En été, on célèbre la chaleur et le soleil avec les Plantes grasses

On part en vacances sans angoisse… Malgré les températures en hausse et l’appartement déserté, les plantes grasses tiennent le coup. Résistantes aux grosses chaleurs, capables d’attendre le retour de leurs propriétaires sans faiblir, elles sont les meilleures amies des vacanciers.

Succulentes survivantes

La chaleur, la sécheresse, le sable, les montagnes… Rien ne fait peur aux plantes grasses. Et pour cause ! Elles sont, pour la plupart, originaires des zones tropicales et subtropicales comme les steppes, les régions montagneuses et semi-désertiques d’Afrique, d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud. Des environnements qui nécessitent une excellente constitution…

Aussi connues sous le nom de succulentes, leur capacité à rester fraîches malgré les grosses chaleurs est peut-être à l’origine de ce nom qui vient du mot latin « sucus » signifiant « jus » ou « humidité ».

Parfaites à tous points de vue les plantes grasses

Les succulentes ne sont pas seulement des plantes faciles à vivre. Elles sont aussi extrêmement décoratives. Nombreuses sont celles qui possèdent de belles rosettes, une forme qui s’inscrit dans la suite de Fibonacci, la formule mathématique qui établit les proportions idéales.

Leur perfection va également de pair avec un look totalement tendance. Leurs lignes étranges, étonnantes, parfois inquiétantes, bien loin des allures classiques d’autres végétaux, en font de véritables accessoires pour twister l’atmosphère d’un appartement ou d’une maison.

On les place dans des coupes basses qui mettent en avant leurs courbes inattendues ou on les expose sous une cloche en verre moderne, dans un esprit cabinet de curiosité.

La vie en rosettes

Les esthètes, en quête de beauté absolue, auront sans aucun doute un coup de coeur pour les Succulentes en formes de rosettes,

symboles de perfection. Ils succomberont à l’Aeonium avec ses feuilles unies aux couleurs allant d’un vert clair très nature à un pourpre presque noir très mystérieux. Le feuillage géométrique gris vert ou violet de l’Echeveria est, lui, reconnaissable entre tous.

De son côté, l’Haworthia, a un charisme fou malgré sa petite taille : de 2 à 10 cm de diamètre. Il sait hypnotiser les amateurs de plantes avec ses feuilles pointues d’un vert pâle ou foncé uni ou recouvertes de rayures, pustules, tâches ou tubercules blanches et translucides.

Enfin, vedette du moment, l’Aloe vera, à l’allure stylisée et élancée attire tous les regards qu’il soit d’un vert très doux ou habillé de motif… Difficile de faire son choix ? Et si on les mélangeait ?

Ses plantes grasses dans la lumière

• On les hydrate avec une bonne dose d’eau puis on laisse la motte lentement se dessécher pendant plusieurs semaines.

• on leur offre parfois un peu d’engrais (une fois tous les 2 mois)

• On les installe sur un rebord de fenêtre au soleil et l’été, elles se plaisent aussi sur la table du jardin.

Quelques astuces pour garder tubes et rideaux végétaux

Les succulentes savent aussi se faire folles et exubérantes. Elles affichent ainsi de drôles de formes et sont autant d’invitation à jouer avec elles.

La plus ludique ? Le Rhipsalis, généreuse touffe verte qui peut pousser debout, grimper ou pendre comme un rideau végétal.

Le Crassula est, lui, d’un tout autre genre : moins expansif, plus râblé, mais tout aussi intrigant avec ses feuilles qui peuvent être bordées d’orange ou de rouge ou évoquer des tubes verts. On le surnomme parfois l’arbre de Jade… Pas de doute, à chacun sa plante grasse.

POUR PLUS D’INSPIRATION

Suivez-nous et likez, postez, partagez :

@maplantemonbonheur #MaPlanteMonBonheur

Crédit photo : Maplantemonbonheur.fr / Plantes grasses

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *