jardin en pente

Difficile d’aménager un terrain en pente ?

Il peut pourtant être un véritable atout pour profiter d’un jardin unique.

Voici cinq conseils pour vous faciliter la tâche.

Analyser l’inclinaison

L’aménagement de votre jardin en pente dépend d’abord de son degré d’inclinaison : si elle est douce (environ 5 %), peu de travaux seront nécessaires : des sentiers serpentant, trois marches par ici, deux par là… Attention surtout à l’écoulement des eaux pluviales, qui a une incidence sur l’érosion du sol, et au positionnement de la maison sur la pente.

Si, au contraire, le degré d’inclinaison est plus important (à partir de 12 % tout en sachant qu’une pente naturelle forte est d’environ 25 %), il faut procéder à des travaux d’aménagement de plus grande envergure et créer un espace bien pensé pour qu’il soit agréable à vivre.

Dessiner une promenade

Une allée permet de créer un cheminement, invitant à la flânerie au jardin. Prévoyez-la, non pas toute droite mais ondulante, pour être plus esthétique et plus agréable à parcourir.

Par ailleurs, la pente douce permet d’éviter l’installation d’obstacles, pour un usage plus simple.

Créer des paliers et des escaliers

jardin en pentePour apprivoiser une forte pente, la formation de paliers est indispensable pour créer des espaces plans à différents endroits : un lieu pour se reposer, un autre pour déjeuner en famille et un potager aussi pourquoi pas !

Dans ce cas, choisissez un endroit bien ensoleillé dans le terrain. La construction de murets en pierre, bois ou acier Corten® déterminera les dimensions des talus.

Chacun pourra être valorisé avec, par exemple, différents styles et types de plantations. Et puis, créer des points d’observation achèvera de tirer parti d’une pente initialement vue comme une contrainte : placés en haut, en bas, à mi-chemin de la pente, différents spots offrent plusieurs perspectives du jardin et de la maison.

Aménager une terrasse surplombant la pelouse

Si vous souhaitez aplanir votre terrain, imaginez par exemple une confortable terrasse aux abords de la maison.

Un escalier d’un côté ou de chaque côté permet ensuite de descendre d’un étage et de passer dans une autre ambiance : un verger, un potager peut-être ? Ou simplement un espace engazonné.

Quelles plantes privilégier ?

Les plantes à rhizome, dont les racines auront pour rôle de stabiliser le sol, ainsi que des plantes couvre-sols et des plantes de talus semblent les plus indiquées. Gypsophile, géranium, lavande, heuchère, marguerite, érigéron, genévrier rampant, reine des prés, sédum… la liste est longue.

Pensez aussi à planter quelques grands sujets pour donner du rythme à l’ensemble et casser l’horizontalité du terrain.

Le résultat sera idéalement pratique, sécure et esthétique.

Claire Lelong-Lehoang

©HaiGala – stock.adobe.com   Potager pente : ©CC-BY-SA Irene Kightley