Connexion
Accueil / Jardinage / Arbres et arbustes / Voici 4 arbustes exceptionnels qui fleurissent tout l’été et dont vous ne saurez plus vous passer

Voici 4 arbustes exceptionnels qui fleurissent tout l’été et dont vous ne saurez plus vous passer

arbuste qui fleurit tout ete
0

L’été est la période du farniente où l’on ne demande qu’à profiter du jardin avec un minimum d’entretien. Parmi les plantes pérennes à floraison estivale, certaines n’ont de cesse de fleurir jusqu’aux gelées. Avec ces plantes peu exigeantes, un désherbage au pied au printemps et un apport de compost bien mûr en début de saison suffisent à assurer leur épanouissement.

1- Les lampions du Fuchsia de Magellan

Fuchsia magellanica floraison eteLes Fuchsia magellanica est un des rares fuchsias qui soit capable de résister à nos hivers. Sur la côte bretonne ou basque, le climat océanique leur permet de s’épanouir jusqu’à devenir des arbustes de plus de 2 mètres de haut. Dans la plupart des autres régions, si la partie aérienne gèle, la plante pourra presque toujours repartir du pied au printemps suivant. Elle résiste jusqu’à –12°C dans de bonnes conditions (absence de vent, sol sec et dégel lent). Elle peut ainsi vivre pendant plus de 20 ans !

Description :

L’arbuste arbore une silhouette légère et élégante de 60 cm à 1,50 m de haut parfois plus, pour 1 à 2 m d’étalement. Ses charmants petits lampions rouges et violets éclosent en été et durant tout l’automne. Ils se transforment en baies charnues noires. Les fleurs sont souvent bicolores, avec la corolle et le calice d’une teinte différente. Du rose au rouge, toutes les nuances s’expriment en passant par le blanc.

Plantation et entretien du fuchsia :

Plantez-le en situation ensoleillée, mi-ombragée ou ombragée selon l’ardeur du soleil. Le sol doit être léger, bien drainé, plutôt humifère, régulièrement amendé en matière organique. Le fuchsia tolère les sols salés.

Fuchsia magellanica en pot

  • Fuchsia magellanica en potChoisissez un conteneur de 40 cm de côté.
  • Plantez le fuchsia de Magellan dans un terreau « géraniums », enrichi de 15 % d’un fertilisant à base de fumier et d’algues.
  • En hiver, couvrez-le avec un épais paillis de feuilles mortes bien sèches, maintenu en place par un voilage. Si les parties aériennes gèle, rabattez l’arbuste au printemps,  sinon maintenez juste 1/4 de sa hauteur.
  • Pour aller plus loin : Fuchsia : plantation, floraison et entretien

2- Le laurier rose, parfait pour le Sud

Le Sud ne serait pas ce qu’il est sans le laurier rose, cet arbuste méditerranéen qui s’accommode aussi bien d’un sol sec que d’un sol humide (berges de cours d’eau). Sa floraison est toutefois plus abondante si vous l’arrosez souvent durant l’été. Ce grand arbuste (4-5 m) persistant égaye les bords de route, les talus, les jardins assommés de chaleur, sans interruption durant tout l’été. Les bouquets de fleurs étoilées, rarement odorantes, se déclinent dans tous les tons de roses, après le blanc et le jaune pâle.

Plantation et entretien du Nerium oleander :

  • laurier rose floraison étéSa croissance fulgurante réclame une bonne fertilisation surtout si vous le cultivez en pot. Il faut reconnaître cependant que la souche est pratiquement increvable dans les régions chaudes.
  • Le laurier-rose est sensible au froid surtout lorsqu’il vient d’être planté (-8°C). Mais les sujets âgés repartent facilement depuis la souche après des gels à -12°C. Attendez toujours la reprise de la végétation pour tailler les parties gelées.
  • Il peut être mené sur un seul tronc comme petit arbre en boule : supprimez alors régulièrement les rejets qui apparaissent au pied.
  • Attention à la toxicité de la plante entière. Ne pas brûler son bois pour le barbecue !
  • Pour aller plus loin : Laurier rose : tous les conseils d’entretien

3- L’arbre aux papillons, un incontournable

arbre aux papillons floraison étéLe Buddleia davidii est l’arbuste fétiche des papillons qui se délectent avidement du nectar de ses grappes parfumées. Selon les cultivars, l’arbuste peut atteindre 4 m de haut en une saison. Il suffit de rabattre ses rameaux au 2/3 à l’automne ou en mars pour stimuler les repousses. Le feuillage velu grisé rend cet arbuste très résistant à la sécheresse dans les endroits assommés de chaleur. Rarement victime de maladies ou ravageurs, parfaitement rustique, le Buddleia connaît un grand succès.

Gare à sa dissémination !

Attention malgré tout à le contenir car dans certaines régions, sa dissémination dans la nature par le semis ou les déchets de taille, est problématique. Pensez à couper les grappes défleuries après la première vague de floraison afin d’en stimuler une deuxième en fin d’été. Cette action élimine aussi les risques de dissémination inopinée des graines même si les hybrides semblent stériles.

Pour aller plus loin :

4- Le millepertuis, une plante bourrée d’atouts

Une variété impressionnante

Les coupes dorées surmontées d’un toupet proéminent d’étamines jaunes du millepertuis n’ont de cesse de s’exprimer durant toute la saison. Cet arbuste érigé (Hypericum ‘Hidcote’) ou rampant (H. moserianum ‘Tricolor’) est idéal pour peupler les sols ingrats, en pente, les situations ombragées ou baignées de soleil

  • millepertuis - Hypericum HidcoteIl est d’autre part inutile de supprimer ses fleurs fanées. Chez certains cultivars, elles se transforment même en jolies baies colorées de rouge (H. inodorum ‘Baie de Feu’, 40 cm de haut) , de rose (H. inodorum ‘Baie de Rosée’), de jaune (H. densiflorum)  ou d’orange (H. inodorum ‘Orange Flair’)…
  • Certaines formes ont un feuillage semi-persistant, parfois pourpre (H. androsaerum ‘Albury Purple’) ou panaché de rose, rouge et crème chez H. moseranium ‘Tricolor’.
  • Parmi les espèces vivaces, H. calycinum offre un couvre-sol idéal pour égayer les talus que vous pouvez tondre au printemps.
  • H. olympicum forme de charmants coussins arrondis pour rocailles, bordures ou pour garnir un dallage.
  • Pour aller plus loin : Millepertuis : plantation, taille et entretien

Entretien de l’Hypericum

Taillez les formes arbustives de temps en temps au printemps pour leur donner un port plus compact.

Eva Deuffic


©Molly Shannon, ©Supratchai Pimpaeng, ©Wut_Moppie, ©Happy window, ©Julietart, ©Gabriela Beres


Écrit par Eva Deuffic | Eva est une passionnée de jardins et de jardinage et c'est avec sa plume qu'elle nous emporte et nous fait rêver.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos réactions
  • jacques franquet a écrit le 20 juillet 2022 à 12 h 40 min

    la photo que vous présentez ne correspond pas au strélizia mais à celle d’un arbre dont j’ignore ne nom mais dont les feuilles rappellent celles du mimosa d’hiver