Connexion
Accueil / Les Animaux / Rongeurs et petits mammifères / Le lapin nain de couleur, une race qui convient à la vie de famille

Le lapin nain de couleur, une race qui convient à la vie de famille

Lapin nain de couleur
1

Le lapin nain de couleur, Netherland Dwarf, est une des races de lapins domestiques les plus communes. Originaire des Pays-Bas, où il est officiellement reconnu à partir de 1940, il descend du lapin nain polonais, ou lapin nain hermine, lui-même très populaire.

Sociable et particulièrement mignon, le lapin nain de couleur s’adapte bien à la vie de famille, pourvu qu’on lui offre les conditions de vie adéquates.

Le lapin nain de couleur en résumé

  • Corpulence : trapu et ramassé
  • Poids : 0,8 à 1,5 kg
  • Pelage : fin et court, uni, bicolore ou tacheté
  • Couleur : lièvre, chamois, noir, gris, roux, feu, chinchilla…
  • Particularité : tête ronde et très petite taille
  • Espérance de vie : 5 à 7 ans
  • Caractère : actif, curieux, sociable

Les caractéristiques du nain de couleur

Lapin nain de couleur - CaractéristiquesLe lapin nain de couleur fait partie des plus petits lapins domestiques, puisqu’il pèse entre 0,8 et 1,5 kg (plus généralement entre 1 et 1,35 kg).

Il se caractérise par une tête ronde assez grosse en comparaison de son corps trapu, aussi large que long, et à la croupe arrondie. Les oreilles du nain de couleur sont droites et dressées, et elles mesurent 7 cm de longueur au maximum. Ce lapin possède aussi des yeux proéminents, souvent noirs, mais parfois d’autres couleurs.

Enfin, on reconnaît le lapin nain de couleur à son pelage fourni, aux poils fins et courts, et à la grande diversité de couleurs à l’origine de son nom. Par ailleurs, sa robe peut être unie, bicolore ou tachetée.

Le caractère du lapin nain de couleur

Le lapin nain de couleur est un animal de compagnie qui convient autant aux adultes qu’aux enfants.

Lapin nain de couleur - CaractèreDe nature assez active et curieuse, il aime courir, sauter et ronger, mais aussi explorer son environnement à la moindre occasion.

Connu pour son caractère sociable, le nain de couleur a toutefois besoin d’un temps d’adaptation pour s’habituer à ses maîtres après son adoption. Une fois cette étape derrière lui, ce petit lapin peut être facilement apprivoisé.

Attention, le lapin a besoin de tranquillité pour sa sieste. Cardiaque, il ne doit pas être stressé par les bruits intempestifs, notamment les premiers temps après son arrivée.

Prendre soin de son lapin nain de couleur

Son habitat

Installez votre lapin nain de couleur dans une cage suffisamment grande pour lui permettre à de se déplacer tout à son aise.

Il doit également pouvoir s’y tenir debout (sur les pattes arrière) sans être gêné par le toit de l’enclos.

Aménagez ensuite son espace avec des équipements de base :

  • un bac à litière ;
  • une mangeoire ou un râtelier ;
  • une écuelle ;
  • un biberon d’eau ;
  • un abri où se cacher.

Attention à garder son espace propre. Changez donc entièrement sa litière une fois par semaine et retirez tous les jours les excréments de son bac.

Ses occupations

Votre lapin domestique a impérativement besoin de sortir de sa cage au moins une heure par jour. Attention à retirer de son chemin tout élément à risque (câbles électriques, plantes, etc.)

S’agissant d’un lapin assez actif, le petit animal apprécie également de jouer. Vous pouvez d’ailleurs lui offrir quelques jouets adaptés pour se défouler. Par ailleurs, fournissez-lui de quoi ronger pour l’entretien de ses dents.

Son alimentation

L’alimentation du lapin nain de couleur est identique à celle de toutes les autres races de lapins nains, c’est-à-dire équilibrée et exclusivement herbivore. Fournissez-lui à volonté du foin riche en fibres. Les légumes sont en revanche à donner avec parcimonie, tout comme les granulés.

Enfin, veillez à ce que votre nain de couleur ait en permanence accès à une eau propre (régulièrement changée).

Ceci devrait aussi vous intéresser :


Photos : Mariechen Unterwegs, castleguard, ReganE, Lauri Rantala


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *