Connexion
Accueil / Les Animaux / Les reptiles / Une couleuvre dans le jardin : la reconnaître et comment réagir !

Une couleuvre dans le jardin : la reconnaître et comment réagir !

couleuvre
0

Une couleuvre dans le jardin…Voilà une image qui risque de donner des sueurs froides aux ophiophobes. Pourtant, refrénez votre peur, car la couleuvre est un serpent certes, mais totalement inoffensif, à la différence de la vipère (qui tue toutefois moins que les guêpes ou les frelons !). La couleuvre est même, au même titre que l’orvet ou le lézard, un reptile très utile au jardin potager.

Alors si vous en croisez une au jardin, pas de panique ! Elle sera certainement plus effrayée que vous.

Comment identifier la couleuvre ?

couleuvre dangerAvec le retour du printemps et surtout des températures clémentes, il est tout à fait possible d’apercevoir une couleuvre dans son jardin. D’abord parce qu’elle est relativement commune sur notre territoire. Ensuite parce qu’elle apprécie les pierrailles, les fourrés, mais aussi les endroits plus humides comme les abords des cours d’eau ou les mares.

Membre de deux familles, les colubridés et les Lamprophiidées, la couleuvre compte plusieurs espèces, mais sur notre territoire, on croise essentiellement la couleuvre à collier. Dans les régions plus chaudes, se rencontrent la couleuvre de Montpellier et la couleuvre girondine. Quant à la couleuvre vipérine ou mauresque, elle vit près des points d’eau. Toutes sont inoffensives car non venimeuses pour l’homme, son venin lui servant uniquement à tuer ses (petites) proie. À la différence de la vipère dont le venin peut être toxique, voire mortel.

Alors comment faire la différence entre couleuvre et vipère ?

  • La couleuvre possède des pupilles rondes et un museau assez rond. Elle a en outre une queue effilée et longue et peut mesurer de 80 à 120 cm pour les couleuvres à collier, plus de 2 m pour les couleuvres de Montpellier
  • La vipère a des pupilles verticales et une tête plus triangulaire.

Si vous parvenez à identifier la couleuvre (ce qui implique de pourvoir l’apercevoir de près et la regarder dans les yeux), tranquillisez-vous. La couleuvre est plutôt pacifique, souvent craintive et absolument pas dangereuse.

Pour en savoir plus :

Mode de vie de la couleuvre, un reptile craintif

couleuvre mode de vieSuivant l’espèce et la région, les couleuvres aiment se réfugier dans des lieux un peu sombres, humides (mares, étangs…) pour les couleuvres à collier, plutôt sec (murailles, pierres, zones rocheures) pour les couleuvres de Montpellier et girondine. Au printemps, elle sort d’hibernation pour se reproduire, les mâles en tête attendant patiemment les femelles. Après l’accouplement, entre juin et août, les femelles pondent entre 6 et 30 œufs qui éclosent 2 mois après.

En été, la couleuvre a tendance à chercher un peu de fraîcheur et, en automne, elle se met en quête d’un nouveau refuge pour passer l’hiver.

La couleuvre, utile au jardin

couleuvre utilitéEn termes de régime alimentaire, la couleuvre se nourrit de rongeurs (mulots, rats taupiers, rats et souris), d ‘insectes, de lézards, de grenouilles…Autant dire qu’elle peut jouer un rôle non négligeable si votre jardin est infesté de campagnols ou de mulots. Elle participe en effet à la lutte biologique contre les ravageurs et se veut un maillon essentiel de la biodiversité.

Donc si vous découvrez une couleuvre dans votre jardin, laissez- la tranquille. Elle deviendra une alliée de poids si votre jardin est accueillant. Sinon, elle ira se nourrir ailleurs.

Quoi qu’il en soit, il est interdit de capturer, blesser ou tuer une couleuvre, une espèce protégée.

Comment accueillir une couleuvre dans son jardin ?

couleuvre mare bassinSi vous êtes capable de passer outre votre phobie des serpents, et si les rongeurs vous pourrissent votre vie de jardinier, mettez toutes les chances de votre côté pour attirer une couleuvre. Il suffit de :

  • Creuser une petite mare naturelle
  • Édifier de simples tas de cailloux ou un muret en pierres
  • Garder une zone sauvage avec quelques broussailles

Ceci devrait aussi vous intéresser :

 


Écrit par Pascale Bigay | L'écriture a ponctué la vie de Pascale. Tout comme la nature, la botanique, le jardinage... C'est pourquoi à travers ses mots, elle vous fait partager ses expériences et ses découvertes de jardinage, ses plantations de vivaces ou d'arbustes, ses recettes du potager, la vie de ses poules...
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos réactions
  • cannelles075 taureau a écrit le 21 mai 2023 à 17 h 11 min

    Bonjour
    j’aime les couleuvres qui viennent dans mon jardin se régalé de souris, mulots et lézards, toujours un abri dans les broussailles que je laisse intentionnellement aussi pour les hérissons .

    • Mercier Steph a écrit le 21 mai 2023 à 18 h 32 min

      Vous avez raison les couleuvres sont très utiles mais parfois on les confond avec la vipère et là c’est plus dangereux car la couleuvre est inoffensive