Connexion
Accueil / Jardinage / Rosiers / Des rosiers décoratifs en hiver

Des rosiers décoratifs en hiver

rosier decoratif hiver fruit baie
0

La plupart des rosiers sont attractifs seulement pendant la belle saison. Ensuite, ils perdent leurs feuilles et sont taillés court avant l’hiver. Mais il existe des rosiers plus proches des espèces sauvages qui offrent de splendides couleurs automnales. Ils conservent également leurs fruits décoratifs jusqu’au milieu de l’hiver. Buisson ou liane, leur rusticité permet de les intégrer à des haies à caractère champêtre, exubérantes et ô combien charmeuses.

1- D’une robustesse à toute épreuve

  • Ils possèdent le caractère parfumé des rosiers anciens et de grandes fleurs simples dans des tons variés.
  • Leurs rameaux sont souvent hérissés de nombreuses épines.
  • Ils sont d’une extrême robustesse face aux maladies courantes du rosier.
  • Il est inutile de les tailler, c’est pourquoi ils sont employés massivement pour séparer les voies des autoroutes ou pour fleurir les ronds-points.
  • Ils méritent une place dans votre jardin pour égayer un coin sombre en hiver ou pour former une haie défensive.

2- Les rosiers « buissons »

Rosier rugosa

Les rosiers rugosa sont des buissons particulièrement intéressants pour former des haies de séparation du fait de leur caractère très épineux et de leur taille comprise entre 1,50 m et 2 m. Ils  supportent par ailleurs un faible ensoleillement et des sols relativement médiocres. Leur caractère drageonnant permet ainsi de constituer des haies épaisses.

  • Rosa rugosa 'Hansa'

    Rosa rugosa ‘Hansa’

    Leurs grandes fleurs simples ou semi-doubles, souvent parfumées, présentent une large gamme de coloris.

  • Elles se succèdent de mai à octobre pour laisser place à de gros fruits rouge tomate, appelés  cynorrhodons, persistant jusqu’au milieu de l’hiver et comestibles !
  • Le feuillage rugueux prend également de jolies teintes automnales jaune orangé.

Rosa rugosa ‘Alba’ présente de grosses baies d’un rouge brillant qui forment un contraste lumineux sur le feuillage gaufré, jaune d’or à l’automne. Ses fleurs parfumées, présentes tout au long de l’été, sont blanches légèrement teintées de rose à l’éclosion.

Rosa rugosa 'Frau dagmar hastrup' en hiver

Rosa rugosa ‘Frau Dagmar Hastrup’

‘Frau Dagmar Hastrup’ possède des fleurs simples rose clair et des baies en forme d’urne rouge vif qui se détachent sur le feuillage très foncé. De ramification assez dense, il a tendance à s’étaler (hauteur : 1 à 2 m).
Dans la gamme des rouges, ‘Madame Anthony Waterer’ a l’avantage d’être très parfumé. Il atteint 2 m de haut.
‘Hansa’ à fleurs doubles rouge violacé forme de très gros fruits rouges (hauteur 2 m).
Le jaune n’est pas exclu. Avec le cultivar ‘Agnès’, vous constituerez une haie jaune pâle qui éveillera avec délice vos papilles olfactives. Prévoyez suffisamment d’espace car il s’étend sur plus de 2 m de large et atteint allègrement 2,50 m de haut.

Le rosier pimprenelle ou rose des dunes

Rosa pimpinellifolia en hiverRosa pimpinellifolia pousse dans des sols sableux où elle constitue des haies inextricables entre 20 cm et 1 m de haut. Des fleurs solitaires nacrées aux reflets roses et aux étamines jaunes, recouvrent généreusement un feuillage très découpé vert sombre, en fin de printemps. A l’automne, les teintes orangé pourpre de ce dernier font ressortir les baies rondes violacées.
Le cultivar R. pimpinellifolia ‘Altaica’ (syn. ‘Grandiflora’) est plus vigoureux (1,80 m de haut) et ses fruits sont bordeaux presque noirs. ‘Golden Wings’ présente des fleurs simples jaune d’or.

3- Les rosiers lianes

Rosa glauca (syn. R. rubrifolia)

Rosa glauca fruit hiverC’est un rosier sarmenteux au bois rouge violacé dont le feuillage prend des teintes bleutées ou pourpre sombre selon l’exposition. Ses petites fleurs d’églantiers au parfum léger ont des pétales roses maculés de blanc à la base d’une grande délicatesse. Les fruits brun rouge ont une forme ovoïde d’une grosseur de 2,5 cm.

Planté en isolé ou au sein d’une haie libre, l’arbuste forme une masse compacte de 1,80 m. Il est peu exigeant sur la nature du sol et l’ensoleillement. Sa floraison a lieu en mai-juin.

Rosa filipes ‘Kiftsgate’

D’une vigueur exceptionnelle, ses rameaux feuillés et très épineux poussent de 6 m en une saison. Les variations de teintes du feuillage en font un spectacle de tous les moments : rouge cuivré au printemps, vert franc en été, pour finir rouille éclatant. Des bouquets foisonnants comportant jusqu’à 80 roses simples d’un blanc pur apparaissent en mai-juin, relayés par les fruits rouge orangé.
Ce rosier supporte des sols pauvres et mal drainés ainsi que la mi-ombre. Vous pouvez le faire grimper dans un arbre, en bord de rivière. Attention, sa floraison n’apparaît parfois que 3 ans après sa plantation.

Rosa moyesii

Rosa moyesii 'Geranium'La pureté du rouge de ses fleurs simples en fait un rosier botanique très recherché. Originaire de Chine, il possède des rameaux teintés d’ocre à maturité qui jaillissent du sol en touffe. Sa fructification en forme d’amphores vermillon accroît son intérêt.

Non remontant, il fleurit de mai à juillet sur les rameaux de l’année précédente. Peu exigeant en lumière, il constitue une grimpante idéale (3 m de haut) pour fleurir une clôture peu ensoleillée. Il se contente également d’un sol pauvre.

Eva Deuffic

Pour aller plus loin :


©M. Schuppich


Écrit par Eva Deuffic | Eva est une passionnée de jardins et de jardinage et c'est avec sa plume qu'elle nous emporte et nous fait rêver.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *