Connexion
Accueil / Le Jardinage / Fleurs du jardin / Un miroir d’eau aux reflets azurés

Un miroir d’eau aux reflets azurés

Plante aquatique bleu
0

Au mois d’avril, les plantes aquatiques commencent tout juste à poindre, les nénuphars refont surface, la vie s’active dans le bassin, les plantations peuvent débuter. Vous disposez de plusieurs mois devant vous, jusqu’en juillet, pour enrichir le bassin de nouvelles plantes. Faites vos plans, listez les végétaux à diviser, à rajouter, à déplacer.

Nous allons illustrer ses opérations à travers 3 plantes aux fleurs bleues mais qui diffèrent par leur mode de croissance le Pontederia cordata, le Thalia dealbata et la jacinthe d’eau (Eichhornia crassipes).

Pontederia cordata, plante de zone peu profonde (0 à -30 cm d’eau)

Une plante à la fois robuste et florifère

Pontederia cordata

Pontederia cordata

Originaire de la côte est des Etats-Unis, la Pontadérie est une vivace de 50 à 60 cm de hauteur, qui pousse à faible profondeur d’eau, entre -20 et -30 cm d’eau. La profondeur indiquée correspond à une plantation où le Pontederia ne risque pas de geler mais il peut très bien pousser sur la rive.

Le Pontederia cordata possède de belles feuilles dressées, ovales ou en forme de lance, vert brillant. Sa floraison en épis terminaux, d’un bleu intense, intervient tout au long de l’été jusqu’aux gelées. Il existe une forme à fleurs blanches moins florifère.

Plantez-le dans une terre assez riche.

Comment l’installer ?

Les végétaux aquatiques de faible profondeur sont plantés soit directement dans des poches de terre aménagées sur les bords du bassin, soit dans des paniers ajourés en plastique ou dans des sacs en fibre de coco, posés sur la bâche. Installez les plantes de préférence, dans la période qui court du printemps à l’automne.

Autres plantes de berge ou de faible profondeur par couleur 

Iris laevigata

Iris laevigata

Vert panaché/blanc : Acorus calamus ‘Variegatus’, Alisma plantago-aquatica, Calla palustris (arum des marais), Crassula recurva (crassette d’eau), Cyperus (papyrus), Equisetum (prêle), Glyceria maxima ‘Variegata’, Hydrocotyle vulgaris, Juncus (jonc), Menyanthes trifoliata, Myriophyllum aquaticum, Nymphaea tetragona, Sagittaria

Rose/violet : Butomus (jonc fleuri), Lythrum (salicaire), Menthe aquatique, Nymphaea pygmaea ‘Rubra’

Jaune : Caltha palustris (populage des marais), Iris pseudacorus (iris des marais), Ranunculus flammula (petite douve), Orontium aquaticum

Brun : Typha latipholia (massette)

Thalia dealbata, plante de zone assez profonde (-30 à –60 cm)

Une géante aux allures exotiques

Thalia dealbata

Thalia dealbata

Le Thalia dealbata est une espèce subtropicale qui nous vient aussi des Etats-Unis. Elle tolère nos latitudes à condition d’avoir 50 cm d’eau au-dessus du pot.

La plante au superbe feuillage de canna donne une allure exotique au bassin. Elle s’élève entre 1 m et 1,80 m de haut pour 60 cm d’étalement. Elle donne naissance de juin à septembre à des épis de petites fleurs tubulaires, à l’aspect cireux, bleu indigo.

Comment l’installer ?

Les espèces de zones assez profondes (mais aussi profondes) se plantent généralement dans des paniers ou grands conteneurs afin de pouvoir facilement les retirer de l’eau pour les diviser mais aussi les contenir dans leur développement.

Autres plantes de zone assez profonde (-30 à -50 cm)

Aponogeton odorant

Aponogeton odorant

Vert panaché/blanc : Alisma (plantain d’eau), Aponogeton odorant,  Myriophyllum aquaticum, Phragmites, Potamogeton natans, Ranunculus aquatilis, Scirpus lacustris, Typha angustifolia, T. latifolia

Rose : Persicaria amphibium, Nymphaea ‘Attraction’, Nelumbo nucifera (lotus)

Jaune : Nymphaea marliacea ‘Chromatella’

Plantation de plantes aquatiques dans un panier ajouré

  • Panier pour plante aquatique

    Panier pour plante aquatique

    Prévoyez un panier par espèce car les végétaux peuvent avoir des vitesses de croissance différentes et la plus vigoureuse risque d’étouffer l’autre.

  • Choisissez des paniers assez grands entre 10 et 20 litres – 35 cm de côté pour le Pontederia et 45 cm pour le Thalia – afin de ne pas avoir à diviser la touffe tous les ans.
  • Utilisez du terreau aquatique qui ne trouble pas l’eau pour compléter le rempotage ou de la pierre de lave pour les espèces peu gourmandes. Etalez ensuite 2-3 cm de pierre de lave ou pouzzolane pour éviter que les poissons ne déterrent la plante. Ce matériau est de plus un excellent support bactérien.
  • Plongez ensuite le panier dans une bassine afin d’éliminer les particules puis placez-le dans le bassin. N’oubliez pas de caler et de lester les paniers avec des galets lors de leur mise en place.

Eichhornia crassipes, plante flottante

Des flotteurs surmontés de beaux épis bleutés

Eichhornia crassipes

Eichhornia crassipes

La jacinthe d’eau est une vivace flottante originaire d’Amérique tropicale, très proche du Pontederia. Les touffes de feuilles pourvues de coussins d’air se lient entre elles et se laissent aller au gré des courants. La végétation dense peut empêcher la lumière de pénétrer au fond du bassin. Heureusement, le froid a raison de la plante sous nos latitudes mais il faut savoir qu’elle est un véritable fléau en zone tropicale.

Rien de plus simple à installer !

L’Eichhornia apprécie simplement une eau chaude et riche en éléments nutritifs ainsi qu’une zone ensoleillée. Elle se développe aux endroits où l’eau est peu profonde (25-30 cm) ou bien dans un bac. Gourmande en nitrates, elle est intéressante dans un lagunage destiné à purifier l’eau.

Eichhornia crassipes en fleur bassin

Eichhornia crassipes en fleurs

Son maintien l’hiver se fait dans un bac rempli de 10 cm de terre complété d’eau et dans une pièce éclairée où règne une température supérieure à 15°C. Appliquez le même traitement à la laitue d’eau (Pistia stratiotes).

Autres plantes flottantes

Voici des plantes indigènes qui traversent l’hiver sans encombre comme la lentille d’eau Lemna et la châtaigne d’eau (Trapa natans). Gare aux fruits de cette dernière, capables de percer la bâche si vous marchez dessus !

Eva Deuffic


Écrit par Eva Deuffic | Eva est une passionnée de jardins et de jardinage et c'est avec sa plume qu'elle nous emporte et nous fait rêver.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *