Recuperateur eau pluie

Préserver la ressource, mais aussi faire des économies sur la facture d’eau en arrosant copieusement son jardin, son balcon ou sa terrasse, nettoyer sa voiture même en cas de restrictions d’eau en été, voilà de bonnes raisons d’opter pour un récupérateur d’eau de pluie !

Comment choisir un récupérateur d’eau de pluie ?

La façon la plus pratique de capter l’eau de pluie consiste à installer les récupérateurs sous la toiture ; L’eau recueillie dans les gouttières s’y déverse par le biais d’un collecteur.

Le choix d’un ou plusieurs récupérateurs d’eau de pluie sera effectué selon les besoins de chacun (nombre de personnes composant le foyer, surface à arroser, usage…) mais aussi selon les possibilités financières et les critères pratiques et esthétiques.

Un calcul simple permet de connaître les possibilités en récupération selon la configuration des lieux : il suffit de multiplier la surface de toiture par la pluviométrie moyenne annuelle (en mm/m²). Ainsi, le volume du récupérateur pourra être déterminé tout comme l’éventuel choix d’installer plusieurs modèles si les besoins sont plus importants. Compter 15 l/m² de jardin.

Un récupérateur d’une contenance minimale de 1 000 litres constitue un bon choix dans la majorité des cas surtout si l’été est sec. Reste à choisir le modèle ! Les récupérateurs extérieurs sont légers et faciles à mettre en place, ils sont aussi moins chers que les modèles enterrés, cependant ces derniers ont une plus grande contenance et permettent aussi un usage domestique.

Des récupérateurs d’eau pour tous les goûts et tous les budgets

Le récupérateur d’eau d’extérieur : il existe de nombreux modèles de récupérateurs d’eau de pluie disponibles sur le marché, de formes, couleurs et contenances diverses (de 200 à 2 000 l) pouvant s’intégrer au mieux à l’environnement ou même apporter un côté déco. Ces récupérateurs sont placés près de la façade aussi bien au jardin que sur un balcon ou une terrasse. En forme de tonneau, d’amphore, imitant un bardage en bois à la perfection ou adoptant un design contemporain, ils s’adaptent au style de chaque habitation. Compter entre 30 et 500 € selon le volume et le design.

Le récupérateur enterré : dans un jardin, une cuve enterrée peut être envisagée, si la nature du sol le permet et que le coût des travaux entre dans votre budget. Les très grands récupérateurs contiennent jusqu’à 10 000 litres d’eau, ils peuvent être fabriqués sur place en béton, mais les modèles en polyéthylène offrent plus de facilité. Judicieusement branchée au circuit domestique par le biais d’une pompe, l’eau de pluie recueillie dans la cuve enterrée sera utilisée pour alimenter la chasse d’eau ou les appareils domestiques comme le lave-linge, elle servira aussi à l’arrosage du jardin ou au nettoyage des équipements extérieurs. Compter entre 4 000 et 8 000 € pour un récupérateur de 10 000 litres, pose comprise.


©Goodpics