Connexion
Accueil / Le Jardinage / Arbres et arbustes / Cotinus : l’arbre à perruques

Cotinus : l’arbre à perruques

Cotinus Coggygria - arbre a perruque
0

La floraison du Cotinus offre une belle touche de légèreté et du volume à votre jardin.

Le Cotinus en résumé :

Nom latin : Cotinus sp.
Famille : Anacardiacées
Type : Grand arbuste ou petit arbre

Hauteur : 3 à 4 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Tout type, mais bien drainé

Rusticité : -20° – Croissance : Rapide – Feuillage : Caduc –  Floraison : Été

Plantation du Cotinus

Cotinus - Arbre a Perruque - PlantationL’arbre à perruques se contente de peu, tant qu’on lui offre du soleil et un terrain bien drainé. L’arbuste est simple à cultiver et donc parfait pour les jardiniers débutants.

Ses proportions le destinent principalement à une plantation en pleine terre dans le jardin. Néanmoins, comme il supporte bien les tailles sévères, une plantation en pot est tout à fait envisageable.

  • Il est possible de planter le Cotinus en début de printemps (fin février, mars) ou d’automne (septembre à novembre).

Cotinus en pleine terre :

  • Cotinus - Arbre a PerruqueCreusez une fosse de plantation assez large et profonde.
  • Améliorez le drainage de la terre en apportant du sable voire des graviers au fond du trou.
  • Ôtez le conteneur du pied et dégagez quelques racines de la motte.
  • Installez l’arbuste dans le trou et rebouchez ce dernier en tassant bien (attention à ne pas enterrer le collet).
  • Réalisez un premier arrosage abondant.

Cotinus en pot :

  • Munissez‑vous d’un pot d’un beau volume et contrôlez la présence de trous de drainage.
  • Déposez au fond une couche de drainage, sans boucher les trous d’évacuation. Vous pouvez opter pour des billes d’argile, des graviers ou encore des tessons de poteries.
  • Mélangez 2/3 de terreau avec 1/3 de sable et plantez votre Cotinus dans ce substrat en tassant bien autour du pied.

Entretien du Cotinus

Les premières années de croissance, surveillez l’arrosage, notamment lors de périodes de sécheresse. Une fois bien installé, l’arbuste pourra surmonter le manque d’eau.

Taille :

cotinus entretien tailleLa taille de l’arbre à perruques n’est pas obligatoire. Vous pouvez néanmoins la pratiquer pour maintenir un port compact et harmonieux à votre arbuste.

La coupe doit se pratiquer en fin d’hiver. Vous pouvez alors éliminer le bois mort ou les branches gênantes.

Si votre Cotinus a atteint des proportions trop importantes, sachez qu’il supportera très bien une taille sévère.

Multiplication :

Pour obtenir de nouveaux pieds d’arbre à perruques, il suffit de pratiquer un bouturage sur bois semi‑dur (bouture semi‑aoûtée) ou un marcottage.

Maladies et ravageurs :

Résistant, le Cotinus n’est pas sensible aux maladies. Il ne semble pas non plus intéresser les parasites et les ravageurs.

Espèces intéressantes

Cotinus coggygria

Cette variété est particulièrement intéressante pour ses cultivars au feuillage pourpre comme ‘Rubrifolius’ (pourpre aux reflets argentés) ou encore ‘Grace’ (pourpre clair). Le plus connu étant le Cotinus coggygria ‘Royal Purple’ pour le liséré rouge de ses feuilles.

Cotinus coggygria

Cotinus obovatus

Assez similaire à son cousin C. coggygria, C. obovatus se distingue surtout par sa taille plus imposante (il peut atteindre 10 m de hauteur).

Emplois et associations

cotinus floraisonPolyvalent, le Cotinus peut être planté isolé ou en groupe dans un massif arbustif ou une haie libre.

Jouez sur un camaïeu de pourpre, en l’accompagnant d’un Physocarpus opulifolius ‘Diabolo’ ou d’un Berberis thunbergii ‘Atropurpurea’ ou ‘Harlequin’.

Si vous souhaitez alterner les feuillages caducs et persistants, le Photinia, le troène, l’Escallonia ou encore l’Eleagnus sont de bons candidats.

En savoir plus à propos du Cotinus

Nom commun : Arbre à perruques

Le genre botanique Cotinus est remarquable à plus d’un titre. Ses feuilles, tout d’abord, qui présentent une forme ovée caractéristique et dont la couleur change selon l’espèce et au fil des saisons. Vous aurez ainsi le choix entre le vert et le pourpre et une évolution jaune‑orange à l’approche de l’automne.

Les fleurs ne sont pas en reste, et sont regroupées en panaches plumeux et soyeux à la teinte rose clair à pourpre.


©Олег Царев/AdobeStock, ©Leonid_Eremeychuk, ©Pezibear, ©AndréSaad, ©ArturJanas


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *