Connexion
Accueil / Jardinage / Les Animaux / Maladies et parasites / Poules et basse-cour / Utiliser la fiente de poules comme engrais au jardin

Utiliser la fiente de poules comme engrais au jardin

Fiente poule engrais
0

Élever des poules permet bien sûr de profiter de bons œufs frais, mais pas seulement ! Saviez-vous que la fiente de poule a aussi de grandes vertus pour votre jardin ?

Riches en azote, ces fientes s’accumulent rapidement, et plutôt que de les jeter, vous pouvez les utiliser comme un engrais de qualité premium pour amender le sol de votre potager, de votre verger, ou encore de votre jardin d’agrément.

Voici donc tous nos conseils pour bien utiliser la fiente de poule au jardin.

Fiente de poules comme engrais

Les déjections de poules sont très riches en nutriments et en oligo-éléments. À tel point qu’elles sont même assimilées à un engrais NPK :

  • azote (N) ;
  • phosphore (P) ;
  • potassium (K).

De ces trois éléments nutritifs, notez que l’azote reste le plus présent. De toutes les déjections animales, la fiente de poule est même la plus riche en azote.

Calcium, sodium, soufre, zinc, magnésium, cuivre et fer, elle est également une source importante d’oligo-éléments.

Autant de caractéristiques qui permettent d’améliorer la qualité de votre sol, d’en relever le pH, et même d’en améliorer la structure.

Sur quelles plantes utiliser la fiente de poules ?

Certaines précautions doivent être prises lorsqu’on utilise la fiente de poules. En effet, un surdosage en azote peut brûler les racines de vos plantes. De fait, on l’utilise avec parcimonie, jamais pures, et uniquement sur les plantations pour lesquelles elle peut être bénéfique.

Parmi ces plantes friandes d’azote se trouvent :

  • les légumes-feuilles (salades, épinards, choux, etc.) ;
  • les légumes-racines (carottes, pommes de terre, panais, radis, etc.) ;
  • les arbres fruitiers (pommiers, poiriers, pêchers, etc.) ;
  • les vivaces et arbustes d’ornement.

En revanche, la fiente de poules ne doit en aucun cas être utilisée sur les légumineuses (pois, haricots, lentilles, fèves), celles-ci étant capables de capter l’azote présent dans l’air. De même, évitez-la sur les légumes-fruits (tomates, courgettes, aubergines, etc.) car l’apport d’azote favorisera le développement des feuilles au détriment des fruits.

Préparer la fiente de poules avant utilisation

Comme vu précédemment, les fientes de poules ne sont jamais incorporées pures à la terre du jardin. Deux solutions s’offrent ici à vous, à savoir le séchage et le compostage.

Le séchage des fientes

Utilisation Fiente poule engraisEn période estivale, les fientes de poules sont mises à sécher pendant 45 jours, dans un espace abrité de l’humidité et bien aéré. Si vous procédez au séchage en période hivernale, comptez au moins trois mois pour parvenir au même résultat. Dans un cas comme dans l’autre, inutile de retirer la paille bien souvent mêlée aux fientes de poules. Lorsqu’elles sont bien sèches, écrasez les fientes jusqu’à obtention d’une poudre grossière. Mélangez ensuite cet engrais à de la terre du jardin à raison de 1/3 de poudre de fientes pour 2/3 de terre.

Le compostage des fientes

Pour composter les fientes de vos poules, mélangez-les à vos déchets organiques riches en carbone (feuilles sèches, tontes de pelouse, branchages issus de tailles). Dans l’idéal, procédez par couches successives de fientes et de déchets organiques. Arrosez le compost tous les 10 jours. Au bout de 6 à 12 mois, votre compost est prêt à être utilisé.

Épandre la fiente de poule au jardin

Pour commencer, préférez toujours enrichir régulièrement le sol de cet engrais issu de fientes de poules, plutôt que de procéder à un apport massif en une fois. Enrichissez de préférence le sol entre les mois de septembre et de novembre, ou à défaut, entre les mois de février et d’avril. 

L’épandage se fait ici en surface, il n’est jamais intégré au trou de plantation.

  • L’engrais en poudre constitué de fientes et de terre doit être disséminé en surface à raison de 500 g par m2 au maximum. Puis, à l’aide d’une griffe, répartissez-le de manière homogène sur 5 cm de profondeur.
  • Le compost est, quant à lui, incorporé à l’aide d’une griffe autour des légumes, ou épandu tel un paillage aux pieds des plantes potagères développées.

Ceci devrait aussi vous plaire :


©klimkin – Pixabay, ©cocoparisienne – Pixabay


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *