Botrytis : connaître, prévenir et traiter la pourriture grise

pourriture grise blanche sur raisin - symptome pourriture grise fraise - Botrytis

Le botrytis en résumé :

Nom latin : Botrytis cinerea
Noms communs : botrytis, pourriture grise, moisissure grise
Type : Champignon

Que ce soit au verger, au potager ou au jardin, le botrytis est une maladie cryptogamique qui peut s’attaquer aux fruits, légumes et plantes quel que soit le stade de leur développement. Sa rapidité de propagation et de croissance, ainsi que sa capacité à subsister dans le sol en font un adversaire tenace.

Qu’est‑ce que le botrytis ?

Le botrytis ou pourriture grise est une infection provoquée par le champignon Botrytis cinerea. Ce dernier se développe aussi bien à l’air libre que sous serre.

Le champignon Botrytis peut s’attaquer à n’importe quel tissu végétal : feuilles, tiges, fruits, légumes. En règle générale, il profite des plaies liées aux travaux horticoles tels que l’effeuillage, la coupe, l’ébourgeonnage, etc.

Les pics de propagation et de croissance du botrytis ont surtout lieu lorsque l’air a un taux d’humidité élevé et que les températures sont importantes (entre 17 et 23 °C). Ces conditions le rendent donc particulièrement virulent lors des pluies estivales, ainsi que pour les cultures sous serre. La propagation de la maladie y est d’ailleurs beaucoup plus rapide à cause de la proximité des plantes.

Les symptômes du botrytis

En fonction du stade de développement et de la zone infectée, les symptômes peuvent varier.

Botrytis des semis :

Pouvant être présent dès le développement des cotylédons (feuilles), soit dans le sol, soit avec les graines ; la moisissure grise peut être à l’origine d’une fonte de semis.

Feuilles :

symptome pourriture grise fraise - Botrytis feuillesAu début de la croissance du botrytis, les feuilles présentent des taches brun clair, rondes et à la texture humide.

En se développant, elles forment des courbes concentriques, puis se dessèchent et se nécrosent ; ce qui peut donner lieu à l’apparition d’une pourriture.

La maladie s’étend ainsi progressivement pour atteindre la tige, qu’elle peut alors contaminer.

Tiges :

Les tiges attaquées par la moisissure grise présentent des chancres. La partie extérieure de la tige montre alors les mêmes symptômes que les feuilles avec le coloris beigeâtre caractéristique de la maladie. Le symptôme ultime, lorsque des tiges sont touchées, est de finir par voir leurs feuilles jaunir, se flétrir, se dessécher, puis mourir.

Il faut savoir que les tiges sont d’autant plus sensibles à la contamination qu’elles subissent le plus de plaies (effeuillage, ébourgeonnage, coupe), qui sont autant de portes d’entrée pour le champignon.

Fleurs :

Le botrytis peut s’attaquer aux fleurs et particulièrement aux inflorescences en fin de vie. Elles se flétrissent et présentent alors un aspect gris-brun caractéristique. Tout comme les feuilles, elles sont souvent les prémices d’une infection plus large sur les tiges et sur les fruits.

pourriture grise fraise - BotrytisFruits et légumes et pourriture grise :

Les symptômes sur les fruits et les légumes peuvent se manifester de deux façons différentes :

  • l’apparition de petits ronds blanc‑jaune de 2 à 10 mm ;
  • la formation à la base d’une pourriture grise et molle, le plus souvent ronde également.

Lutter contre le botrytis

Comme pour de nombreuses maladies, la lutte contre le botrytis s’effectue en deux temps : la prévention et, si nécessaire, le traitement.

Prévenir l’apparition :

À l’instar de nombreuses infections, l’hygiène est souvent primordiale et s’applique bien évidemment au monde végétal. Quelques gestes simples permettent ainsi de limiter la propagation du champignon (même s’ils n’empêchent pas son apparition) :

  • désinfecter les outils entre chaque coupe ;
  • éliminer les déchets de coupe ou les plantes mortes ;
  • éviter le surpeuplement des serres ou des abris pour limiter la propagation ;
  • bien aérer les espaces clos pour réduire l’humidité ;
  • tailler vos plantes plutôt le matin, afin de laisser la plaie sécher dans la journée (le conseil est également valable pour les arrosages par aspersion) ;
  • éviter de tailler lorsque le temps est humide et chaud ;
  • bien doser les engrais azotés pour éviter que les feuilles ne soient ou trop tendres (excès d’azote) ou trop faibles (carence en azote).

Traiter la maladie :

Malgré toutes ces précautions, il n’est pas impossible que vos plantes puissent être touchées par la maladie et, lorsque le botrytis a fait son apparition, il est difficile de lutter contre lui. En effet, il possède une capacité à s’adapter rapidement aux fongicides. De plus, ces derniers sont trop peu nombreux pour permettre une lutte efficace en alternant les matières actives afin d’éviter l’apparition de souches résistantes.

Il existe cependant quelques solutions phytosanitaires pour lutter contre le botrytis. Vous pouvez les retrouver sur le site ephy.anses, dans la section recherche en tapant le mot‑clé “pourriture grise” dans la partie “Ravageur/Maladie”.

Ça peut vous intéresser :