Connexion
Accueil / Le Jardinage / Reportage / Orchidées jaunes : les espèces et variétés à découvrir

Orchidées jaunes : les espèces et variétés à découvrir

Orchidées jaunes : espèces et variétés à découvrir
0

Les orchidées jaunes ont la réputation de porter bonheur et elles sont appréciées pour l’originalité de leur couleur solaire. Cultivées dans un joli pot placé en intérieur, elles apportent une luminosité positive et joyeuse, une touche de gaieté à la décoration de la pièce.

Voici notre sélection d’orchidées jaunes parmi les plus belles variétés et espèces, à découvrir et à adopter sans modération !

Oncidium varicosum, l’orchidée pluie d’or

L’Oncidium varicosum est une orchidée originaire d’Amérique du Sud, que l’on rencontre du Brésil au nord de l’Argentine.

Orchidée jaune : Oncidium VaricosumCette orchidée épiphyte de petite taille (haute de 10 à 20 cm) et au feuillage vert clair, produit une inflorescence automnale couverte d’une vingtaine de superbes fleurs jaunes tachetées de brun-rouge. Une floraison lumineuse qui est à l’origine du surnom de « pluie d’or » donné aux Oncidium.

L’Oncidium varicosum apprécie une exposition bien lumineuse, mais sans soleil direct, et des températures comprises entre 16 et 22°C. On l’arrose en moyenne une fois par semaine, en lui évitant l’eau stagnante.

Pour aller plus loin : Orchidées oncidium : tous les conseils d’entretien

Brassada, de belles orchidées jaunes hybrides

Les orchidées Brassada x Ada sont des hybrides obtenus par croisement entre les genres Brassia et Ada, tous deux originaires d’Amérique tropicale.

orchidée brassada jauneLes hampes florales des orchidées Brassada s’installent entre les feuilles engainantes et le pseudobulbe de la plante. Les tiges, légèrement retombantes, portent des fleurs d’un beau jaune chaud, de forme étroite et à longs tépales pointus.

Ces orchidées tropicales apprécient les températures douces à chaudes jusqu’à 26°C, ainsi que les expositions lumineuses sans soleil direct. On les installe dans un substrat bien drainé, et on évite l’excès d’eau qui peut engendrer un pourrissement des racines.

Paphiopedilum primulinum, la jaune primevère


Paphiopedilum primulinum
, que l’on connaît aussi sous l’appellation de paphiopedilum jaune primevère, est une orchidée endémique de Sumatra que l’on rencontre jusqu’à 1000 m d’altitude.

Orchidée jaune : Paphiopedilum primulinumDe petite taille, cette orchidée Sabot de Vénus produit plusieurs fleurs jaunes qui s’ouvrent successivement tout au long de la période estivale. Des fleurs d’environ 4 cm de diamètre, notamment stimulées par des variations de température de l’ordre de 3 à 4°C entre le jour et la nuit.

Paphiopedilum primulinum a besoin de beaucoup de lumière pour fleurir, mais elle doit néanmoins être abritée des rayons directs du soleil. Des températures de 20 à 25°C le jour, et de 16 à 18°C la nuit, sont également très favorables à sa floraison. Par ailleurs, elle demande à être régulièrement et abondamment arrosée.

A lire aussi : Le sabot de Vénus, une orchidée mythologique

Dendrobium fimbriatum var. oculatum,  jaune d’or

Le Dendrobium fimbriatum var. oculatum est une orchidée jaune hybride originaire d’Asie du Sud-Est.

Dendrobium fimbriatum var. oculatumIl s’agit là d’une orchidée à grandes cannes et aux inflorescences pendantes comportant jusqu’à 15 fleurs installées en grappes et offrant une couleur jaune d’or avec une tache sombre à la base. Une floraison parfumée qui survient au printemps.

Le Dendrobium fimbriatum var. oculatum apprécie les climats de culture tempérés et les espaces bénéficiant d’une forte luminosité. Cette orchidée demande également une période de repos marquée, en situation tempérée à fraîche.

A lire aussi :

Cymbidium lowianum, des fleurs parfumées jaune-vert

Orchidée jaune : Cymbidium lowianumLe Cymbidium lowianum est une orchidée originaire d’Inde, de Chine et de Birmanie, issue des climats tempérés à frais. Elle est notamment appréciée pour sa très longue durée de vie.

Il s’agit là d’un Cymbidium dont la hampe florale porte de 15 à 35 grandes fleurs vert-jaune, installées en bouquet. Leur labelle offre une teinte jaune pâle, ainsi qu’une tache rouge intense en forme de V. Une floraison qui intervient en fin d’hiver ou au début du printemps.

Pour fleurir convenablement, le Cymbidium lowianum demande une température modérée, beaucoup de lumière, et très peu d’arrosage. Une période de repos hivernale, avec des températures nocturnes fraiches, lui est également nécessaire.

Phalaenopsis ‘Gold Las Vegas’, jaune cuivré

Le Phalænopsis ‘Gold Las Vegas’ est une variété hybride dont les ancêtres sont originaires des régions tropicales et subtropicales d’Asie.

Plante épiphyte à feuillage persistant, cette orchidée est appréciée pour sa floraison jaune cuivré plus ou moins continue. Des fleurs au coloris chaud et en forme de papillons qui sont portées par une hampe florale plus ou moins érigée.

Facile à cultiver, ‘Gold Las Vegas’ s’installe dans un mélange spécial pour orchidées épiphytes, à une température comprise entre 20 et 24°C (maximum 30°C à 33°C). Elle demande également une situation éclairée toute l’année, mais sans soleil direct. Enfin, son substrat doit être maintenu frais par des bassinages réguliers.

Ceci va aussi vous intéresser :


Photos : hartono subagio, Calyponte, A.Halff, Orchi, rossukon meesri, BayLee’s8LeggedArt


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *