Salix_caprea Kilmarnock

Vous connaissez certainement ses branches qui se couvrent au printemps de chatons veloutés… Avec son port compact, le saule « Kilmarnock » convient bien aux petits jardins et aux balcons.

Forme pleureuse du saule marsault, créé en Angleterre au XIXe siècle, le salix caprea « Kilmarnock » (autrefois appelé « Pendula ») est un arbre en forme de petit parasol, particulièrement décoratif. À la fin de l’hiver, ses branches nues présentent des pompons blanc argenté qui s’ouvrent au printemps sur des bouquets d’étamines dorées. À l’automne, ses longues feuilles prennent de belles nuances cuivrées.

Grâce à son port compact et à sa taille réduite (son tronc ne peut atteindre plus de trois mètres de haut), ce saule est idéal pour apporter une note originale aux petits jardins, mais aussi à vos massifs.

Kilmarnock : une culture facile

Moins sensible aux maladies que les grands saules pleureurs, le « Kilmarnock » tolère toutes les terres à condition qu’elles soient humides. Il sera particulièrement heureux près d’une pièce d’eau, bien qu’elle n’ait rien d’indispensable.

Installez-le de préférence au printemps, au soleil et à l’abri des vents forts. Pensez à le tuteurer les deux premières années car ses racines sont superficielles. Associez-le à des graminées pour jouer sur les textures et à des bulbes précoces pour mettre en valeur ses chatons au printemps.

En bac, plantez-le dans un mélange moitié-moitié de terre argileuse du jardin et de terreau. Veillez à l’arroser régulièrement.

L’entretien du saule Kilmarnock

Il est relativement facile. Contentez-vous de bien tailler ses rameaux chaque printemps pour favoriser la croissance (les chatons apparaissent sur les pousses d’un an) : rabattez-les à 5 cm de leur branche d’origine, puis appliquez un mastic cicatrisant. En automne et au printemps, vous pouvez procéder à un traitement préventif à la bouillie bordelaise.

Si vous le cultivez en bac, faites un apport d’engrais pour tomates ou fraisiers d’avril à septembre.

Laure Hamann (Crédit visuel : La Plante du Mois)

A lire aussi : le saule crevette, un arbuste à découvrir

  • gomez a écrit le 4 mars 2017 à 14 h 50 min

    je ne sais pas si je m’adresse au bon endroit mais je recherche un saule pleureur nain . j’habite a villeneuve loubet dans le 06 , je n’ai pas trouvé un pépiniériste qui en dispose. merci de me conseiller
    .
    a bientôt , amical Serge

    • peron viviane a écrit le 16 avril 2017 à 13 h 04 min

      bonjour j en ai trouvé un hier dans une jardinerie.je suis dans le tarn et j ai trouvé facilement c est a la jardinerie castraise peut etre avez vous ce genre de commerce.j espere que vous trouverez.bonne journée a vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Saule pleureur tombé.Souche molle.Présence d'un champignon
Posté par Matthias74 le 30 juin 2018

Mon saule pleureur paraît mort
Posté par Mireille63 le 29 avril 2018

Salix integra d'un an d'âge à déplacer.Est-ce possible maintenant ?
Posté par Floris le 02 mai 2017

Peu de châtons sur salix caprea
Posté par pascalou le 24 janvier 2016