Connexion
Accueil / Jardinage / Le réveil du bassin au printemps : 3 fleurs incontournables

Le réveil du bassin au printemps : 3 fleurs incontournables

0

Tout doucement, l’eau du bassin se réchauffe mais il faudra encore patienter quelques mois avant d’admirer la floraison des plantes aquatiques. Pour l’instant l’heure est au nettoyage des feuilles accumulées dans le fond, à la reprise du nourrissage des poissons de bassin mais aussi à l’installation des plantes de berge à floraison printanière.

Nous évoquons ici trois styles de végétaux rustiques et à installation rapide.

Le populage des marais : des boutons d’or à l’appel

Encore appelé souci d’eau (Caltha palustris), cette fleur de la famille du bouton d’or (Renonculacées) déploie la même vivacité de couleur.

Caltha palustris - souci d'eauElle présente une souche compacte entre 20 et 50 cm de haut, munie de feuilles épaisses et luisantes en forme de cœur. L’éclosion des boutons jaune doré, à fleurs simples ou doubles (chez Caltha palustris ‘Plena’) se perpétue de mi-mars à juin en fonction du climat.

Il existe une variété à fleurs blanches et aux étamines jaunes, plus compacte et fleurissant dès mars.

Divisez les souches au mois de mars et plantez-les tout au bord de la pièce d’eau en faisant un apport de terreau localisé. Les racines tolèrent jusqu’à 10 cm d’immersion. Vous pouvez associer des primevères de toute espèce pour varier les coloris.

Les persicaires : des tapis nuancés de rose

  • La renouée de l’Himalaya, Persicaria affinis (syn. Polygonum affine) est une vivace persistante d’un foisonnement étonnant en sol frais. Les touffes amples vert glauque se hérissent d’épis rouges virant progressivement au rose pâle, entre avril et juillet.
  • Persicaria - persicaire - renouée fleurSes cultivars offrent des feuillages automnaux très décoratifs : ‘Darjeeling Red’  vire au jaune et rouge tandis que ‘Superba’ devient brun lustré. Ce dernier est plus vigoureux (30 cm) et développe des épis moins gros, rose pâle.
    La persicaire ‘Palette du peintre’ est intéressante pour son feuillage marbré de jaune-crème sur lequel s’imprime un V rouge sang. Plantez-la en zone mi-ombragée pour ne pas brûler son feuillage.
    Pour faire un effet de masse, plantez 6 pieds espacés de 50 cm. Vous pourrez effectuer des divisions de touffes en octobre.
    Ces espèces croissent dans les zones non immergées contrairement à Persicaria amphibia qui peut pousser entre 0 et 1 m d’eau. Cette dernière exige une grande pièce d’eau et fleurit bien plus tard en juin-juillet.

Les iris d’eau

C’est le moment de les planter même si la floraison n’aura lieu que dans quelques semaines.

Il existe une énorme variété d’espèces d’iris adaptées aux zones marécageuses :

  • iris des maraisL’iris des marais (Iris pseudacorus), à fleurs jaunes, est spontané dans nos régions. Il peut pousser dans 20 cm d’eau. Son cultivar ‘Variegata’ présente un feuillage panaché d’or très décoratif. Ils fleurissent tous les deux en mai-juin.  P +10/-10 cm
  • Iris laevigata aux teintes bleu lavande, blanches ou roses, pousse dans les mêmes conditions et fleurit de mai à juillet.
  • L’Iris versicolor, fleuri à la même époque présente des pétales étroits pourpres ou bleus, veinés de blanc. Il apprécie la mi-ombre. P 0/-10 cm.
  • Les zones non immergées peuvent accueillir les Iris ensata (syn. kaempferi), un autre iris sans barbe marqué de trois taches jaunes, aux innombrables cultivars parfois à fleurs doubles de 25 cm de diamètre.
  • A lire aussi : Un miroir d’eau aux reflets azurés

3- Conseils de plantation

Les plantes de rive sont capables de prospérer dans une zone d’eau peu profonde ou dans un sol gorgé d’eau en permanence. Elles peuplent naturellement les berges d’une mare au fond argileux qui permet de faire remonter l’humidité par capillarité.

La profondeur d’eau tolérée par les plantes est indiquée par un nombre précédé du signe (-). Le niveau 0 correspond à la surface de l’eau.
Faites vos plans en créant des taches de couleurs, en tenant compte de la hauteur des végétaux et de leur profondeur d’immersion.

Cas d’un bassin sur liner

La plupart des plans d’eau sont cependant artificiels et reposent sur une bâche étanche ou liner. Pour une bonne installation des plantes de rive, il est nécessaire d’établir une continuité entre le bassin et la berge ou de ménager une cuvette.

Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • plantation plante eau bassin mare etang artificielRecouvrez les bords de la bâche avec une bonne épaisseur d’argile ou de terreau aquatique afin que l’eau diffuse par capillarité depuis le bassin.
  • Une bâche imperméable est enfouie à 30 cm de profondeur le long de la rive afin de retenir les eaux de pluie.
  • Créez des paliers de plantation sur les bords du bassin (15, 20 et 30 cm par exemple).

La plantation

  • Bêchez ou aérez la berge avec une grelinette de la largeur souhaitée, de façon à constituer un massif.
  • Conservez quelques passages pour permettre l’accès au plan d’eau. Attention toutefois à ne pas endommager la bâche avec votre outil ainsi que les berges déjà consolidées.
  • En sol pauvre, incorporez 2 poignées par m² d’os broyé et les algues que vous aurez éventuellement retirées du plan d’eau.
  • Ratissez la parcelle puis creusez des trous aux emplacements définis.
  • Enfouissez la motte puis arrosez.
  • Enfin, paillez afin de maintenir le maximum d’humidité.
  • A lire aussi : Quel substrat pour vos plantes aquatiques ?

Où trouver les plantes de bassin ?

Les plantes de berge sont généralement vendues en conteneur ou dans des poches plastiques maintenues humides. De plus en plus de jardineries les proposent à la vente mais leur séjour en magasin doit être bref !

Eva Deuffic

Pour aller plus loin :


©ZAKMac, ©Elstef, ©odvju, ©Alicja, ©Animaflora


Écrit par Eva Deuffic | Eva est une passionnée de jardins et de jardinage et c'est avec sa plume qu'elle nous emporte et nous fait rêver.
Une question ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *