choux creme saumon

Découvrez la recette des choux à la crème au saumon pour un apéritif ou une mise en bouche gourmande.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 2 tranches de saumon fumé
  • 25 cl de crème liquide entière (30% de matière grasse)
  • 4 brins d’aneth
  • Sel, poivre

Pâte à choux :

  • 100 g de farine
  • 50 g de beurre demi-sel
  • 6 cl d’eau
  • 6 cl de lait
  • 2 oeufs
  • 1 pincée de sel

Petits choux à la crème au saumon

Recette des petits choux tout frais…

Pour la pâte à choux :

– Placer l’eau, le lait, le beurre et le sel dans une casserole. Porter à ébullition. Incorporer la farine hors du feu. Mélanger et faire dessécher la pâte sur le feu jusqu’à ce qu’elle commence à se décoller des parois de la casserole. Débarrasser dans un saladier et incorporer les oeufs un à un jusqu’à l’obtention d’une pâte bien homogène.

Préchauffer le four à 210°C (th.7).

– A l’aide d’une poche à douille, déposer de petits tas de pâte sur une plaque du four antiadhésive. Enfourner et cuire 25 à 30 minutes (entre ouvrir la porte du four au bout de 15 minutes de cuisson).

– Retirer du four et tailler un chapeau sur chaque choux.

– Laver et effeuiller l’aneth.

– Tailler le saumon fumé en très fines lanières.

– Fouetter la crème énergiquement jusqu’à ce qu’elle tienne aux branches du fouet. Assaisonner et en farcir les choux. Dessus, déposer de fines lanières de saumon et une pluches d’aneth.

– Déguster aussitôt !

B.A.ba du chef

– Cette recette de pâte à choux peut vous servir à la conception d’éclairs. Seule différence avec les petits choux, lorsque vous déposerez la pâte sur la plaque antiadhésive, vous formerez des lignes au lieu de petits tas.

Comment faciliter la réalisation d’une crème fouettée ?

Placer les ustensiles (cul de poule ou saladier, fouet) et la crème au froid 10 minutes avant leur utilisation.

Côté cave : vin pour accompagner les choux à la crème au saumon

Les caractères lisses fondants et doux de la crème et du saumon sont dans cette préparation relevés par le croquant de la pâte à choux la fraîcheur de l’aneth et la pointe d’amertume du fumé. Cet apprêt tout en délicatesse est une excellente mise en bouche et à ce titre peut être servit en entrée ou à l’apéritif. Il appelle des vins eux mêmes plus subtils que puissants et dans lesquels on cherchera une acidité bien présente qui donnera du tonus à l’ensemble, en ouvrant l’appétit pour les plats suivant. L’effervescence et la vivacité d’un champagne blanc de blanc donneront à cet accord une dimension festive de bon aloi en cette saison.

Pour ceux qui sont moins séduits par les bulles le choix se portera avec bonheur sur un Bourgogne aligoté qui mettra en avant les notes iodées et fumé du poisson. Plus inattendu l’alliance avec un gris du Vendômois auquel le cépage Pineau d’Aunis confère une note poivrée en surprendra plus d’un par la mise en valeur respective des caractères des deux partenaires. M. Chassin

Recette : T. Debéthune, Photo : C. Herlédan

Je souhaite poser une question sur le sujet

Poser ma question

Je souhaite apporter un commentaire

Laisser un commentaire

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *