anthurium

En hiver, on place les fêtes sous le signe de l’exotisme avec l’Anthurium !

En fin d’année, on adopte sans hésiter un anthurium. Pourquoi ? Parce qu’il est parfait dans les décors de fêtes et que sa longue floraison est un véritable cadeau de Noël !

Mon bel anthurium, roi du mois de décembre, que j’aime ta bractée… Tel pourrait être le nouveau chant de Noël, célébrant cette plante qui met de la couleur dans l’hiver. Élégante et étonnante à la fois, elle est la parfaite ambassadrice des fêtes de fin d’année dans sa version rouge et verte traditionnelle. Mais elle réserve aussi des surprises en matière de look. Chaque année, en effet, on voit arriver chez les fleuristes, de nouvelles espèces avec des teintes surprenantes. De quoi imaginer des décors de rêves pour célébrer la magie de ces jours plein de joie et de convivialité.

Anthurium, un grand vent d’exotisme 

Alors que les températures sont en chute libre, l’anthurium réchauffe l’atmosphère avec son petit quelque chose d’exotique. Originaire des régions tropicales de Colombie, du Guatemala et de l’Amazonie brésilienne, il a une allure un brin fière qui évoque le tempérament latino-américain et invite à rêver de ces horizons lointains.

On l’imagine ainsi, épanoui et heureux, dans une forêt chaude et humide. On le visualise, confortablement accroché à un tronc d’arbre, profitant de la lumière tout en restant à l’abri du soleil direct.

L’anthurium est, en effet, une plante épiphyte avec des racines peu développées qui aime se loger sur un hôte sans l’envahir ni lui soustraire sa nourriture. En somme, une plante de bonne compagnie.

Une famille qui ne cesse de s’agrandir avec l’anthurium

Depuis quelques années, l’anthurium est l’objet de nombreuses attentions et d’un intérêt croissant. Résultat : un assortiment qui s’est agrandi. On trouve donc désormais des anthuriums laqués de grande taille, avec une forme lâche évoquant de drôle d’oreilles d’éléphant ou plus compacte avec de petites inflorescences.

La palette de couleurs s’est, elle aussi, enrichie. Au classiques blanc et rouge se sont ajoutés du rose, du lilas, du citron, du vert, du marron et même des versions bicolores et mouchetées ! Mais l’anthurium laqué n’est pas seul… Il existe de nombreuses autres variétés : l’anthurium mat ou anthurium scherzerianum Schott, avec un épi en spirale, l’anthurium « Renaissance », l’anthurium « Rain Forest », l’anthurium « Jungle King » ou encore l’anthurium « Clarinervium » avec de superbes feuilles vertes décoratives. Certaines d’entre elles offrent jusqu’à 300 jours de floraison.

Pas de doute, l’anthurium est un vrai cadeau de Noël !

Attention, ceci n’est pas une fleur

L’anthurium a un côté un brin surréaliste. En effet, la partie colorée, que l’on prend souvent pour la fleur est, en réalité, sa bractée. Ses fleurs étant toutes petites et cachées dans l’épi… Mais peu importe finalement ces caractéristiques, ce qui compte étant sa beauté et son allure incomparables.

QUE LA FÊTE COMMENCE !

Étonnant et élégant, l’anthurium est une source d’inspiration déco pour les fêtes. Rouge et blanc, il est parfaitement dans le ton de la fin d’année. On le met en scène dans des pots brillants noirs, argentés ou dorés qui soulignent sa belle allure classique. On n’hésite pas non plus à mettre en avant ses belles racines épaisses en le disposant dans un pot en verre.

Avec lui on peut aussi s’initier à l’art japonais du kokedama en enveloppant les mottes de terre dans des boules de mousses évoquant des boules de Noël et en les présentant sur de jolies coupes irisées. De quoi faire souffler un esprit délicatement festif.

Bien entretenir son anthurium

Il n’est pas compliqué, mais on adopte quelques gestes de base pour cultiver des liens sur la durée avec son anthurium.

• On place son pot dans une pièce lumineuse mais pas en plein soleil. L’anthurium n’aime pas le froid. La température ambiante doit donc être tempérée.

• On veille à ce que sa motte de terre soit toujours humide. Mais attention, pas question de laisser stagner de l’eau dans le fond du pot car ses racines n’aiment pas les bains prolongés.

• On vaporise régulièrement de l’eau sur ses feuilles afin de reproduire l’humidité des forêts tropicales dont il est originaire.

• Enfin, on lui offre toutes les trois semaines une petite dose d’engrais : floraison abondante garantie !

A lire aussi : tous les conseils d’entretien de l’anthurium

À chaque mois sa plante

Le Phalaenopsis est la plante d’intérieur du mois de septembre 2018. « À Chaque Mois Sa Plante » est une initiative de l’Office Hollandais des Fleurs. Chaque mois, il sélectionne, en coopération avec des représentants du secteur de l’horticulture ornementale, une plante populaire auprès du grand public, ou au contraire pas (encore) très connue, mais qui a le potentiel de se plaire dans le salon. Parce que les plantes sont source de bonheur.

Crédit photo : Maplantemonbonheur.fr / anthurium