figue

La figue est le fruit du figuier (Ficus carica), une espèce de ficus originaire de Syrie, d’Afghanistan et du Bassin méditerranéen, qui offre de nombreux bienfaits et vertus pour la santé.

La figue et ses bienfaits sur la santé

Connue depuis l’Antiquité, la figue est le fruit le plus important de l’alimentation des anciennes civilisations du bassin méditerranéen au même titre que la datte, l’olive et le raisin. Noires, vertes ou violettes, les figues offrent une étonnante variété de vitamines et minéraux et pourraient contribuer à prévenir de nombreuses maladies.

  • Riche en glucides, en fibres et en protéines, la figue est très nourrissante, facile à digérer et laxative. On la recommande en cas de constipation passagère et aux personnes dyspeptiques (qui ressentent des sensations inconfortables au niveau de la partie haute du tube digestif).
  • Emolliente et adoucissante, la figue soulage la toux et l’enrouement (notamment en cas de rhume ou de bronchite) mais aussi la coqueluche et la pneumonie.
  • Les gargarismes de décoction de figues (100 g de figues sèches par litre d’eau) se révèlent très efficaces contre les inflammations et les abcès dentaires. Vous pouvez même appliquer une moitié de figue chaude en cataplasme entre la joue et la gencive pour soulager la douleur.
  • Le suc laiteux que sécrète le figuier contient une enzyme très efficace contre les cors et les verrues. Couper des feuilles de figuier et appliquer le suc deux fois par jour sur les verrues et les cors pour les aider à disparaître
  • Cataplasmes de figues : cuites dans l’eau ou le lait, les figues font des cataplasmes parfaits pour faire mûrir les abcès et les furoncles.

Cultiver la figue pour ses bienfaits

  • Le figuier apprécie le plein soleil et a besoin d’être abrité dans les régions non méridionales. Il s’adapte à la plupart des sols, même calcaires, pourvu qu’ils ne soient pas compacts et qu’ils restent toujours bien drainés.
  • Plutôt rustique, le figuier supporte très bien la sécheresse, mais il redoute les terrains trop humides et trop froids (il lui faut un minimum de 10 °C).
  • N’hésitez pas à cultiver le figuier en pot. Il pourra vivre sans problème pendant cinq ou six ans.
  • Attention aux cochenilles et à la larve de la mouche, qui détruit les figues lorsqu’elles arrivent à maturité.
  •  Jardinage : bien cultiver le figuier

La figue en cuisine pour ses bienfaits

  • La figue se consomme crue, cuite (à la poêle, pochée ou rôtie) ou sèche.
  • Son apport nutritionnel n’est pas le même selon qu’elle est consommée fraîche ou sèche : la figue fraîche apporte 65 kcal/100 g, la figue sèche apporte 300 kcal/100 g.
  • La figue se révèle riche en fibres, potassium et sels minéraux. Autre point positif : elle est très digeste.