Olivier dans le nord

Un olivier dans le nord de la France, c’est possible ! À condition de tenir compte des exigences de cet arbre d’exception.

De la famille des oléacées, l’olivier est l’arbre méditerranéen par excellence. Il évoque la chaleur, la lumière et le chant des cigales des régions méridionales.

De croissance lente, il a une longévité hors du commun.

L’aspect tourmenté de son tronc et son feuillage persistant aux tons gris vert en font un très bel arbre d’ornement.

Car au-dessus de la Loire, c’est son aspect décoratif qui prime, il ne faudra pas compter sur une production d’olives !

Olivier sur le balcon dans le nord

L’olivier s’adapte bien à la culture en bac s’il bénéficie d’une exposition ensoleillée et à l’abri des vents. Choisissez une belle poterie en terre cuite dans laquelle vous pouvez ajouter quelques pieds de lavande.

L’olivier étant résistant à la sécheresse, il nécessite des arrosages modérés. Il supporte très bien la transplantation, ce qui vous permettra de le changer de contenant dès que vous l’y sentirez à l’étroit.

En hiver, mettez-le à l’abri dans une pièce sèche, fraîche et lumineuse.

Olivier en pleine terre dans le nord

Vous pouvez  planter votre olivier en pleine terre si votre jardin réunit les conditions suivantes : exposition au sud, sol léger, sec et bien drainé. Il vous faudra également un peu d’espace – 6 à 8 mètres autour de son tronc – car c’est un arbre qui réussit bien isolé.

Il craint l’humidité et les vents forts, mais supporte des températures négatives jusqu’à moins 15 degrés, à condition que le froid soit sec.

Pendant les premières années de croissance de votre olivier, surveillez les lapins ! Ils peuvent venir grignoter le tronc de votre jeune arbre et le mettre en péril s’ils atteignent le cœur. Enfin, pensez à le tailler à la fin de l’hiver pour l’aider à former un tronc unique.

M.-C. H.

Crédits visuels : La Plante du Mois

A lire aussi :