astuces recuperation jardin jardinage


Pour planter, semer, multiplier, fertiliser à moindre prix, pensez récup !

Que ce soit avec les coquilles d’oeufs, la multiplication par bouturage, le récupération des noyaux de fruits ou encore créer son propre engrais, il existe 1001 façons de travailler son jardin en récupérant des déchets existants.

A lire aussi :

Recyclez les coquilles d’œufs 

Percées et bien rangées dans leur boîte en carton, elles sont pratiques pour faire vos semis. Remplissez-les de terreau et semez vos graines.

Lorsque les plants ont monté, pressez les coquilles pour les casser et transplantez le tout en pleine terre.

Les racines passeront au travers des coquilles qui nourriront le sol en se désintégrant.

Multipliez vos roses préférées

Vous craquez pour les roses d’un bouquet que l’on vous a offert ? Cultivez-les au jardin !

Coupez les tiges de quelques-unes d’entre-elles en tronçons de 10 à 15 cm puis plantez ces boutures de rosiers dans un coin ombragé. Arrosez régulièrement. Un an plus tard, en automne, vous pourrez repiquer les rosiers qui ont pris.

Sélectionnez vos futurs abricots

Un bon abricot dans la corbeille de fruits ? Mettez de côté son noyau et faites-le germer dans un pot rempli de sable. En mars, plantez les noyaux en pleine terre.

L’automne suivant, vous pourrez installer au verger ce plant d’abricotier qui produira des fruits similaires à celui que vous avez dégusté.

Créez votre engrais

Vous avez des poules ? Récupérez leurs plumes et faites-les « infuser » dans un récipient rempli d’eau de pluie, sous un grillage alourdi par des pierres pour éviter qu’elles ne flottent. Laissez macérer à l’ombre pendant deux mois. Cette recette traditionnelle chinoise permet d’obtenir un engrais riche en azote et en oligoéléments apprécié par toutes les plantes.

Nourrissez vos rosiers

Riches en phosphore et en potassium, les peaux de banane sont de bons ingrédients pour le compost.

Vous pouvez aussi les utiliser comme engrais pour vos rosiers : coupez-les en morceaux et enterrez-les à leur pied, à environ 4 cm de profondeur.

Fabriquez votre humus

Empilez les feuilles mortes en tas dans un coin du jardin, arrosez, piétinez, et ajoutez quelques pelletées de bonne terre avant chaque nouvel apport de feuilles.

Le printemps suivant, divisez le tas avec une bêche et utilisez ce mélange pour couvrir vos massifs, le pied de vos arbres et les planches du potager. En se décomposant les feuilles composent un humus qui fertilise le sol.

Plus de conseils dans « Mes trucs & astuces jardin », paru chez Sélection du Reader’s Digest.

Laure Hamann