1282744283chrysalicarpus

Le Chrysalidocarpus est une très jolie plante. Comment et quand le rempoter, quel arrosage et quelles maladies ?

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Chrysalidocarpus lutescens
Famille : Palmacées
Type : Palmier, Plante d’intérieur

Hauteur
 : 1,5 à 2,5 m en intérieur
Exposition : Très lumineuse
Sol : Terreau
Feuillage : Persistant

Vous avez des questions à propos du Chrysalidocarpus, retrouvez tous nos conseils d’entretien d’un Chrysalidocarpus :

Plantation et rempotage du Chrysalidocarpus

Chrysalidocarpus en intérieur, pot ou en bac :

Le Chrysalidocarpus réclame un bon terreau que vous mélangerez éventuellement avec 1/3 de compost si vous en possédez.
Afin de faciliter le drainage, disposez au fond du pot d’un lit de graviers, de petits cailloux ou de billes d’argile.

Cette opération permet d’éviter que les racines ne baignent dans l’eau, ce qui pourrait lui être fatale.

  • Installez votre aréca donc dans un pot de bonne taille rempli de terreau spécial plantes d’intérieur ou plante verte.
  • Bien qu’il soit nécessaire de le rempoter au printemps tous les 2 à 3 ans, en dehors de ça, préférez un surfaçage régulier qui comblera parfaitement le besoin de la plante en support de culture.

Chrysalidocarpus en extérieur :

De manière générale, le Chrysalidocarpus ne tolère pas le froid et ne pourra être planté en terre que lorsque le climat est doux l’hiver.

Comme pour la plantation en pot, n’hésitez pas à poser un lit de graviers, de petits cailloux ou de billes d’argile afin de faciliter le drainage.
Vous le planterez ensuite dans un mélange de terreau, de terre de jardin et de sable.

Installer le Chrysalidocarpus au bon endroit

Dans nos climats, le Chrysalidocarpus s’adapte à l’intérieur de nos maisons et de nos appartements.
Il se développe bien lorsque la températures tourne autour des 18-22° et exige une très bonne lumière et même un soleil léger.

  • Derrière une vitre, il vaut mieux éviter une trop forte exposition au soleil qui pourrait l’assécher.

Préférez lui donc la proximité d’une fenêtre orientée à l’ouest afin de le baigner du maximum de luminosité.

Si vous vivez dans un endroit plutôt sombre, évitez d’acheter un Chrysalidocarpus car il ne devrait pas trop supporter l’absence de lumière.

Arrosage du Chrysalidocarpus

Tout au long de l’année, il est important de brumiser régulièrement de l’eau sur le feuillage pour recréer les conditions de son environnement naturel qui est plutôt humide. Surtout en hiver car le chauffage a tendance à assécher l’air des maisons.

Au printemps et en été :

Il s’agit en général de la période de croissance du Chrysalidocarpus.
Arrosez régulièrement tout en laissant sécher le terreau en surface entre 2 arrosages.

L’arrosage doit donc être régulier mais mesuré afin de ne pas asphyxier les racines de la plante.
On peut dire qu’un arrosage tous les 2 à 3 jours est souvent nécessaire.

Tous les 15 jours environ, vous pourrez lui apporter de l’engrais liquide, en prenant soin de bien humidifier le terreau avant.

En automne et en hiver :

Il faut commencer par réduire doucement les arrosages car le Chrysalidocarpus a des besoins plus limités.
Dès que le sol devient sec sur quelques centimètres, arrosez de manière à humidifier le terreau.

On peut dire que 2 à 3 arrosage par mois devraient être suffisant.
Mais cela dépend aussi de l’emplacement de votre Chrysalidocarpus, s’il est en plein soleil, ses besoins peuvent être plus importants.

Enfin, il est nécessaire de stopper tout apport d’engrais dès le mois d’octobre et jusqu’au mois de mars-avril.

A savoir sur le Chrysalidocarpus

Le Chrysalidocarpus est une très beau palmier qui s’adapte très bien à la culture en intérieur, appartement ou maison.

A la fois esthétique, résistant et très facile à cultiver, il fait partie des plantes d’intérieur les plus appréciées et les plus vendues.

Son feuillage est élégant et donne une touche d’exotisme à son salon, son séjour ou tout autre pièce de la maison bien éclairée.

Maladies et parasites du Chrysalidocarpus

Feuilles déformées du Chrysalidocarpus :

Il s’agit sans aucun doute d’un manque de lumière ou d’une excès d’eau.

  • Trouvez lui donc un emplacement plus lumineux et réduisez les arrosages en suivant nos conseils ci-dessus.

Les feuilles du Chrysalidocarpus jaunissent :

Si la plante continue à faire de nouvelles feuilles, il s’agit de l’évolution naturel. Les arbres, même lorsqu’ils sont persistants, perdent leur feuilles pour les renouveler.

  • Vous pouvez donc les laisser sécher sur votre Chrysalidocarpus puis tomber ou alors les couper au fur et à mesure.
  • Si aucune nouvelle pousse apparaît et votre palmier fait grise mine, faites attention à l’arrosage et au drainage et apportez éventuellement à la plante un engrais liquide tous les 15 jours.

A lire aussi :

zp8497586rq