Toutes les plantes ne sont pas rustiques. Certaines, plus fragiles, craignent le gel. Il est donc nécessaire de leur apporter une protection contre le froid.

Logiquement, les plantes frileuses ont des origines méditerranéennes ou tropicales. Cultivées en pot hors de leur climat de prédilection, elles doivent être abritées du froid. Le bougainvillier, l’hibiscus, le pélargonium, le fuchsia, le laurier rose, l’azalée, ainsi que tous les agrumes et les cactées font partie de ces végétaux sensibles.

A lire aussi :

> Protéger les plantes du gel et du froid

Plantes sous abri

plantes abri hiverPlusieurs solutions s’offrent à vous pour abriter vos plantes non rustiques. Une véranda, si elle n’est pas chauffée en hiver, constitue un lieu idéal pour les entreposer, se transformant en lumineux jardin d’hiver.

Mais tout local hors gel, sec et comprenant une fenêtre fera aussi très bien l’affaire : garage, sous-sol, buanderie, cabane de jardin, etc. La température idéale : entre 0 et 10° C ; si cela n’est pas possible, entre 10 et 15°C au maximum.

Certaines plantes supportent de passer l’hiver dans l’obscurité et pourront trouver place dans la cave. C’est le cas du pélargonium, du fuchsia et du laurier rose. Même chose pour les bulbes d’été – dahlias, glaïeuls, etc – à condition que l’air soit bien sec.

Plantes sous protection

Si vous n’avez pas de place pour stocker vos bacs et jardinières, emballez leurs pots dans du plastique à bulle ou un voile d’hivernage, afin de protéger leurs racines du froid. Pour vos potées, utilisez des plaques de polystyrène que vous placerez sous les pots afin de les isoler du froid venant du béton ou du carrelage de la terrasse ou du balcon.

N’arrosez pas en période de gel, l’eau gèlerait et pèserait sur les racines. Les plantes sont de toute façon en période de repos végétatif en hiver, elles n’ont besoin que de très peu d’eau et d’aucun engrais.

Plantes en pot, et les rustiques ?

Même si elles supportent le froid, les plantes rustiques sont fragilisées lorsqu’elles sont en pot. Et ces derniers, s’ils sont en terre cuite, peuvent être brisés sous l’action du gel.

Pas de besoin de les rentrer, mais mieux vaut les placer le long d’un mur bien exposé et protégé du vent pour un hiver sans dommages.

L. H.

  • statkus Anna a écrit le 19 janvier 2016 à 12 h 22 min

    Bonjour , voilà ma question …pourquoi ma plante hoya bella ( fleur de porcelaines ) qui a plus ou moin 9 ans ne fleuri pas ..alors que mes orchidées sont une réussite ? Merci d’avance . ANNA. ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Glycine gelée :tailler ? Attendre ?
Posté par Floris le 06 mai 2017

Rosiers victimes des dernières gelées tardives
Posté par jolaforet le 03 mai 2017

Kiwi transplanté . Après une nuit très froide : feuilles comme fanées
Posté par VergerDeDrome le 19 juin 2017

Spathiphyllum a pris un gros coup de froid
Posté par BROWN le 09 mai 2017

Nourrir les oiseaux du ciel en hiver
Posté par papytheo47 le 21 novembre 2017

Géranium : meilleure méthode pour l'hivernage ?
Posté par abmag le 15 novembre 2017

Housse de protection arbuste : comment comprendre les dimensions ?
Posté par Floris le 09 octobre 2017

Bougainvillier près d'Arcachon : quelle protection pour l'hiver ?
Posté par oberline le 05 août 2017