Connexion
Accueil / Jardinage / Fruitiers / Cultiver le cerisier en pot, les clés du succès

Cultiver le cerisier en pot, les clés du succès

Cerisier en pot
1

Le cerisier est un arbre fruitier rustique qui demande peu d’entretiens, et que l’on peut donc cultiver en pleine terre un peu partout dans l’hexagone.

Lorsqu’on ne dispose pas d’un jardin où le planter, il est également possible de cultiver le cerisier en pot. Voici comment procéder.

Quelles variétés de cerisiers cultiver en pot ?

Le cerisier est un arbre qui, selon les variétés, peut atteindre entre 6 et 10 m de hauteur. Pour optimiser votre culture en pot, privilégiez donc les variétés naines qui acceptent bien mieux d’être conduites en bac.

Quelques exemples :

  • Cultiver cerisier en pot‘Spur Napoléon’, un cerisier nain dont la hauteur à maturité ne dépasse pas les 2,50 m.
  • ‘Sylvia’, un cultivar tout en hauteur qui atteint 1,50 m de haut maximum une fois adulte.
  • ‘Maynard’, un mini-cerisier qui dispose d’un port naturellement compact et qui ne dépasse pas les 1,50 m de hauteur.
  • ‘Garden Bing’, un cultivar autofertile qui n’excède pas les 3 m de hauteur.

À noter : les cerisiers greffés sont particulièrement recommandés pour la culture en pot, afin de profiter de récoltes abondantes.

Quel pot pour un cerisier ?

Le cerisier a besoin d’un grand pot de culture pourvu d’un trou de drainage en son fond.

Optez pour un contenant d’au moins 40 cm de profondeur pour 50 cm de large.

Quel substrat pour un cerisier en pot ?

Culture cerisier en potLe cerisier prospère dans un substrat riche, léger, frais et bien drainant.

Installez votre arbre dans un mélange composé :

  • d’1/3 de terre de jardin ou de terreau de plantation ;
  • d’1/3 de sable ;
  • et d’1/3 de compost.

À noter : afin de favoriser l’écoulement de l’excès d’eau, placez une couche de graviers ou de billes d’argile au fond du pot.

Quel emplacement pour le cerisier ?

Du moment qu’il profite d’une exposition ensoleillée, le cerisier en pot s’installe indifféremment sur une terrasse, un balcon (attention au poids du pot) ou dans une cour.

Évitez en revanche les zones d’ombre froides ou soumises aux courants d’air.

Quand planter un cerisier en pot ?

On plante de préférence le cerisier en automne, période où il s’enracine le plus facilement. Il est possible de le planter jusqu’en décembre, du moment qu’il ne gèle pas.

Une plantation printanière est également envisageable, mais vous devrez alors veiller à l’arroser plus fréquemment.

Comment planter le cerisier dans un pot ?

Cerisier en pot

Le cerisier se plante en pot exactement comme en pleine terre :

  1. Faites tremper la motte dans l’eau avant la plantation.
  2. Aménager un trou dans le substrat deux fois plus large que le volume de la motte.
  3. Démêlez les racines de l’arbre très délicatement.
  4. Installez la motte dans le trou.
  5. Rebouchez et tassez autour du pied.
  6. Arrosez abondamment.

Comment entretenir un cerisier en pot ?

Fertilisation

Le cerisier en pot demande un apport mensuel de compost entre les mois d’avril et d’octobre.

Arrosage

Arroser votre arbre en pot très régulièrement, afin de maintenir le substrat frais (sans pour autant le noyer).

Attention, la motte ne doit pas être détrempée, en particulier durant l’hiver.

Rempotage

Rempotez votre cerisier tous les 3 ans au début du printemps. Les autres années, surfacez-le (renouvelez le terreau en surface sur quelques centimètres de profondeur).

Maladies et parasites

Parasites cerisierDans de bonnes conditions de culture, le cerisier se montre bien résistant aux maladies et aux parasites.

Il peut toutefois être affaibli par différentes larves (bupreste, cossus gâte-bois, zeuzère, scolyte…), par les cochenilles, les acariens, les pucerons et les tenthrèdes. Par ailleurs, la mouche des cerises pond ses œufs dans les fruits à peine colorés.

Le cerisier peut également être atteint par la gommose, généralement provoquée par une taille trop sévère et mal cicatrisée. Il est également sensible à certaines maladies cryptogamiques, comme la criblure et la moniliose.

Ceci pourrait aussi vous plaire 


Photos : ©Ricard Solenne


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *