peche

Le pêcher (Prunus persica) est un arbre rustique originaire d’Extrême-Orient, introduit en Europe par les Grecs, et qui comporte de nombreux bienfaits et vertus pour la santé.

Cet arbre pousse mieux dans la moitié sud de la France car il craint un peu le froid et ses fleurs ne résistent pas au gel. S’il est soigneusement entretenu, un pêcher peut vivre jusqu’à 40 ans.

Le pêcher et ses bienfaits sur la santé

  • La pêche regorge de vitamines, de fibres alimentaires et d’antioxydants, mais pour en tirer tous les bénéfices, il est indispensable de les consommer avec la peau.
  • Juteuse et parfumée, la pêche est l’un des fruits les plus digestes. Lorsqu’elle est cuite, les estomacs même les plus délicats la tolèrent encore mieux.
  • La pêche fraîche (ou en conserve) est légèrement diurétique, laxative et dépurative. Pour bénéficier d’un effet dépuratif et diurétique optimal, mangez votre pêche à jeun.
  • Source de vitamines C et B et riche en carotène, la pêche a une bonne action sur la santé de la peau.
  • Source de fibres alimentaires, la pêche consommée avec la peau, prévient la constipation, diminue le risque de cancer du côlon, et contribue à la prévention des maladies cardiovasculaires.
  • Les feuille et les fleurs de pêcher sont reconnues depuis bien longtemps pour leurs vertus sédatives.

Cultiver le pêcher pour ses bienfaits

  • Pendant sa floraison, le pêcher est sensible au gel. Les premiers dégâts surviennent lorsque les températures atteignent -2 °C et dès -5 °C, toutes les fleurs sont détruites. Si vous habitez dans la moitié nord de la France, cultivez le pêcher palissé contre un mur bien ensoleillé.
  • Plantez-le à l’automne ou au début de l’hiver dans un sol aéré, perméable et profond. Placez des gravillons au fond du trou pour améliorer le drainage.
  • Les seules variétés de pêchers capables de pousser en pot sont les variétés naines.

La pêche en cuisine pour ses bienfaits

  • La pêche est un fruit idéal pour étancher la soif et rafraîchir en cas de fortes chaleurs. Mangez-les alors telles quelles, de préférence avec la peau pour préserver le plus d’antioxydants et de fibres possible, ou en salade de fruits.
  • Les pêches sont également succulentes cuites, pochées dans un sirop de sucre ou du vin, en compote, en sorbet, sur des tartes, dans des gâteaux ou avec de la glace.
  • Confite dans l’alcool, la pêche fait une excellente liqueur !
  • Comme la pêche se cueille encore ferme, elle sera meilleure si vous la laisser à mûrir quelques jours à température ambiante avant d’être consommées.

Apports nutritionnels de la pêche

40 kcal/100 g. Riche en eau, la pêche est peu calorique. Elle se révèle correctement dosée en vitamine C, fibres et carotènes, indispensables à la peau. La pêche contient aussi du potassium, du magnésium, du phosphore et du fer en bonne quantité.