cyprès

Le cyprès est l’un des rois des conifères, idéal en haie mais aussi en sujet isolé.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Cupressus sempervirens
Famille : Cupressacées
Type : Conifère

Hauteur
 : 5 à 18 m
Climat : Tempéré à chaud
Exposition : Ensoleillé à ombre
Sol : ordinaire, bien drainé

Feuillage
 : Persistant

A lire aussi : le cyprès de Leyland, roi des haies

La plantation, l’entretien et la taille sont des gestes essentiels pour leur garantir un bon développement et éviter qu’ils soient malades.

Plantation de cyprès de Provence

Le cyprès est généralement planté en haie, dès le début de l’automne, mais il peut également être planté jusqu’au mois de mars-avril en dehors des périodes de gel.

Si vous le plantez avant l’hiver, protégez les racines du froid en mettant un paillis au pied du conifère.

Si c’est au printemps, vous pouvez effectuer la même opération afin d’éviter que les mauvaises herbes ne viennent envahir leur base.

Dans les 2 cas, des écorces de pin maritime sont parfaitement adaptées mais tout autre paillage remplira parfaitement cette fonction.

  • Le cyprès redoute particulièrement l’humidité, surtout lorsqu’elle est mêlée au froid hivernal.
  • Le cyprès tolère le vent mais apprécie surtout le soleil et de chaleur.

Taille des cyprès

Si aucune taille n’est effectuée, le cyprès peut atteindre près de 20 m de haut et se caractérisera par une forme conique.
En haie, vous choisirez la hauteur de taille que vous désirez ainsi que l’épaisseur.

  • Taillez vos cyprès de préférence à la fin de l’été ou au début du printemps.
  • N’hésitez pas à tailler franchement car le cyprès repousse très…très vite.

Le « jardinier-malin » vous dira qu’une bonne taille fin août garantira à elle-seule une croissance parfaitement maîtrisée.
C’est aussi à ce moment que la sève descend et donc que vous réduirez la croissance des cyprès.

La taille de printemps se fait en sève montante et accélère donc la croissance de l’arbre, c’est idéal pour se cacher rapidement des regards indiscrets.

Maladies et parasites chez le cyprès de Provence

  • Peu nombreux, on retrouve néanmoins le chancre cortical du cyprès.
    Les branches brunissent et meurent.
  • Attention ! Cette attaque peut condamner l’ensemble d’une haie.
  • Le cyprès est aussi sujet aux attaques de pucerons et de cochenilles

A savoir sur le cyprès de Provence

cyprèsLes cyprès de Provence sont d’excellents brise-vent prêts à résister à toutes les bourrasques.

Ils sont également résistants aux maladies et à la pollution.

D’un point de vue esthétique, il est très beau lorsqu’il est planté de manière isolé ou, mieux, pour délimiter une longue allée en plantant un cyprès tous les 4 à 5 m.

Le bois du Cyprès de Provence est très dense et pour cela très apprécié des ébénistes.

Sa quasi imputrescibilité lui confère une grande résistance à l’eau et à l’humidité, ce qui en fût pendant longtemps un bois très utilisé dans la construction des bateaux.

Enfin, l’huile essentielle extraite du cyprès et particulièrement de ses rameaux, est utilisée pour ses bienfaits sur la circulation veineuse et lymphatique.

Allergie et cyprès

Les pollens de cyprès donnent lieu à certaines allergies, ce qui a même conduit à la mise en place d’un plan de santé publique, notamment en Languedoc-Roussillon.

Ces allergies au pollen de cyprès ont en effet principalement lieu dans le sud de la France, là où il est le plus présent.

Ces allergies peuvent survenir à tout moment de l’année mais principalement à la fin de l’hiver et au printemps.

L’allergie au cyprès se traduit généralement par une rhinite pollinique et donc des démangeaisons au niveau du et des yeux, des larmoiements ou encore des rougeurs.

La consultation d’un médecin est vivement recommandée pour limiter les effets.

Conseil malin à propos des cyprès

En haie, réfléchissez bien à la hauteur de taille afin de déterminer la distance de plantation des cypres ! Respectez une distance de 80 cm à 1m pour une haie classique d’environ 1,80 à 2 m de haut.

A lire aussi :