Le shiso : un peu d’Asie dans l’assiette

Shiso culture

Le shiso en résumé :

Nom latin : Perilla frutescens var. crispa
Nom commun : Shiso, pérille de Nankin
Famille : Lamiacées
Type : Annuelle aromatique

Hauteur : 80 cm
Distance de plantation : Tous les 40 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Tous types, humifère et meuble

Plantation : Avril
Récolte : De juillet à octobre

Le shiso (prononcez « shisso ») est une plante annuelle qui a longtemps été utilisée pour son intérêt esthétique uniquement. De nos jours, il est de plus en plus plébiscité en cuisine où il sert à relever les plats. Polyvalente et simple d’entretien, cette plante aromatique trouvera assurément sa place dans votre jardin ou votre potager.

Plantation du shiso

Si le shiso est une plante facile à entretenir, il réclame néanmoins quelques conditions pour s’épanouir : un sol meuble et humifère ; c’est-à-dire riche en matières organiques, ainsi qu’une bonne exposition au soleil (il peut éventuellement tolérer la mi‑ombre).
La culture en pleine terre est à privilégier. Néanmoins, il est possible de planter le shiso en pot si ce dernier est suffisamment profond. Il faudra également être attentif au drainage.

La préparation du sol

Avant de passer à la plantation, il est nécessaire d’effectuer quelques préparatifs :

  1. Si votre terre est trop lourde (riche en argile), allégez‑la en automne en incorporant du sable, du terreau, voire des cendres de cheminée et travaillez‑la en profondeur pour bien l’ameublir.
  2. Au printemps, amendez le sol à l’aide de compost ou de fumier bien décomposé.
  3. Bêcher sur 10 à 20 cm de profondeur pour bien mélanger les différents éléments à la terre.

Pour aller plus loin : Comment identifier le type de sol de son jardin ?

La plantation

feuilles de shiso

Pour planter le shiso, vous devez tout d’abord réaliser un semis en avril :

  • dans une terrine, déposez un mélange de terreau et de sable ;
  • semez par paquets de 2 à 3 graines et recouvrez‑les très légèrement ;
  • répétez l’opération autant de fois que vous souhaitez de pieds ;
  • installez votre culture dans un endroit à l’abri du froid et au soleil.

Ensuite, lorsque les semences ont germé et que les pousses possèdent trois feuilles, sélectionnez les plus vigoureuses et plantez‑les en pleine terre.
Il est conseillé de repiquer vos plants vers la mi‑mai. En effet, à ce moment là, le gel n’est plus à craindre. De plus, veillez à bien les espacer de 40 cm afin de leur laisser la place de s’épanouir.

Conseil malin : à l’instar des autres plantes aromatiques, il est inutile de cultiver plusieurs lignes de shiso. Seuls quelques pieds feront l’affaire.

Culture et entretien

Shiso Perilla frutescensLe shiso n’est pas une plante chronophage. Son entretien est très simple, puisqu’il consiste à surveiller l’arrosage en cas de sécheresse prolongée. Si le feuillage commence à s’affaisser, alors il est temps d’arroser. À noter que la taille n’est pas nécessaire.

Maladies et ravageurs :

Bonne nouvelle ! S’il a sa place dans nos assiettes, le shiso n’est cependant pas au menu des ravageurs et parasites. De plus, il ne semble pas être sensible aux maladies.

Récolte et conservation

Une fois cueillies, les feuilles de shiso se conservent très mal. Il est donc recommandé de les récolter au fur et à mesure de vos besoins.

Conseil malin : pensez à récupérer quelques graines chaque année en prévision de la prochaine saison.

Le shiso en cuisine

Cette plante aromatique possède un goût unique, légèrement sucré et piquant. Cru, entier ou émincé, le shiso est donc l’ingrédient idéal pour relever vos recettes.

On utilise aussi le Shiso en cosmétique pour élaborer des savons. L’extrait de feuilles de shiso apporte un délicieux parfum.