Connexion
Accueil / Le Jardinage / Reportage / Chanterelle jaune : un bon champignon tardif

Chanterelle jaune : un bon champignon tardif

0

La chanterelle jaune est un délicieux champignon tardif, qui accompagnera savoureusement vos recettes de cuisine hivernales.

Remarque importante : Un doute sur l’identification d’un champignon ? N’hésitez pas à demander conseil auprès de votre pharmacien.

Chanterelle jaune : portrait et caractéristiques

Nom latin : Craterellus lutescens
Synonyme : Cantharellus lutescens
Noms communs : Chanterelle jaune, Girolle jaunissante, Chanterelle jaunissante, Chanterelle modeste
Famille : Craterellacées
Comestibilité : Bon comestible

À quoi ressemble la chanterelle jaune ?

Chapeau

chanterelle jaune description identificationLisse à légèrement mécheux, il est creux au centre et son bord est ondulé. De couleur brun-châtain à brun-jaune, son diamètre mesure 5 à 6 cm.

Pied

Fin et allongé, il fait 3 à 8 cm de haut pour à peine 1 cm d’épaisseur. Il est lisse, creux et jaune-orangé.

Plis

La face inférieure de la chanterelle jaune n’est pas constituée de lames, mais de plis. Ces derniers sont peu marqués et plus clairs que le pied.

Chair

Mince et plutôt élastique, elle exhale une forte et agréable odeur fruitée.

Craterellus lutescens : confusions possibles

La chanterelle jaune pourra être confondue avec la chanterelle en tube (Craterellus tubaeformis). Néanmoins, cette dernière possède un chapeau dont la face inférieure est nettement veinée.

Si vous commettiez l’erreur lors de votre cueillette, sachez que la chanterelle en tube est un excellent champignon comestible.

Où et quand trouver la girolle jaunissante ?

La chanterelle jaune pousse dans les forêts de conifères, et principalement sous les pins. Elle se cueille à partir de l’automne. Résistante aux premières gelées, on la trouve même assez tard en hiver.

Comment cuisiner la chanterelle jaune ?

chanterelle jaune cuisineToute bonne recette de cuisine commence avec un nettoyage méticuleux. Pour vous aider, munissez-vous d’un pinceau ou d’une brosse souple, afin d’éliminer déchets végétaux et grains de sable qui gâcheraient la dégustation. Si vos chanterelles jaunes sont vraiment sales, vous pouvez les passer sous l’eau, mais sans excès, pour en préserver le goût.

Éliminez ensuite les parties moisies ou abîmées et sectionnez la base des pieds. Selon vos besoins et envies, coupez la chanterelle jaune en morceaux ou laissez-la entière.

Ensuite, faites revenir vos champignons à la poêle ou dans une cocotte, et attendez qu’ils aient rendu leur eau et que celle-ci soit évaporée, soit 10 à 15 minutes. Le beurre étant un excellent exhausteur de goût, utilisez-en une noisette pour relever la saveur douce de la chanterelle jaune.

Comment conserver la chanterelle jaune ?

Au même titre que la morille, la trompette de la mort, le coprin chevelu ou sa cousine la chanterelle en tube, la chanterelle jaune est un champignon à chair fine. Aussi, la conservation par séchage (dessiccation) est probablement la technique la plus appropriée.

Pour la réaliser, commencez par nettoyer votre cueillette, puis coupez les champignons dans le sens de la hauteur, ceci afin d’augmenter la surface de contact avec l’air.

Pour la deuxième étape, vous avez le choix :

  • soit vous déposez les champignons sur du papier cuisson et une grille, et vous les enfournez à 50 °C avec la porte légèrement ouverte ;
  • ou bien vous les enfilez pour confectionner des guirlandes qui seront ensuite entreposées dans un espace aéré et sec.

Enfin, lorsque les morceaux craquent sous les doigts, la troisième étape consiste à stocker la chanterelle jaune dans un bocal hermétique. Pour la réutiliser dans vos recettes, il suffira de la faire tremper quelques minutes dans un peu d’eau. Pensez à incorporer cette dernière dans la préparation, car elle aura capté une partie des arômes du champignon.


©danilsleg, ©Dr.Pas, ©YSign


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *