Connexion
Accueil / Le Jardinage / Reportage / Sol sableux, quelles plantes choisir ?

Sol sableux, quelles plantes choisir ?

plante pour sol sableux sablonneux
0

Le sol sableux est à la fois peu fertile et faiblement rétenteur en eau. Le sable présente néanmoins des avantages indéniables pour la culture de certains légumes et des plantes de terre de bruyère. Mais la culture d’un sol fait de sable uniquement peut également devenir contraignante pour la culture des végétaux.

Il faut donc prendre quelques précautions que voici :

Le sol sableux

Il est à la fois léger et très facile à travailler.

Il est sec la plupart du temps, en hiver car l’eau aura tendance à s’écouler et en été où le sol pourra même jusqu’à devenir aride si on ne l’arrose pas.

Attention, sol sableux ne veut pas dire qu’on peut planter dans un sol composé de sable à 100%. Composé à environ 60/70% se sable siliceux, le sol sableux est léger et sec, bien drainé et gourmand en eau et donc en arrosage. Il sèche vite car il ne retient pas l’eau.

Que planter dans un sol sableux ?

Le sol riche en sable est bien drainé, légèrement acide, et donc adapté à la culture de certaines plantes comme les camélias, les rhododendrons, les azalées, les hortensias ou encore les ajoncs.

D’autres végétaux feront parfaitement leur nid comme la belle agapanthe ou la vigne qui ont l’habitude de se développer dans des terres légères et sableuses.

Il y a aussi, naturellement, l’oyat des dunes, qui convient très bien aux sols sableux.

Légumes en sol sableux

On y retrouve la carotte qui pousse très bien dans un sol composé uniquement de sable.

Ou d’autres légumes qui le tolèrent très bien avec l’apport de terre végétale, comme le fraisier, les asperges, les haricots ou encore les radis.

Comment améliorer un sol sableux ?

Globalement, un sol composé principalement de sable est très peu fertile et donc peu propice à la plupart des végétaux.

Il existe différents moyens efficaces de l’améliorer :

  • améliorer sol trop sableuxFaire un apport régulier en matière organique.
    Vous préférerez des matières naturelles comme du compost, du fumier, des algues ou encore du terreau.
  • Ajoutez de la terre végétale pour rendre votre terre moins légère et donc plus accueillante pour la plupart des plantes.
  • Arrosez régulièrement dès que le sol est sec.
    Il est important d’arroser le soir et de manière limitée afin d’éviter l’évaporation.

©MNStudio


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *