Abies nordmanniana : le fameux sapin Nordmann

Sapin Nordmann - Abies nordmanniana

Abies nordmanniana en résumé :

Nom latin : Abies nordmanniana
Noms communs : Sapin du Caucase, sapin de Nordmann
Famille : Pinacées
Type : Conifère

Port : Pyramidal
Hauteur : 15 à 20 m
Largeur : 4 à 8 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Léger, non calcaire, bien drainé

Rusticité : Très rustique – Feuillage : Persistant – Croissance : Moyenne à lente

S’il est surtout connu comme sapin de Noël, l’Abies nordmanniana est un conifère qui a toute sa place dans un jardin. Son port pyramidal si caractéristique et sa faible croissance en font un bel arbre d’ornement pouvant être planté même dans les jardins de taille moyenne.

Plantation du sapin de Nordmann

Sans contrainte particulière, le sapin du Caucase se développe de façon optimale lorsqu’il est installé au soleil et que le sol est le moins calcaire possible. S’il est difficile de déroger au dernier point, l’Abies nordmanniana peut néanmoins être planté dans une situation mi‑ombragée.

Quand et comment planter l’Abies nordmanniana ?

La meilleure période pour la plantation est sans conteste l’automne. En effet, plantée pendant cette saison, la plante a le temps de créer de nouvelles racines avant l’arrivée de l’été.

L’opération peut aussi être réalisée au printemps, mais l’Abies nordmanniana sera plus sensible au manque d’eau et vous devrez être vigilant sur l’arrosage.

La faible croissance du sapin du Caucase permet de le planter en pleine terre ou en pot. Avant la plantation, assurez‑vous que la motte de l’arbre soit suffisamment humide. Si ce n’est pas le cas, faites‑la tremper quelques minutes dans un bac d’eau.

Sapin Nordmann en pleine terre :

Si vous souhaitez planter votre sapin de Nordmann directement dans votre jardin, suivez les étapes suivantes :

  1. Plantation sapin NordmannEn fonction de la taille du sujet (et de son pain racinaire), creusez un trou de 60 cm à 1 m de diamètre et de 50 à 70 cm de profondeur.
  2. Incorporez un peu de terreau dans le trou. En revanche, n’utilisez pas d’engrais ou de fumier, qui peuvent détériorer les racines.
  3. Si l’Abies nordmanniana est en conteneur, ôtez celui‑ci et fragmentez la motte sans abîmer les racines. Introduisez ensuite le pied dans le trou de plantation.
    Si l’arbre est dans une tontine (filet plastique ou toile entourant la motte), placez le sujet dans le trou et coupez les liens de la tontine. Si c’est possible, retirez‑la ; sinon, si la motte est trop grosse et la manipulation est impossible, étalez la tontine dans le trou.
  4. Rebouchez le trou en incorporant de nouveau du terreau à la terre végétale.
  5. Tassez au pied au fur et à mesure, tout en prenant soin des racines.
  6. Réalisez une cuvette d’arrosage et mouillez copieusement la terre pour compléter son tassement.

Sapin nordmann en pot

La plantation en pot ne change pas beaucoup de celle en pleine terre. La principale différence réside dans le pot :

  1. Il doit être volumineux pour accueillir les racines de l’Abies nordmanniana.
  2. Des trous d’évacuation d’eau doivent être présents. Si ce n’est pas le cas, percez‑en 3 à 4 à l’aide d’un gros foret.
  3. Placez un grillage à mailles fines au fond du pot et déposez une couche drainante de quelques centimètres (billes d’argile, graviers, etc.). De cette manière, les trous de drainage ne seront pas obstrués.

Ensuite, il suffit de suivre les mêmes étapes qu’une plantation en pleine terre. Le substrat pourra se composer soit de terreau exclusivement, soit d’un mélange de terreau et de terre végétale prélevée dans votre jardin. Il est possible de rajouter un peu de vermiculite (également appelée perlite dans le commerce). Cette dernière permet d’améliorer le drainage tout en conservant un peu d’humidité dans la terre.

Conseil à propos de la plantation :

Quel que soit le mode de plantation choisi, il est important de ne pas enterrer le collet de la plante. En effet, cette partie, située à la frontière entre la tige et les racines, doit rester à l’air libre.

Pour vous aider, placez un manche en travers du trou de plantation : le collet doit se situer légèrement au‑dessus.

Entretien de l’Abies nordmanniana

L’énorme avantage des conifères est leur faible entretien, et l’Abies nordmanniana ne déroge pas à la règle :

  • Aucune taille à pratiquer, sauf si l’arbre comporte deux flèches (tiges principales). Vous devrez alors choisir la plus vigoureuse.
  • L’arrosage n’est pas indispensable, sauf en cas de plantation printanière ou de sécheresse prolongée durant les premières années de croissance.

À noter que pour un sujet en pot et en fonction de sa croissance, un rempotage tous les 4 ans environ pourra être nécessaire. Un apport d’engrais deux fois par an est également conseillé. Utilisez pour cela un fertilisant azoté au printemps et un potassé en automne.

Multiplication :

La meilleure façon de multiplier le sapin de Nordmann est de semer les graines contenues dans ses cônes lorsque ceux‑ci sont arrivés à maturité. Il suffit pour cela de les répandre dans un mélange de terreau et de sable pour ensuite repiquer les nouveaux plants lorsqu’ils sont suffisamment vigoureux.

Maladies et ravageurs :

S’il n’est pas sensible aux maladies, l’Abies nordmanniana peut néanmoins être la cible des pucerons notamment sur les jeunes tiges.

Emploi de l’Abies nordmanniana

La faible croissance du sapin Nordmann permet de l’installer dans un jardin de taille moyenne. De plus, son port élégant en fait un très beau sujet isolé.

En pot, si l’arbre n’est pas encore trop imposant, il est tout à fait possible de le rentrer à la maison en décembre pour en faire un magnifique sapin de Noël. Mais éloignez‑le au maximum des points de chaleur.

epine feuille sapin nordmann

A lire aussi :


©foto-pixel.web.de, ©Bruno /Germany