legumes hiver

Au potager, l’été est la saison des récoltes mais aussi le temps des semis et plantations de salades, choux et autres légumes pour assurer vos provisions d’hiver.

Tous les choux

Si vous aimez consommer des choux l’hiver, vous pouvez semer et repiquer diverses variétés tout l’été.

Les brocolis à jets se sèment jusqu’à fin juillet. Vous les planterez dès l’apparition des deux petites feuilles jusqu’à mi-août.

Vous pouvez planter des choux verts tout le mois de juillet, des choux raves jusqu’à la mi-août, et des choux-fleurs tout l’été pour assurer votre production printanière.

Si vous appréciez les choux de Chine, semez-les jusqu’à début août et laissez-les sur place. Vous les consommerez une bonne partie de l’hiver.

> A lire : bien cultiver les différents choux

Haricots, navets, poireaux…

legumes hiverN’hésitez pas à  semer des haricots mange-tout et des haricots filet jusqu’à la mi-août. Ils donneront au début de l’automne en fonction de votre zone géographique et de la météo.

Semez les navets jusqu’à fin août. Eclaircissez-les quand les plants ont deux vraies feuilles. Le navet « Blanc dur d’hiver »  se conserve en pleine terre, sous couverture de feuilles ou de fougères sèches.

Pour avoir du poireau au printemps (avril et mai), semez-le en août et plantez-le dès septembre. Arrachez les plants quand ils ont le diamètre d’un crayon. Coupez leur sommet, et avant de les replanter laissez-les faner pendant deux jours en les étalant sur le sol pour les endurcir et les protéger contre le ver du poireau.

A lire :

De la mâche tout l’hiver

macheLa mâche se sème jusqu’à fin septembre. Semez-la en ligne ou à la volée dans une terre ferme non bêchée (simplement ratissée) en l’associant à des cultures de choux ou de poireaux.

Recouvrez le semis d’une fine couche d’herbes sèches, pour conserver la fraîcheur du sol.

Protégez la mâche destinée à la consommation d’hiver avec une légère couche de paille ou de fougère sèche.

Effectuez la première récolte de mâche « à grosse graine » en coupant au-dessus du collet, ainsi des petites rosettes se formeront plus tard.

A lire : bien cultiver la mâche 

M.-C. H.

Crédits visuels : GNIS / Labat-Rouquette

© Ludovic Le Guyader