Construction d’une terrasse : réglementation et permis

permis terrasse loi reglementation

Profiter du soleil sur une terrasse, prélassée sur une chaise longue, ou y partager un repas avec ses proches, font parti de ces grands bonheurs de l’été. D’autant qu’une terrasse, qu’elle soit en bois, en composite, en pierre, carrelage ou béton, est relativement simple à construire. Suivant le type de terrasse, il est essentiel de respecter quelques règles d’urbanisme.

Tous nos conseils pour vous guider dans les démarches administratives.

Avant tout, consulter le Plan local d’urbanisme

Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) est un document propre à votre commune (ou groupement de communes) qui définit les règles d’aménagement et d’utilisation des sols. En bref, ce document, consultable librement dans toutes les mairies, fixe précisément les règles de construction, de rénovation et de démolition, ou les éventuelles restrictions de certaines zones.

Il est donc primordial de le consulter car, si vous habitez une zone particulière (ou pas), certaines constructions ou rénovations peuvent vous être interdites. Et parfois la terrasse, en tant que construction, peut entrer dans le cadre de ces interdictions !

Pour les terrasses de plain-pied

permis pour terrasse faite soi memeSi vous optez pour la construction d’une terrasse de plain-pied, non ou très peu surélevée (par exemple simplement posée sur des plots réglables destinés à accueillir les lambourdes en bois), aucune démarche n’est nécessaire. Vous pouvez construire votre terrasse sans avoir à demander l’autorisation à la mairie, et ce qu’elle que soit sa superficie au sol.

Pour autant, la notion de surélévation pouvant prêter à confusion, il est plus judicieux de se rapprocher du service urbanisme de votre mairie afin d’obtenir un accord écrit.

Les démarches pour les terrasses surélevées

Dès lors qu’une terrasse est surélevée, c’est-à-dire construite sur des piliers ou des pilotis, ou alors suspendue, des formalités sont obligatoires. Il en est de même si vous prolongez un balcon. Et ces formalités dépendent de la superficie au sol de votre future terrasse.

  • surface terrasse permis reglementationLa superficie de la terrasse est inférieure à 5 m2 : rien à faire !
  • Votre terrasse mesure entre 6 et 20 m2 : vous avez l’obligation de faire une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie
  • Vous envisagez de construire une terrasse de 21 m2 et plus : vous devrez demander un permis de construire à la mairie.

Si votre terrasse est couverte, les mêmes règles sont applicables.

Ces règles d’urbanisme, également valables pour la construction d’un abri de jardin, sont plus restrictives si vous habitez dans un secteur protégé au titre patrimonial, naturel ou historique. Là encore, une visite à la mairie s’impose !

Pour info, une fois votre demande préalable de travaux ou votre permis de construire déposé, vous devez attendre la réponse :

  • Dans un délai de 1 mois pour une demande préalable de travaux (si vous n’obtenez aucune réponse dans ce délai, la demande est acceptée de fait)
  • Dans un délai de 2 mois pour le permis de construire. L’accord ou le désaccord vous sont notifiés.

Les terrasses sont-elles soumises aux taxes ?

terrasse permis reglementation taxe impotUne terrasse étant non couverte et non fermée sur les côtés, au même titre qu’une pergola, n’est pas soumise à la taxe d’aménagement, perçue une seule fois pas la commune en cas de construction.

Qu’en est-il de la taxe foncière ? En tant qu’élément extérieur secondaire destiné à agrandir l’habitation (ayant fait l’objet d’une déclaration de travaux ou d’un permis de construire ou pas), la terrasse doit être déclarée, dans un délai de 90 jours après la fin des travaux. Elle est donc soumise au calcul de la taxe foncière. Pour autant, une demande d’exonération pour deux années peut être faite auprès de votre Centre des impôts.

Les règles par rapport au voisinage

Suivant l’article 678 du Code civil, une distance de 1,90 m doit séparer votre terrasse à la limite séparative de votre voisin en vue droite (sans avoir à bouger la tête). En vue oblique, la distance est ramenée à 0,60 m.

Pour aller plus loin :


©RadoslavCajkovic, ©DavieBicker, ©HermannKollinger, ©DariuszJarzabek


Écrit par Pascale Bigay | L'écriture a ponctué la vie de Pascale. Tout comme la nature, la botanique, le jardinage... C'est pourquoi à travers ses mots, elle vous fait partager ses expériences et ses découvertes de jardinage, ses plantations de vivaces ou d'arbustes, ses recettes du potager, la vie de ses poules...