Connexion
Accueil / Jardinage / Arbres et arbustes / « Kilmarnock », un saule pleureur miniature

« Kilmarnock », un saule pleureur miniature

Saule Kilmarnock - Salix caprea
0

Vous connaissez certainement ses branches qui se couvrent au printemps de chatons veloutés… Avec son port compact, le saule « Kilmarnock » convient bien aux petits jardins et aux balcons.

Forme pleureuse du saule marsault, créé en Angleterre au XIXe siècle, le salix caprea « Kilmarnock » (autrefois appelé « Pendula ») est un arbre en forme de petit parasol, particulièrement décoratif. À la fin de l’hiver, ses branches nues présentent des pompons blanc argenté qui s’ouvrent au printemps sur des bouquets d’étamines dorées. À l’automne, ses longues feuilles prennent de belles nuances cuivrées.

Grâce à son port compact et à sa taille réduite (son tronc ne peut atteindre plus de trois mètres de haut), ce saule est idéal pour apporter une note originale aux petits jardins, mais aussi à vos massifs.

Kilmarnock : une culture facile

Moins sensible aux maladies que les grands saules pleureurs, le « Kilmarnock » tolère toutes les terres à condition qu’elles soient humides. Il sera particulièrement heureux près d’une pièce d’eau, bien qu’elle n’ait rien d’indispensable.

Installez-le de préférence au printemps, au soleil et à l’abri des vents forts. Pensez à le tuteurer les deux premières années car ses racines sont superficielles. Associez-le à des graminées pour jouer sur les textures et à des bulbes précoces pour mettre en valeur ses chatons au printemps.

En bac, plantez-le dans un mélange moitié-moitié de terre argileuse du jardin et de terreau. Veillez à l’arroser régulièrement.

L’entretien du saule Kilmarnock

Il est relativement facile. Contentez-vous de bien tailler ses rameaux chaque printemps pour favoriser la croissance (les chatons apparaissent sur les pousses d’un an) : rabattez-les à 5 cm de leur branche d’origine, puis appliquez un mastic cicatrisant. En automne et au printemps, vous pouvez procéder à un traitement préventif à la bouillie bordelaise.

Si vous le cultivez en bac, faites un apport d’engrais pour tomates ou fraisiers d’avril à septembre.

Laure Haman

Ceci devrait aussi vous plaire : 


©Marta_Kent, La plante du Mois


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos réactions
  • gomez a écrit le 4 mars 2017 à 14 h 50 min

    je ne sais pas si je m’adresse au bon endroit mais je recherche un saule pleureur nain . j’habite a villeneuve loubet dans le 06 , je n’ai pas trouvé un pépiniériste qui en dispose. merci de me conseiller
    .
    a bientôt , amical Serge

    • peron viviane a écrit le 16 avril 2017 à 13 h 04 min

      bonjour j en ai trouvé un hier dans une jardinerie.je suis dans le tarn et j ai trouvé facilement c est a la jardinerie castraise peut etre avez vous ce genre de commerce.j espere que vous trouverez.bonne journée a vous