Les plantes carnivores : des curiosités végétales

plantes carnivores

À l’origine de nombreux mythes, les plantes carnivores n’en finissent plus de susciter la curiosité. En aucun cas dangereuses, vous pouvez facilement les cultiver chez vous.

A lire aussi :

Qu’est-ce qu’une plante carnivore ?

Diverses et variées, les plantes carnivores ont un point commun : leur capacité d’attirer, de capturer et d’assimiler des proies. La plupart du temps, il s’agit seulement d’insectes, mais il arrive que certaines espèces se nourrissent de petits invertébrés. Comme toutes les autres plantes, elles ont besoin d’eau, de lumière et de nutriments pour se développer. C’est justement parce qu’elles évoluent dans des habitats pauvres qu’elles ont dû développer d’autres sources de nourriture. Dans des marécages, sur des rochers, sur des arbres… Elles proviennent d’une multitude de terrains et ont su créer des pièges ingénieux.

À lire → Faire un mini-jardin aquatique : astuces et conseils

Des pièges astucieux

Pièges actifs

Plante carnivoreLes pièges actifs nécessitent un mouvement de la plante, ce qui est hors du commun à cette vitesse dans le règne végétal. C’est le cas de la dionée qui attrape les mouches avec une sorte de mâchoire végétale. Attention, ne provoquez pas inutilement la fermeture du clapet de la plante en la touchant par exemple. En effet, cela lui demande énormément d’énergie, elle ne peut effectuer ce mouvement que quelques fois dans sa vie.

Les pièges semi-actifs

Les pièges semi-actifs présentent également un mouvement de la plante, mais beaucoup plus lent. C’est pourquoi il est associé à de la glu. Les droséras dispensent ce genre de pièges avec leurs long poils englués, dont les gouttelettes attirent les insectes. Une fois ces derniers collés, la plante s’enroule pour les digérer.

Pièges passifs

Plus courants, les pièges passifs consistent à attirer les insectes avec un liquide, à les droguer et à les digérer. C’est le cas des Nepenthes, des plantes épiphytes issues des forêts tropicales.

Que mangent les plantes carnivores ?

Si vous souhaitez cultiver des plantes carnivores chez vous, nul besoin de leur donner des insectes. Elles se satisferont de leurs propres trouvailles, du substrat et de l’eau que vous lui octroyez.

Trois plantes carnivores incontournables

Les dionées :

plante carnivore Dionée attrape-moucheSans doute les plus impressionnantes, les dionnées, ou « attrapes mouches » déploient des feuilles en forme de mâchoires. L’extérieur de ces dernières est d’un vert vif alors que l’intérieur est rosé. Malgré leur aspect redoutable, elles sont tout à fait inoffensives pour des êtres humains ou même des animaux de compagnie.

Pour sa culture, offrez-lui un substrat acide et humide. Un mélange de tourbe, de sphaigne et de sable est idéal. Pensez à remplir la soucoupe, de manière à ce que le pied du pot trempe dans l’eau. En revanche, la dionée demande du soleil. Placez-la dans un endroit plus frais pour son repos hivernal : entre 0°C et 10°C.

Pour aller plus loin : Bien cultiver la plante attrape-mouche

Les népenthès :

Népenthès Plante carnivoreFormant de grosses urnes, les népenthès font leur petit effet. L’odeur dégagée par ces urnes attirent les insectes qui se retrouvent piégés par leurs parois glissantes. Ils sont ensuite digérés par la plante qui n’aura pas effectué de mouvement avec ce piège passif. Cette plante fait partie des rares ayant consommé autre chose que des insectes. Dans leur milieu naturel, les urnes peuvent atteindre jusqu’à 50cm de haut ! De quoi piéger quelques invertébrés et petits oisillons…

Pour sa culture, pensez à l’arroser régulièrement de sorte à garder un substrat frais, mais sans eau stagnante au niveau des racines. Évitez le soleil direct et pensez à placer un lit de billes d’argiles imbibées d’eau dans la soucoupe. Cela permettra de créer de l’humidité autour de la plante. Coupez régulièrement les urnes dès qu’elles sont sèches.

Pour aller plus loin : Bien cultiver le nepenthes

Les droséras :

droséras plante carnivoreAvec ses feuilles vert pomme et ses poils rouges, le droséra est très décorative. Les poils de la plante sont recouverts d’une substance gluante qui sert de piège aux insectes. Tout comme les dionées, la népenthès a besoin d’un substrat humide et acide. Vous pouvez la placer dans un endroit très lumineux, en évitant les rayons du soleil aux heures les plus chaudes.Ne lui donnez pas de l’engrais, elle préfère les terres pauvres.

Pour aller plus loin : Bien cultiver un droséra


©karidesign, ©MonikaP, ©SonjaKalee, ©RobertBalog