits charnus et comestibles : les figues de Barbarie.

Plantation du figuier de Barbarie

Opuntia ficus‑indica ne convient pas à tous les climats. En effet, sa mauvaise rusticité lui impose une température minimum de 10 °C. De même, installez‑le en plein soleil pour lui fournir toute la lumière et la chaleur dont il a besoin pour s’épanouir.

Comme beaucoup de cactées vivaces, le figuier de Barbarie est sensible à l’excès d’humidité. Il doit donc être planté dans une terre drainante et légère. En revanche, le pH du sol n’a aucune importance.

Une fois l’emplacement choisi, la plantation du figuier de Barbarie est simple :

  • Figuier de barbarie plantationPrivilégiez une plantation au printemps.
  • Creusez un trou d’environ 20 cm de profondeur.
  • N’hésitez pas à incorporer du terreau et du sable pour améliorer le drainage.
  • Après avoir retiré le conteneur, désagrégez la motte et libérez quelques racines afin de faciliter leur développement.
  • Déposez le pied dans le trou et rebouchez‑le en tassant suffisamment la terre.
  • Selon l’humidité du sol, effectuez un premier arrosage.

Il n’est pas impossible de planter le figuier de Barbarie en pot. Néanmoins, ses proportions à l’âge adulte, ainsi que la présence des aiguillons compliqueront les rempotages ou les déplacements.

Entretien du figuier de Barbarie

Comme il ne redoute pas la sécheresse, le figuier de Barbarie n’a pas besoin d’arrosage.

Si vous avez installé votre plante en pot, vous devrez :

  • Figuier de barbarie entretienapporter de l’eau seulement lorsque le substrat est sec ;
  • appliquer un engrais spécial 3 à 4 fois dans l’année, durant la période de croissance (printemps, été, automne) ;
  • éviter d’arroser ou de fertiliser en hiver.

Taille :

La taille du figuier de Barbarie n’est pas nécessaire.

Multiplication du figuier de Barbarie :

Vous pouvez multiplier votre plante en procédant soit par semis, soit par boutures de tiges au printemps ou en été.

Maladies et ravageurs :

Le figuier de Barbarie est une vivace résistante. Il est donc peu sujet aux maladies. En revanche, il est particulièrement sensible à la pourriture des racines en cas de sol mal drainé.

Concernant les ravageurs, vous devrez surveiller l’apparition de cochenilles, qui peuvent vite coloniser votre plante.

Emploi et association

La forme, la taille et les exigences culturales du figuier de Barbarie en font un excellent sujet pour les jardins secs.

Composez‑vous un décor exotique, en lui associant :

  • des arbres et arbustes comme un eucalyptus, une santoline au feuillage parfumé, un genêt ananas, etc.
  • ou bien des vivaces telles qu’une Agave, une Aloe, un Kniphofia, des plantes succulentes, etc.

Les cultivars du figuier de Barbarie

Opuntia ficus‑indica possède quelques cultivars qui diffèrent surtout par la couleur de leurs fruits :

  • ‘Sulfarina’ aux fruits jaunes ;
  • ‘Sanguigna’ portant des fruits rouge‑pourpre ;
  • ‘Muscaredda’ et ses fruits blanchâtres.

Conseil malin

le figuier de Barbarie porte des aiguillons sur ses feuilles et ses fruits. Une fois entrés dans la peau, ils peuvent être difficiles à retirer. Il est donc important de porter des gants et de faire attention lors de vos manipulations.


©andrea ilk, ©Nicole Pankalla ©Juan Poza Bóveda


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.