La Pyrale du buisCydalima perspectalis, fait partie des lépidoptères et plus précisement de la famille des Crambidae.

Elle est originaire d’Asie mais elle est désormais présente sur le territoire européen, et en France depuis 2008.

C’est une chenille qui ne s’attaque qu’aux feuilles de buis pour se nourrir, causant ainsi de vastes dégâts, voire le dépérissement des buis.

Une chenille verte appelée pyrale du buis

chenille verte buis pyraleAu stade larvaire il est difficile de reconnaître la pyrale du buis. Mais elle devient ensuite une chenille verte très reconnaissable, avant d’évoluer nymphe puis en papillon blanc et brun avec des irisations dorées.

La chenille verte :

La chenille verte a une tête noire et des stries vert foncé. On note également la présence de points noirs.

La chenille verte du buis, ou pyrale du buis, n’est pas urticante. Elle ne présente donc aucun danger pour l’homme et peut être manipulée sans protection.

Vous constaterez également l’apparition de petites toiles, comme des toiles d’araignées, caractéristiques de la pyrale du buis.

Ces chenilles deviennent ensuite des papillons de couleur blanche et brune qui volent à proximité des buis dès la nuit tombée.

Lorsque vous aurez diagnostiqué la présence de chenilles vertes sur vos buis, n’hésitez pas à prévenir vos voisins détenteurs de buis car il est fort probable qu’ils soient rapidement infestés. Plus ils prendront soin du problème précocement, plus les chances d’éradication seront élevées pour tous.

Lutte et traitement contre la pyrale du buis

La première chose à faire lorsque vous constatez la présence de chenilles vertes dans vos buis, c’est de les retirer manuellement.

Plus vous détruirez rapidement un maximum de chenilles, mieux vous rendrez la lutte contre la pyrale du buis facile.

Mais cette action n’est pas suffisante et il faut aussi traiter contre la chenille de manière biologique.

  • La lutte biologique est le moyen de lutte le plus efficace.
  • Le produit à pulvériser est le Bacillus thuringiensis.
  • Il faut pulvériser sur l’ensemble des buis, idéalement sur et sous les feuilles car les pontes ont lieu sous les feuilles.
  • Il faut renouveler l’opération tous les mois jusqu’à l’hiver.

Attention, après le 1er traitement, vous constaterez une amélioration et la repousse des feuilles, mais qui ne résoudra pas définitivement le problème.

  • Le cycle de vie de la pyrale du buis conduit à plusieurs pontes dans l’année.
  • Si vous ne renouvelez pas le traitement, les oeufs ou les larves non traitées donneront lieu à de nouvelles invasions de chenilles vertes.

Les insecticides ou anti-chenilles chimiques :

Ils ne présentent aucun avantage supplémentaire par rapport au Bacillus thuringiensis, autorisé en agriculture biologique, que nous évoquions ci-dessus.

Ils ont, en plus, l’inconvénient de venir détruire d’autres espèces d’insectes et donc tout l’écosystème présent dans votre jardin ou votre terrasse.

Les produits chimiques ont un impact négatif sur les abeilles et autres insectes essentiels à la nature.

Trichotop buxus, un prédateur contre la pyrale du buis

Identifié depuis 2016 par une entreprise française, (Biotop), le trichotop buxus est une guêpe microscopique qui doit impérativement être mise en contact avec la pyrale du buis au stade larvaire, dès le stade de reproduction du papillon.

Efficace sur des petits espaces, cette solution continue d’évoluer et pourrait probablement être diffusée sur de grandes échelles dans un futur proche.

Conseil malin à propos de la pyrale du buis

Le renouvellement du traitement en fin d’hiver ou au début du printemps de l’année suivante permet de venir à bout des larves ayant hiverné au sein de vos buis.

  • martin a écrit le 30 novembre 2017 à 18 h 57 min

    Installer un nid pour mésanges charbonnière elles débarrassant les jardins des chenilles

  • Mangin Emmanuelle a écrit le 30 août 2017 à 18 h 49 min

    j’ai trouvé ces chenilles sur mon noisetier cet après-midi….elle mangent également ttes les feuilles…que faire ???

  • Berger a écrit le 20 août 2017 à 10 h 15 min

    J’ai entendu dire que le savon noir pouvait être utilisé contre la pyrale du buis en pulvérisation
    Savez-vous si cela est avéré ?
    Merci

  • Gleize a écrit le 18 août 2017 à 11 h 16 min

    Est-ce que le savon noir est efficace contre les chenilles de la pyrale. Il semblerait que oui !

  • Brigitte Reboul a écrit le 31 juillet 2017 à 15 h 33 min

    J’enlève les chenilles manuellment, mais fait important, j’ai remarqué qu’en disposant des brins de lavande dans un petit buis isolé, les papillons ne semblent pas le repérer pour pondre dedans et ce sont les derniers arbustes qui ont dépéri dans mon bois.
    C’est urgent pour ceux qui veulent essayer dans les jardins epargnés jusqu’à maintenant. Les premiers papillons sont déjà apparus (isolés encore) en Ardeche.

  • baucino a écrit le 21 juillet 2017 à 18 h 58 min

    la pyrale du buis aime aussi les fleur de l’hortensia
    dans le centre de la France
    merci a vous

  • art a écrit le 8 juillet 2017 à 21 h 53 min

    Malheureusement pas de miracle, produit pas bio ou bio (thurigiensis) cela ne marche pas vraiment si on ne pulverise pas directement sur la chenille. Il faut pulvériser encore et encore et aller les chercher derrière les feuilles. N’oubliez pas de mettre un masque sinon vous irer aux toilettes pendant 2 ours !!

  • leolou a écrit le 21 juin 2017 à 12 h 10 min

    bonjour,

    Aprés la pyrale du buis j’ai taillé mes buis à ras, je ne les ai pas arrachés
    J’ai la surprise de les voir repousser
    Je vais essayer de les laisser repousser
    Faut il traiter durant la repousse?
    La pyrale du buis est elle encore présente sur les arbustesaprès la taille
    Merci de vos réponses

  • Marie-Pierre Nallet a écrit le 10 juin 2017 à 23 h 55 min

    Où peut-on se procurer cette guêpe microscopique le « TRICHOTOP
    BUXUS » seul prédateur de la Pyrale ?

  • wladimir a écrit le 7 juin 2017 à 15 h 11 min

    Bonjour,
    j’étais infesté par ces chenilles, la m’en a pris et j’ai concocté un remède :
    1 produit du commerce + eau.
    2 raitements (le deuxième par précaution).
    ça reverdit dur, et les oiseaux autour sont tjrs vivant.
    le prob, ce remède je le garde pour moi, pas de raison que cela ne me rapporte rien !
    vous pouvez me demander d’intervenir si cela vous interresse.
    le produit vaut 0€, seul coute mon intervention. résultat à 99% garanti.
    wladimir

  • wlad52.imir@laposte.net a écrit le 7 juin 2017 à 11 h 25 min

    Bonjour,
    mes buis étaient envahis.
    de colère, je me suis fait un traitement (presque bio !) je n’en ai pas fait l’analyse encore.
    avec un produit courant du commerce et de l’eau.
    cela me coute 0€ je vous l’assure.
    mais comme tout découvreur, j’aimerai bien en obtenir qq chose.
    je vous assure qu’après 2 traitements (2eme par précaution) mes buis sont superbe et à 0€.
    je pense que cela va marcher pour toutes les chenilles.
    je précise qu’aucun oiseau n’est mort.
    wladimir

  • Sonia Gascon a écrit le 29 mai 2017 à 0 h 00 min

    Je veux vous dire que mon voisin en face qui a un n arbre qui est plus bon

  • Collectif REC a écrit le 10 mai 2017 à 18 h 07 min

    Bj,
    Concernant la pyrale des buis, vous conseillez le Bacillus thuringiensis, mais sur Wikipédia, le doute s’installe quand aux dégâts causé chez le rat donc pas improbables sur l’homme et l’environnement.https://fr.wikipedia.org/wiki/Bacillus_thuringiensis
    C’est dommage que les oiseaux se raréfient et ne s’en alimentent pas.
    Quand au trichotop buxus, faudrait pas non plus être envahie par des milliers de mini guêpes…
    On se rend compte des difficultés à agir bio.
    D’ailleurs cette chenille n’a-t-elle pas été importé justement pour détruire les pucerons en bio ?

  • Gaudilliere a écrit le 15 avril 2017 à 0 h 48 min

    Comment dois-je tailler les buis après infestation et traitement des chenilles.?

  • marie a écrit le 13 avril 2017 à 14 h 28 min

    bonjour , je pense avoir ce genre de chenilles . elles se mettent sur mon crépit? que faire , est-ce dangereux??merci de votre réponse

  • barbe a écrit le 11 avril 2017 à 11 h 21 min

    c’est la deuxième année que ma grande haie de petits buis est attaquée malgré les traitements bio rien n’y fait mes buis il ne reste que le bois vont ils repousser ?
    Merci de votre réponse

  • Armelle a écrit le 9 avril 2017 à 13 h 48 min

    Bonjour,
    Je viens de constater qu’il y en a à nouveau ce printemps 2017, nos deux buis avaient bien souffert l’été passé et je pensais que le froid de l’hiver aurait éradiqué les éventuelles larves.

    • Awen a écrit le 12 avril 2017 à 15 h 42 min

      Il s’est passée exactement la même chose chez nous, alors si je peux vous donner un conseil : Dépechez vous d’éradiquer la plupart des pyrales en les arrachants de leur cocon à main nues ou avec des gants (par ailleurs elles sont compliquer à voir car elles se mettent dans es feuilles donc chercher bien ;))

  • Armelle a écrit le 9 avril 2017 à 13 h 34 min

    Bonjour,
    Je viens de constater qu’il y en a à nouveau cette ce printemps 2017, nos deux buis avaient bien souffert l’été passé et je pensais que le froid de l’hiver aurait éradiqué les éventuelles larves.

  • gicquel a écrit le 28 mars 2017 à 15 h 13 min

    après avoir constaté une invasion de pyrales dans notre très vieux buis, nous avons traité ce week end avec le Bacillus thurengiensis. Aujourd’hui je constate que ces sales bêtes se laissent glisser le long de grands fils (type toile d’araignée) et j’en retrouve plein par terre devant la maison, sur le mur, les fenêtres… Est-ce normal? Devons-nous traiter à nouveau?

  • Legrand-Morin a écrit le 27 mars 2017 à 10 h 57 min

    Est-ce que les feuilles des buis dévorées par les chenilles vont se renouveler après traitement ou l’arbuste est-il condamné ?
    Où peut-on commander le produit bio que vous conseillez? (Bacillus thurengiensis)

  • Legrand-Morin a écrit le 27 mars 2017 à 10 h 55 min

    Est-ce que les feuilles des buis dévorées par les chenilles vont se renouveler après traitement ou l’arbuste est-il condamné ?

  • René-Jean HERMELIN a écrit le 23 mars 2017 à 11 h 37 min

    Ou pui-je commander le produit conseillé contre la Pyrale du buis?
    Cordialement
    Hermelin

  • FORT Mon ique a écrit le 22 février 2017 à 16 h 47 min

    Comment puis-je venir a bout de la pirale du buis je l’ai déjà traité 2 fois mais cela n’a pas suffi? Faut-il tailler l’arbuste ou faire encore des traitements? merci pour votre réponse

  • CUCHET a écrit le 14 septembre 2016 à 7 h 24 min

    J’ai constaté qu’elle s’attaque également aux fruits : tomates, framboises et pommes

  • Crespi a écrit le 13 septembre 2016 à 12 h 46 min

    Attention, elle ne s’attaque pas QUE aux buis mais également au genêt d’Espagne (spartium junceum), en effet nous avons une haie de buis qui était attaquée par les chenilles et que nous avons donc traitée, mais quelle surprise en passant devant nos genêts grignotés de toute part et couverts de chenilles. Ils ont été traités de la même façon que les buis avec succès !

    • CUCHET a écrit le 14 septembre 2016 à 7 h 23 min

      Attention elle s’attaque également aux tomates, aux pommes et aux framboises

  • mario a écrit le 10 septembre 2016 à 17 h 05 min

    voici comment ce debarasser des papillons pyrales a 21 h allmer une lumiere exterieur et prendre un aspirateur a feilles et la vous allez voir ca marche

  • Caput a écrit le 9 septembre 2016 à 16 h 44 min

    un effet secondaire dont personne ne parle et que j’ai constaté autour de chez moi , c’est que je n’ai plus aucun oiseau depuis l’apparition des papillons Ils ne viennent plus a leur mangeoire , et je ne les entends plus chanter !! Même les corbeaux ont disparus!!De ce fait , n’y a t’il vraiment aucun danger pour l’homme ???

  • rousselot a écrit le 21 août 2016 à 22 h 16 min

    grosse invasion trés brutale de mes buis , nous avons « nettoyé les buis au karcher puis pulverisé un insecticide bio , ramassé 2 grands seaux de chenilles sur 15 gros buis , 4 jours aprés ttes les chenilles étaient carbonisées elles étaient noire et rigides , les buis ont repris vigueur en reverdissant ; ce matin j’ai capturé un papillon typique : il faut recommencer l’opération …

  • Goy a écrit le 17 août 2016 à 8 h 15 min

    faut-il on non tailler les buis attaqués ? merci

  • ROCHETTE a écrit le 8 août 2016 à 20 h 56 min

    Merci pour votre information sur la pyrale du buis. Pouvez vous m’indiquer où trouver le Bacillus thuringiensis,

  • Mimi a écrit le 8 août 2016 à 14 h 24 min

    Merci pour votre conseil. À quelle dilution utilisez vous le purin d’orties. Je crains de brûler les feuilles.

  • Les6tadins a écrit le 6 août 2016 à 20 h 43 min

    Bonjour a ce jour j’ai remarqué que les Pholcus phalangioides (araignée commune des maisons) capturai aisément les Pyrale du buis puis une fois la Pyrale immobilisée dans sa toile, elle lui injecte un venin pour la dévorer.
    (j’ai une vidéo si ça peut servir).

  • RICHARD Pierlin a écrit le 29 juillet 2016 à 10 h 55 min

    j’ai traité avec succès mes buis infestés par la pyrale avec des pulvérisation de purin d’orties.Traitement le soir, le lendemain matin,les quelques chenilles qui restaient étaient mourantes.Bio,économique,même s’il faut récidiver le traitement.De plus le purin booste le développement foliaire.

    • Mimi a écrit le 8 août 2016 à 14 h 18 min

      Merci pour votre conseil mais quelle dilution pour le purin d’orties. Je crains de brûler mes buis.

  • Sicart a écrit le 9 juillet 2016 à 16 h 48 min

    Oui, vous avez raison, une seul passage au karcher en mars ou debut avril est la solution la plus efficace, elle préserve également toute la faune, particulièrement les oiseaux, à recommander en lieu et lace des produits chimiques même écolo.

  • Arno a écrit le 30 juin 2016 à 11 h 26 min

    Bonjour,
    Merci pour votre article.
    Le buis de mon jardin (forme boule diamètre 50cm) était infesté et presque ravagé : il restait très peu de feuilles et je voyais la fin de l’arbuste arrivée.
    Perdu pour perdu, j’ai décidé de passer l’arbuste au nettoyeur haute pression (sur les côtés, par le dessous, pare le dessus) en faisant attention de ne pas trop blesser la fine écorce.
    Après une inspection fine, plus de trace de chenille.
    En 1 mois et demi, le buis, traité biologiquement, a de nouveau retrouvé un aspect normal, après avoir vu repoussé toutes les nouvelles petites feuilles.
    Etonnant !!!

    • jo a écrit le 30 juin 2016 à 21 h 01 min

      bonjour, je ne sais pas dans quelle region vous êtes mais nous dans l’isere a cremieu exactement depuis 8 jours la pyrale squat par milliers les tilleuls sur feuille et fruits et depuis il n’y a plus d’abeilles ni d’oiseaux c’est une catastrophe ecologique,car apparement il n’y a pas de prédateur, le village est aussi envahi, que faire ?

      • Arno a écrit le 1 juillet 2016 à 13 h 41 min

        J’habite la région d’Angers.
        Après le nettoyage haute pression, j’ai acheté en grande surface généraliste, au rayon espace vert, un produit en poudre à diluer contenant le Bacillus thuringiensis (sachet à diluer).
        J’ai préparé le produit et j’ai pulvérisé généreusement en profitant qu’il n’y avait plus de feuille (ou presque).
        Puis, je repulvérise après chaque moment pluvieux.
        Je souhaite que vous puissiez trouver une solution. Pour ma part, le nettoyeur haute pression a été salvateur tellement l’infestation était grande !

  • Cottin a écrit le 13 mai 2016 à 11 h 59 min

    Où se procurer Bacillus Thuringiensis ?

  • Forget a écrit le 9 mai 2016 à 11 h 33 min

    Bonjour très bien écris facile a comprendre merci

    Mes les arbres en question sont des noisettiés

  • errard a écrit le 8 mai 2016 à 17 h 39 min

    quel produit employe pour la pyrale du buis merci

  • Borderon a écrit le 8 novembre 2015 à 9 h 56 min

    Écran
    Bonjour que conseillez vous pour un buis jauni en automne. Buis en pot.merci

  • redondo a écrit le 21 octobre 2015 à 9 h 30 min

    j’ai lu qu’il exsite un traitement pour détruire les oeufs de pyral.Ce traitement s’éffectue à l’automne
    Pouvez vous me conseiller sur ce traitement
    Merci

  • coste a écrit le 7 septembre 2015 à 9 h 39 min

    Bonjour j’ai en effet des pyrales sur mais buis ,mais ils attaquent également les rosiers auquels ils mangent entièrement les feuilles

  • tournadre a écrit le 12 août 2015 à 9 h 24 min

    ou trouver ce bacille?

  • Remy13 a écrit le 4 août 2015 à 11 h 54 min

    Pouvez-vous préciser une marque qui commercialise ce produit, et son nom, ou alors les commerces qui le vendent.
    Merci

  • Remy13 a écrit le 4 août 2015 à 11 h 50 min

    J’ai traité avec du produit anti fourmi (poudre diluée, en aspersion) et c’est efficace. La semaine suivante, des nouvelles feuilles apparaissent déjà.
    Il faut cependant rester vigilant.

  • kervella a écrit le 4 août 2015 à 10 h 13 min

    le bacil de thurin peut il être utilisé en préventif?
    merci pour votre future réponse

  • Berthomé a écrit le 17 juillet 2015 à 9 h 28 min

    Bonjour,
    j’habite à Oloron sainte marie dans le 64 et je viens de constater que mes buis (certains ont plus de 20 ans) sont infestés par la pyrale du buis. Je viens de faire le traitement au bacillus… avant hier, il est efficace. Empêche-t-il aux papillons de pondre et comment éliminer le papillon ?
    Mes buis viennent de la montagne, ils sont rarement taillés, il y en a ici à toute altitude, et donc autre question, est-ce que ce papillon va en altitude sur les buis sauvages ? Merci pour vos réponses

  • lafon a écrit le 6 juillet 2015 à 17 h 33 min

    Re-bonjour ,
    Béotien en informatique je « tourne en rond  » sur votre forum pour poser ma question ! QUAND TRAITER avec le bacillus thureigiensis ?Peut on traiter les larves et les oeufs …ou faut il attendre les éclosions . Quelle est donc cette manière préventive ?

    • anne marie a écrit le 27 juillet 2015 à 12 h 20 min

      il faut traiter le plus vite possible dès apparition des premiers dégâts où si l’on a repéré des pontes. Le Bacillus thuringiensis reste sur les feuilles (s’il ne pleut pas juste après la pulvérisation bien sûr). Les toutes jeunes chenilles se nourrissant dès l’éclosion seront infectées rapidement et mourront.

  • lafon a écrit le 6 juillet 2015 à 9 h 59 min

    Bonjour ;
    Pouvez préciser exactement le moment du traitement .Peut-on traiter au stade larvaire ou faut-il attendre l’éclosion des chenilles ?
    Je note aujourd’hui des feuilles collées et des oeufs bruns en amas .Puis je traiter ou faut il attendre ?
    cordialement JL

  • greg a écrit le 5 juillet 2015 à 16 h 36 min

    j’ai suivi vos conseils de traitement contre la pyrale du buis il y a 1 mois et demi et depuis plus rien,je vous remercie. me conseillez vous quand même de traiter à nouveau de manière préventive

  • prasse a écrit le 23 juin 2015 à 7 h 01 min

    bonjour,
    cette année, invasion sur mon buis par la pyrale du buis. Qui a élu domicile aussi sur un groseiller et un petit saule (tressé) en pot.
    donc à défaut d’avoir du buis, cette chenille s’attaque à d’autre végétaux.
    cordialement D P

    • jiki deplaine a écrit le 2 juillet 2015 à 1 h 19 min

      Et pas seulement les buis…les genets aussi! J’en ai 3 qui en sont infestés. J’ai retiré + de 100 chenilles (à la main) au savon noir, puis traitement à la pyrethrine…mais difficile de s’en débarrasser

  • dufosse a écrit le 22 juin 2015 à 10 h 14 min

    je viens de constater la présence de cette chenille (j’ai des bordures de buis) mais sur le fenouil qu’elles préfèrent en priorité …à surveiller:cela et plus facile que sur le buis

  • Favre a écrit le 13 mai 2015 à 11 h 03 min

    Peut ont constater au début , une sorte de mousse légère blanche volatile ?

    • anne marie a écrit le 27 juillet 2015 à 12 h 15 min

      ces dépôts floconneux blancs me font penser à ceux des psylles. Beaucoup moins grave que l’invasion de la pyrale du buis. Il y a des traitements appropriés, mais personnellement je n’ai jamais traité mes buis contre les psylles

  • attenon a écrit le 27 avril 2015 à 7 h 41 min

    Après avoir traité doit on tailler les repousses vertes claires?

    • ad a écrit le 6 mai 2015 à 16 h 11 min

      non, bien au contraire, c’est le signe que le puis repart après la pyrale du buis…bon courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haie ( de buis ? ) : réutiliser des plants arrachés
Posté par papytheo47 le 20 octobre 2017