Connexion
Accueil / Le Jardinage / Plantes d'intérieur / Echinocactus : cultiver et entretenir le coussin de belle-mère

Echinocactus : cultiver et entretenir le coussin de belle-mère

1

Les Echinocactus en résumé :

Nom latin : Echinocactus
Nom commun : Coussin de belle-mère
Famille : Cactacées
Type : Cactus

Hauteur : 20 cm à 1 m
Utilisation : pot
Exposition : lumineuse, mais sans soleil direct
Sol : très drainant, riche, sableux

Plantation : printemps – été – Floraison : au bout de 15 ans minimum

Le genre Echinocactus comporte six espèces de cactus, dont la plus connue est l’Echinocactus grusonii ou Coussin de belle-mère. Les Echinocactus sont originaires du sud des Etats-Unis et du nord du Mexique.

Dans leur milieu naturel, les cactus issus de ce genre peuvent atteindre jusqu’à 3 mètres de hauteur. De croissance très lente, leur développement est bien plus réduit en pot, où ils forment une boule côtelée de 20 cm à 1 m de diamètre. Chaque côte porte des aréoles espacées ou très serrées (variable selon les espèces), elles-mêmes pourvues d’aiguillons plus ou moins fins, jaune doré, bruns ou blancs.

Après quinze années de culture au minimum, la floraison de l’Echinocactus se développe en fleurs jaunes (le plus souvent), rouges ou roses, qui s’installent au sommet de la plante.

Plantation des Echinocactus

Les Echinocactus sont des cactus gélifs (ils ne supportent pas les températures inférieures à 5°C) qui se plantent uniquement en pot sous nos climats.

Les cactus achetés en jardinerie au printemps ou en été doivent être rempotés immédiatement. Si la plante est acquise au cours de l’automne ou en hiver, patientez jusqu’au printemps pour mener la plantation.

  1. Echinocactus plantationChoisissez un pot légèrement plus grand que celui d’origine.
  2. Installez une couche de billes d’argile ou de gravillons au fond du contenant.
  3. Munissez-vous d’une paire de gants bien épais pour protéger vos mains.
  4. Plantez votre Echinocactus dans un mélange au 3 tiers, composé d’1/3 de terre, 1/3 de terreau et 1/3 de sable.
  5. Recouvrez la surface du substrat d’une petite couche de gravillons.
  6. Installez l’Echinocactus en pot dans une pièce très lumineuse, mais sans soleil direct.

À noter : le rempotage de l’Echinocactus intervient tous les 2 ou 4 ans. Plus le rempotage est fréquent, et plus la croissance de la plante est importante. 

Multiplication des Echinocactus

Si les Echinocactus peuvent être multipliés par division des rejets, l’opération s’avère particulièrement complexe pour ce genre de cactus. Les rejets sont en effet très difficiles à obtenir dans le cadre d’une culture non-professionnelle.

De même, le semis de graines n’est envisageable qu’avec la floraison de votre Echinocactus. Et celle-ci ne survient qu’au bout de 15 ans minimum.

Culture et entretien des Echinocactus

Echinocactus culture entretienSi les Echinocactus peuvent être multipliés par division des rejets, l’opération s’avère particulièrement complexe pour ce genre de cactus. Les rejets sont en effet très difficiles à obtenir dans le cadre d’une culture non-professionnelle.

De même, le semis de graines n’est envisageable qu’avec la floraison de votre Echinocactus. Et celle-ci ne survient qu’au bout de 15 ans minimum.

L’Echinocactus est un cactus facile de culture. Installez-le de préférence dans une véranda ou dans une pièce très lumineuse, dont la température ne descend pas en dessous de 5°C en hiver. Évitez de placer la plante derrière une vitre très exposée aux rayons du soleil, afin de limiter les risques de brûlures.

Durant toute la belle saison (d’avril à octobre), arrosez vos Echinocactus à raison d’une fois par semaine. Stoppez tous les apports d’eau durant leur période de repos végétatif (d’octobre à décembre).

Réalisez également un apport d’engrais liquide spécial cactées à chaque printemps.

Si vous souhaitez installer vos Echinocactus en pot en extérieur durant la belle saison, habituez-les progressivement au soleil.

Maladies et ravageurs

En situations très sèches, les Echinocactus peuvent faire l’objet d’attaques de cochenilles farineuses. Ce type d’attaque est toutefois rare, les ravageurs étant généralement effarouchés par les aiguillons serrés du cactus.

Prenez surtout garde aux risques de brûlures engendrées par une exposition brutale aux rayons ardents du soleil.

Si les Echinocactus ont besoin d’eau pour prospérer, ils sont toutefois sensibles à la pourriture du collet qui survient lorsque le substrat reste humide trop longtemps en surface.


Ceci devrait aussi vous plaire :

©Resenter1-Flickr, ©i05 -Flickr


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *