1357547779cocottedesarauxagrumesetchouromanesco

Le chou romanesca est un beau produit, il pourrait presque décoratif. Il le reste dans l’assiette et propose en plus un goût subtile.

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 20 minutes

Ingrédients pour 2 personnes :

  • 1 filet de Sar de 250 gr environ
  • 1 orange 
  • 1 citron jaune
  • 1 bébé chou romanesco
  • 25 cl de lait
  • 5 cl de crème (facultatif)
  • 1 filet d’huile d’olive
  • sel et poivre du moulin

Recette de la Cocotte de Sar aux agrumes et chou romanesco

Préchauffer le four sur 200 °C (Th.6).

  • Couper le filet de poisson en petits cubes, d’environ 1 cm.
  • Peler à vif tous les agrumes, lever les suprêmes puis les couper les quartiers en 2 ou 3 morceaux.

Dans 2 cocottes individuelles (ou 1 grande),

  • Placer les cubes de poisson, les cubes d’agrumes, saler, poivrer et mélanger.
  • Répartir le lait et ajouter la crème (facultatif).
  • Refermer les cocottes et les placer au four pendant 15 à 20 min.

Pendant ce temps,

  • Séparer les fleurettes du chou, les rincer et les couper en lamelles.
  • Dans une poêle chaude, ajouter 1 filet d’huile d’olive et saisir les lamelles de chou pendant 30 sec. à feu vif en remuant.
  • Assaisonner d’un peu de sel et de poivre, baisser le feu et poursuivre la cuisson à feu moyen pendant 15 min. en remuant de temps en temps.

Sortir les cocottes du four, vérifier la cuisson et servir avec les lamelles de chou.

Pour les plus gros appétits : Accompagnez d’un bol de riz noir par exemple, ou d’un peu de quinoa.

La technique d’HelloFresh 

Peler à vif un agrume : à l’aide d’un couteau bien aiguisé, coupez les extrémités du fruit de façon à pouvoir le poser ensuite de manière stable sur une planche.

Coupez la peau de haut en bas, en incisant légèrement la partie avec la chair du fruit.

Veillez à bien suivre la courbure de l’agrume. Faire le tour du fruit et enlevez les quelques parties fibreuses blanches restantes.

Lever les suprêmes : Pour cela, découpez les quartiers à l’aide d’un couteau, en veillant à bien inciser entre les peaux séparant les quartiers.

A lire aussi : cultiver le chou romanesco