Connexion
Accueil / Jardinage / Plantes d'intérieur / L’howea (kentia), un palmier qui vient de loin

L’howea (kentia), un palmier qui vient de loin

Howea - kentia
0

Curieuse plante que l’howea, présente dans de nombreux intérieurs mais ne poussant à l’état sauvage que sur une seule île…

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Type : Palmier d’intérieur
Hauteur : 1 à 2 m en intérieur
Exposition : lumière sans soleil direct en intérieur

Feuillage : Persistant
Entretien : Facile
Maladies : Araignée rouge

Avec ses larges feuilles vertes toute l’année, l’howea (ou kentia) séduit par son aspect exotique et par sa robustesse.

Manque d’eau ou de lumière, chauffage excessif : ce palmier survit aux oublis de ses propriétaires, habitué par son habitat naturel à pousser dans des conditions extrêmes, entre tempêtes, averses tropicales et sécheresse.

Howea : une origine lointaine

howeaL’howea provient d’une minuscule île, Lord Howe Island, située à 500 km à l’est de l’Australie. Celle-ci constitue son unique habitat naturel. Comme toutes les îles de la région, elle est menacée par la montée des eaux. Le kentia y est présent depuis deux millions d’années, et y prend la forme d’un palmier de haute taille.

Chaque howea d’intérieur descend donc d’un arbre de l’île. Il s’agit généralement de plusieurs jeunes plants réunis dans un même pot pour constituer une plante plus volumineuse. L’howea, qui pousse en hauteur, prend peu de place en largeur. Dans de bonnes conditions, il peut atteindre deux – voire trois – mètres de haut.

Entretien de l’howea – Kentia

Pour garder votre palmier bien vert, installez-le dans un endroit lumineux sans soleil direct. Il supporte une ombre légère, ce qui le rend adapté aux pièces relativement sombres.

KentiaChaque semaine, immergez son pot dans de l’eau tiède, puis égouttez bien. En période de repos, arrosez tous les 10 jours.

Si les pointes des feuilles sont sèches et jaunissent, c’est que votre howea a besoin d’eau. Si elles brunissent, c’est qu’il est mal placé : il manque de place ou est trop souvent frôlé.

Dépoussiérez-le de temps en temps avec un chiffon humide ou en le sortant sous la pluie.

Rempotez tous les deux ans. Si le pot est suffisamment large, vous pouvez vous contenter d’un apport de terreau en surface.

N’hésitez pas en placer plusieurs côte à côte, dans le salon près du canapé par exemple, pour créer une mini jungle dont la vue sera propice à l’évasion.

Culture du Kentia, les clés du succès

1 – Emplacement :

  • Luminosité : Le Kentia préfère la lumière indirecte brillante, mais il peut tolérer des conditions de faible luminosité. Évitez une exposition directe au soleil, surtout derrière une vitre orientée plein sud.

2 – Température :

  • Température ambiante : Le Kentia a besoin de températures moyennes à chaudes, comme celle de l’intérieur d’une maison ou du’n appartement,  entre 18 et 24°. Il peut tolérer des températures plus basses, mais évitez les courants d’air froid.

Kentia3 – Arrosage :

  • Fréquence : Arrosez lorsque le terreau/substrat est sec en surface. La fréquence dépend des conditions environnementales, mais en général, laissez sécher le sol entre les arrosages.
  • Évitez la stagnation des racines dans l’eau : Assurez-vous que le pot est percé et a un bon drainage pour éviter la stagnation de l’eau qui peut conduire à la pourriture des racines.

4 – Humidité :

  • Tolérance : Le Kentia peut supporter l’air relativement sec de nos intérieurs mais appréciera une brumisation des feuilles, surtout en hiver lorsque le chauffage assèche l’air ambiant et que les arrosages sont moins fréquents.

5 – Engrais :

  • Fréquence : Appliquez un engrais pour plantes vertes d’intérieur toutes les mois pendant la saison de croissance (printemps et été).

6 – Sol :

  • Mélange : Utilisez un terreau bien drainant spécialement conçu pour les plantes d’intérieur. Vous pouvez également ajouter du perlite ou du sable pour améliorer le drainage.

7 – Taille :

  • Élagage : Retirez les feuilles jaunes ou endommagées pour favoriser la croissance de nouvelles feuilles. Le Kentia ne nécessite généralement pas beaucoup d’élagage.

8 – Rempotage :

  • Fréquence : Repiquez la plante tous les deux à trois ans lorsque ses racines ont rempli le pot.
  • Taille du pot : Utilisez un pot légèrement plus grand que le pot précédent, avec un bon drainage.

9 – Parasites :

  • Surveillance : Surveillez les ravageurs tels que les cochenilles, les araignées rouges et les pucerons. Enlevez-les à l’aide d’un chiffon humide imbibé d’alcool à 90°.

Conseil malin

En hiver, réduisez les arrosages de manière à bien laisser sécher la terre entre 2 arrosages.


Ceci devrait aussi vous plaire :

Laure Hamann

Crédit du visuel : OHF


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos réactions
  • LAURA a écrit le 21 août 2016 à 23 h 28 min

    Bonjour,
    J’ai un appartement orienté Est, donc soleil le matin jusqu’à 10h à peu près et après assez sombre le reste de la journée.
    J’arrive difficilement à tenir une plante.

    Pouvez-vous me dire quelle plante (assez haute si possible) je peux mettre devant ma baie vitrée et qui supporte l’ombre sans ensoleillement?

    Merci beaucoup

  • BOURDIER a écrit le 13 juin 2016 à 9 h 27 min

    Bonjour, Mon kentia est vraiment trop volumineux pour que je puisse l’immerger . Comment et tous les combien de jours puis je l’arroser Merci ?

  • Capou a écrit le 10 octobre 2013 à 12 h 08 min

    Pour l’arrosage je l’immerge dans de l’ eau à température ambiante une fois par semaine ensuite j’égoutte jusqu’à la dernière goutte et je remets dans son pot
    super facile d’entretien et super beau palmier dans une cuisine, une salle de bain ou un salon