potage et velouté de topinambour

Voici un mariage original avec ce potage de topinambour relevé d’une croustillante tartine au chèvre.

Ingrédients pour 4 personnes 

  • 500 g de topinambours
  • 2 pommes de terre (Bintje, Charlotte)
  • 2 fonds d’artichauts en bocal
  • 1 l de lait entier
  • 15 cl de crème liquide (30% de matière grasse)
  • 4 petites tranches de pain de seigle (ou de campagne)
  • 12 fines tranches de magret de canard fumé
  • 8 cerneaux de noix
  • 4 tranches de bûche de chèvre
  • Sel, poivre

Recette du velouté de topinambours crémés et tartine de chèvre chaud

Mariage original que ce potage de topinambour relevé d’une croustillante tartine au chèvre.

  • Egoutter, rincer et tailler les fonds d’artichauts en 6 quartiers.
  • Peler, laver et tailler les topinambours et les pommes de terre en morceaux.
  • Verser le lait dans une casserole, ajouter les topinambours et les pommes de terre. Porter à ébullition et cuire à frémissement jusqu’à ce que les légumes soient tendres.
  • Mixer, verser la crème liquide, assaisonner.
  • Maintenir au chaud.

Préchauffer le four à 180°C (th.6).

  • Concasser les cerneaux de noix.
  • Disposer les tartines de pain sur une plaque du four, placer dessus les tranches de bûche de chèvre.
  • Enfourner et cuire jusqu’à ce que le fromage fonde. Retirer du four. Répartir les tranches de magret.
  • Placer les quartiers d’artichauts au fond de 4 assiettes creuses, y verser le potage (le potage viendra réchauffer l’artichaut).
  • Accompagner des petites tartines de chèvre chaud.
  • Parsemer l’ensemble de noix concassées.

B.A.BA du chef

– Vous pouvez réaliser le potage d’une autre manière : faire revenir 1 oignon émincé dans 20 g de beurre, ajouter les morceaux de
pommes de terre et de topinambours. Remuer, verser ½ litre de bouillon de volaille et ½ de lait et poursuivre la recette.
– Le magret de canard peut être remplacé par de fines tranches de bacon.
– La seule difficulté de cette recette réside dans le pelage des topinambours.

____________________
Côté cave :

Si la réalisation de ce plat est des plus simples, son goût, quant à lui, est enrichi par la tartine. Celle-ci apporte des notes animales
et fromagées, ainsi qu’une dimension croustillante qui relève le caractère doux, crémeux et végétal du potage, dans lequel les arômes communs de l’artichaut et du topinambour se renforcent mutuellement.

En termes d’accord, on pense assez naturellement à un vin issu du cépage Sauvignon, dont on connaît la justesse des alliances avec les fromages de chèvre. Dans ce cas, on pourra choisir soit un Valençay, dont les odeurs d’asperge et d’ortie viendront soutenir le potage, soit un Sauvignon de St Bris, seul Bourgogne issu de ce cépage, dont les nuances de buis et d’agrume iront plus dans le sens de la tartine.

Pour les amateurs, on peut aussi profiter de l’arrivée des vins primeurs pour réaliser un mariage non de raison mais de saison avec un Beaujolais nouveau ou un gamay de Loire primeur qui, par leur fraîcheur et leur fruité, apporteront du relief à la préparation.

Idée de prix :
– Valençay 4 à 7€
– Sauvignon de st Bris 5 à 8€
– Beaujolais nouveau 3 à 8€
– Gamay de Loire primeur€ 3 à 6€
M. Chassin

____________________
Mots de la cuisine :

Concasser : écraser grossièrement.

Recette : T. Bryone, Photo : C. Herlédan

Je souhaite poser une question sur le sujet

Poser ma question

Je souhaite apporter un commentaire

Laisser un commentaire
  • Margaux a écrit le 26 novembre 2015 à 17 h 57 min

    Une recette appétissante et qui n’a pas l’air très dur à réaliser.
    Je pourrais proposer ça aux futurs mariés sur notre page facebook pour leurs repas de mariage.

    Margaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *