Sang séché et corne broyé : deux engrais riches en azote

sang et corne engrais naturel utilisation

N, P, K. Cet alphabet des engrais vous dit quelque chose ? C’est sûrement parce que ces trois éléments sont indispensables à la croissance et l’épanouissement de vos plantes.

L’azote (N) permet le développement végétal, le phosphore (P) les renforce et le potassium (K) booste la floraison et la fructification. Pour assurer un bon rendement au potager ou pour obtenir un jardin florifère, les engrais sont de mise ! Pas question de passer du côté obscur de la force en usant d’engrais chimiques néfastes pour l’environnement. Certains fertilisants naturels s’avèrent très efficaces, notamment ceux d’origine animale.

À lire aussi :

Des fertilisants d’origine animale

Résidus de tonte, épluchures, fanes de carottes et de radis, terreaux de feuilles, eaux de cuisson des légumes, purins de feuilles… On a l’habitude d’utiliser des engrais d’origine végétale pour former des paillages et autres composts. La nature est bien faite et offre aux plantes tout ce dont elles ont besoin. Le sol est ainsi toujours couvert de matières végétales mais aussi animales : sang séché, corne broyée, guano, poudre d’os, coquilles d’œufs. N’hésitez pas à associer les deux en faveur de fleurs généreuses et de fruits goûteux.

Sang séché : le coup de boost

Sang secheVendu sous forme de poudre, ce concentré en azote va engendrer une belle croissance. On l’applique au printemps au potager ou au pied des plantes d’ornement. Il suffit de verser de la poudre sur le substrat et de griffer pour la faire pénétrer.

Aussi appelé sang desséché, il est couramment utilisé pour les plantes fleuries et a l’avantage d’offrir un résultat rapidement.

N’hésitez pas à en mettre dans vos plantes en pot pour leur apporter les éléments qu’elles ne peuvent pas puiser dans leur substrat hors-sol. Pour la pelouse, utilisez 50g/m2 contre 75g/m2 pour un potager ou un massif. Un espace comprenant des arbustes ou des arbres demandent alors 125g/m2.

Corne Broyée : une diffusion lente

corne broyee engraisLa corne broyée libère lentement l’azote ce qui lui permet de prodiguer un apport nutritif pendant toute la période de végétation de la plante (mars à octobre).

C’est un engrais idéal pour une jeune plante car il va soutenir son développement sur la durée et favoriser un bon enracinement. De ce fait, on l’utilise à l’automne en période de plantation mais aussi au printemps, pour le rempotage notamment. Pour le potager et les vivaces fleuries, cantonnez-vous à 75g/m2 contre 50g/m2 pour les plantes terre de bruyère. Un arbre ou un arbuste demande un apport d’environ 400g.

Attention à ne pas dépasser ces repères car l’excès d’azote privilégie le développement du feuillage au détriment de celui des fruits et des fleurs.

D’autres engrais d’origine animale

Le guano :

Composé de fientes d’oiseaux marins, le guano est riche en azote et en phosphore. On l’utilise aussi bien au potager qu’au jardin d‘ornement. Comme le sang séché, c’est un engrais coup de fouet. Le dosage recommandé est de 50g/m2.

Les coquilles d’œuf :

coquille oeuf utilisation jardinLes coquilles d’œuf sont quant à elles utilisées pour leur teneur en calcium. En effet, les plantes ont également besoin d’autres nutriments que les N, P, K ! Intégrez vos coquilles d’œuf à votre compost ou épandez-les en broyat au pied des plantes, misez sur une poignée par végétal. Griffez-ensuite pour faire pénétrer.

La poudre d’os :

Riche en phosphore et en calcium, la poudre d’os est un engrais efficace. Elle favorise un bon enracinement ainsi que le développement des fleurs et des fruits. Appliquez-la de la même manière que les coquilles d’œuf ou directement dans le trou de plantation. Comptez à 75g/m2 pour les massifs de vivaces, à 100g/m2 pour le potager et les bulbes, 75g par arbuste et 150g par arbre.

À lire → Terreau ou compost : quelle différence ?