Connexion
Accueil / Jardinage / Fleurs du jardin / L’Acaena : une vivace couvre-sol persistante

L’Acaena : une vivace couvre-sol persistante

Acaena
0

L’Acaena (ou lampourde) est une jolie vivace couvre-sol persistante. Son feuillage découpé est accompagné par des fruits piquants particulièrement décoratifs.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Acaena
Famille
 : Rosacées
Type
 couvre-sol
Hauteur 
: 0,10m

Exposition : Soleil, mi-ombre
Sol : Frais et drainé

Feuillage: persistant – Floraison : Eté

 

Plantation de l’Acaena

L’Acaena se plaît aussi bien au soleil qu’à la mi-ombre, dès lors que le sol reste frais en été. Rustique, cette plante supporte tout type de pH. La plantation a lieu au printemps ou en automne, hors périodes de gelées.

Plantation en pleine terre

  • Acaena lampourdeCreusez un trou un peu plus gros que le volume de la motte
  • Si votre terre est lourde, mélangez-la avec un peu de sable
  • Ajoutez une pelletée de compost bien décomposé au substrat
  • Placez la motte dans le trou, rebouchez et tassez
  • Respectez bien la distance de plantation indiquée sur l’emballage, elle varie de 3 à 10 plants/m2 selon l’espèce

Plantation en pot

En pot, le procédé est le même. Faites un mélange de terreau, de sable et de compost. Pensez à appliquer une couche de billes d’argiles au fond du contenant, afin de favoriser un bon drainage. 

Multiplication de la lampourde

Pour multiplier l’Acaena, on procède par division des touffes.

  • Utilisez une fourche-bêche pour aérer la terre tout autour d’une partie de la plante
  • Scindez-la en plusieurs rosettes
  • Replantez aussitôt les éclats

 

Entretien de l’Acaena

En été, un arrosage hebdomadaire est nécessaire pour conserver un sol assez frais. Si vous avez besoin de limiter son expansion, n’hésitez pas à retirer les touffes qui dépassent de votre parterre.

> Entretien de la lampourde en pot

En pot, le substrat sèche plus vite qu’en pleine terre. Veillez à arrosez régulièrement, de manière à conserver la fraîcheur. Pour cela, installez un paillage lors de la plantation. N’hésitez pas à utiliser un oya pour favoriser un arrosage lent et continu.

Acaena entretien

Principales espèces d’Acaena

  • Acaena microphylla (lampourde à petites feuilles) : cette espèce forme des coussins de 2,5cm de haut pour 30cm d’envergure. Ses feuilles vertes prennent des couleurs bronze au printemps, avant d’être accompagnées par des fruits roses en automne.
  • Acaena novae-zelandiae : un peu plus imposante, cette espèce mesure 40cm d’envergure pour 10cm de haut. Les feuilles vert bleuté sont denses et constituent un couvre-sol compact. Les discrètes fleurs blanchâtres sont suivies par des fruits bruns.
  • Acaena magellanica (ou glaucophylla) : de même dimension que l’espèce précédente, l’Acaena magellanica nous en fait voir de toutes les couleurs. Ses fleurs violettes virent ensuite au blanc, avant de laisser place à des fruits rouges. Un bel arc-en-ciel accompagné par un feuillage bleuté.
  • Acaena magellanica ‘Blue Haze’ : ayant les mêmes caractéristiques que l’espèce type, cette variété se distingue avec un feuillage bleu-gris élégant.
  • Acaena adscendens : Les touffes de 10cm de haut pour 40cm de large sont assez clairsemées. Les petites feuilles bleu clair laissent ainsi apparaître des rameaux bruns. Les fleurs blanches apparaissent, avant de laisser place à des fruits verts.
  • Acaena bucchananii : plus rase que les espèces précédentes, l’Acaena bucchananii pousse à 5cm de haut pour 30cm d’envergure. La floraison blanche reste discrète, tous comme les fruits vert-jaune. Cette espèce est plus intéressante pour son feuillage dense d’un vert grisé.

A savoir sur la lampourde

Avec son feuillage persistant, ce couvre-sol est idéal pour tapisser les talus ou même remplacer le gazon. En revanche, elle ne tolère pas à piétinnement trop intense. Mieux vaut la réserver pour des espaces sur lesquels il n’y a pas trop de passage. L’Acaena est un bon joker car elle supporte les sols calcaires à acides, pauvres, caillouteux, le soleil comme la mi-ombre… C’est une vivace plutôt facile à vivre donc, et ayant une bonne rusticité.


©Shebeko, ©Victor Suarez


Écrit par Audrey Chéritel
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *