cannelloni_chou_volaille

Le chou frisé, un légume sublimé par cette délicieuse recette de Cannelloni de chou vert et farce fine de volaille.

Pour 4 personnes :

  • 12 feuilles de chou vert frisé
  • 400 g de blanc de poulet
  • 1 échalote
  • 1 carotte
  • 3c. à soupe de crème fraîche
  • 2 œufs
  • 1 botte de ciboulette
  • 200 g de fromage blanc
  • 1 citron, film alimentaire spécial cuisson
  • Sel et poivre.

Influencés par les médias anglo-saxons, les Français redécouvrent ses vertus diététiques. Pourtant, le chou frisé est une variété européenne très ancienne.

A lire aussi : bienfaits et vertus du chou frisé

Cannelloni de chou vert et farce fine de volaille

Laver puis blanchir les feuilles de chou à l’eau bouillante salée pendant 10 minutes. Égoutter.

Réserver quatre feuilles et ciseler les autres.

Couper grossièrement les blancs de poulet avant de les mixer avec l’échalote, la moitié de la ciboulette, la crème et les œufs. Assaisonner.

Dans le bol du mixeur,

  • Ajouter le chou ciselé puis mixer à nouveau.

Étaler le film alimentaire sur le plan de travail.

  • Placer dessus une feuille de chou entière bien à plat.
  • Garnir de farce.
  • Refermer en roulant la feuille de chou pour donner la forme d’un cannelloni.
  • Envelopper ce cannelloni bien serré dans le film alimentaire.
  • Faire cuire à la vapeur ou dans un fond de bouillon de volaille environ 20 minutes.

Pendant ce temps, préparer la sauce.

Mélanger le fromage blanc, la ciboulette restante ciselée, le jus et le zeste du citron.

Saler et poivrer.

Égoutter les cannellonis, les déballer et les servir accompagnés de la sauce.

Le chou frisé, un aliment de base au Moyen Âge

chou friseDepuis cinq ans, les rubriques healthy des médias pullulent d’articles sur les vertus du chou frisé, appelé désormais « chou kale ». Une tendance américaine qui essaime dans l’Hexagone.  

Originaire du pourtour méditerranéen, le chou frisé est pourtant la première variété à avoir été cultivée sur le Vieux continent, bien avant le chou pommé. Au Moyen Âge, les paysans, notamment, appréciaient sa rusticité face aux rigueurs de l’hiver. Cette consommation traditionnelle a quelque peu été abandonnée en France mais elle reste d’actualité dans les pays d’Europe du nord.

Riche en fibres et vitamine C

Au premier rang des vertus du chou frisé, on trouve sa richesse en fibres. Le légume est en effet connu pour soulager les spasmes, les nausées et les douleurs gastriques. On salue également ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes dues à sa haute teneur en vitamine C. Une aide précieuse face aux coups de froid hivernaux.

A lire aussi : le chou de Milan, l’allié de tous les régimes

M.B.


Crédits des visuels :    Chou frisé : ©Azurita – stock.adobe.com  Cannelloni de chou vert et farce fine de volaille : ©Philippe Dufour/Interfel

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *