Connexion
Accueil / Le Jardinage / Reportage / Vie et entretien du bassin

Vie et entretien du bassin

entretien bassin mare artificielle
0

Le mois de mai est la période idéale pour enrichir vos plantations aquatiques comme pour accueillir de nouveaux pensionnaires dans le bassin. C’est aussi la période de frai des poissons rouges, des carpes koï et des grenouilles vertes ! Quelques aménagements sont à prévoir pour une bonne remise en route de tout ce petit monde.

1- Les poissons

La vie dans le bassin

Dès que la température de l’eau a dépassé les 8 °C, nourrissez les Koï avec éventuellement un supplément de vitamines liquides au début pour les aider à reprendre des forces. Le chant des grenouilles se fait à nouveau entendre autour des points d’eau. Après celui des grenouilles rousses à la fin février puis des crapauds, en mai c’est au tour des grenouilles vertes qui laissent d’étranges masses gélatineuses dans l’eau. Les poissons rouges sont déjà en 2ème période de frai amorcée en mars, tandis que les carpes koï deviennent fébriles.

La reproduction des koï

Pour favoriser la reproduction, installez des plantes oxygénantes ou des supports de frai sur lesquelles les œufs vont venir se coller, dans 15 à 20 cm de profondeur d’eau. Après les passages répétés des mâles, il convient de retirer les supports des œufs pour les mettre à l’abri de l’appétit des parents. Prévoyez un petit bassin ou un aquarium rempli avec l’eau du bassin d’origine quelques semaines avant et veillez à bien l’oxygéner avec un diffuseur ou des plantes oxygénantes.

De nouveaux poissons

introduction poisson bassin mare etang

Introduction des poissons en douceur

Pour acclimater de nouveaux poissons, faites flotter la poche contenant le poisson pendant 15 à 30 minutes selon le volume d’eau du sac, à l’abri des rayons de soleil. Ouvrez le sac et triplez son volume avec de l’eau du bassin pendant 20 minutes puis libérez le poisson en évitant de verser l’eau du sac dans votre bassin.
Patientez toujours 3 semaines avant d’introduire des pensionnaires dans un bassin neuf ou dont on a renouvelé l’eau car il faut attendre que la montée de nitrites se résorbe. Si vous nettoyez à fond votre filtre, attendez également 2 à 3 semaines avant d’ajouter de nouveaux poissons.

Pour aller plus loin :

2- Le matériel de bassin

La filtration

Après la remise en route de la filtration en avril (lorsque la température de l’eau atteint 8 °C), il convient de surveiller l’encrassement du filtre.

  • Nettoyage entretien filtre bassin mare

    Nettoyage du filtre

    Lavez la moitié des masses de filtration dans une bassine contenant de l’eau du bassin.

  • Essorez-la puis remettez-la en place avec de nouvelles bactéries de biomasse.
  • Refaites la même opération 1 semaine plus tard avec les autres masses de filtrations.

Ce procédé en 2 temps évite de déséquilibrer la vie microbienne du bassin.

La pompe

  • Sortez la pompe de l’eau pour nettoyer la crépine en évitant de tirer sur le câble électrique ou le tuyau qui peuvent s’endommager.
  • Placez toujours le retour de filtration de la pompe au-dessus de l’eau. Ceci permet de vérifier le colmatage éventuel du filtre. Cela génère aussi une bonne oxygénation et un meilleur brassage de l’eau.

3- Comment éliminer les algues d’un bassin ?

Avec le retour des chaleurs, les algues connaissent une croissance explosive provoquée par un déséquilibre en nitrates. On distingue le phytoplancton (algues microscopiques qui verdissent l’eau) et les algues filamenteuses (ressemblent à un tas de cheveux  verts). Les deux ont besoins de soleil et nutriments pour se développer. Les nutriments viennent de l’excès de matière organique (feuilles mortes, déchets des poissons, nourriture à poisson…)

  • Bactérie pour bassin- anti algue

    Ajout de bactéries anti-algues

    Le phytoplancton peut aussi s’éliminer sous l’action d’une lampe UV (comptez 2 Watts par m3 d’eau).

  • Les algues filamenteuse disparaissent d’elles-mêmes grâce à la croissance des plantes du bassin. En attendant, vous pouvez extraire le plus gros à la main ou à l’épuisette. On trouve en jardinerie  des bactéries anti-algues filamenteuses, très efficaces.
  • Il existe aussi des solutions chimiques comme le peroxyde d’hydrogène qui accroît la teneur en oxygène de l’eau et désagrège plus rapidement les résidus de décomposition.

Pour aller plus loin : 

Conseil malin

On peut aussi agir en faisant de l’ombre avec des arbres plantés côté sud mais à distance du plan d’eau. Vous pouvez également simplement introduire des nénuphars !

Eva Deuffic


Pour aller plus loin :


Écrit par Eva Deuffic | Eva est une passionnée de jardins et de jardinage et c'est avec sa plume qu'elle nous emporte et nous fait rêver.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *