Eucryphia: sa majesté des arbres

Eucryphia

Arbre remarquable au port élancé, l’Eucryphia se distingue également par sa magnifique floraison blanche immaculée et très parfumée.

L’Eucryphia en résumé :

Nom latin : Eucryphia
Famille : Cunoniacées
Type : Arbre

Hauteur : De 10 à 40 m selon espèces
Largeur : De 2 à 3 m
Exposition : Soleil à mi-ombre
Sol : Non calcaire, frais et bien drainé

Rusticité : -7 °C à -15 °C
Floraison : Estivale
Feuillage : Persistant (seul Eucryphia glutinosa est caduc)

Plantation de l’Eucryphia

Où planter l’Eucryphia ?

Originaire du Chili, de l’Argentine et de la Tasmanie, l’Eucryphia est un arbre qui réclame certaines conditions pour s’épanouir. Il apprécie ainsi les climats doux et humides que l’on retrouve sur la côte Atlantique, la Bretagne ou encore la Manche.

Privilégiez donc un espace lumineux, abrité du vent et du froid et un sol non-calcaire.

Quand planter l’Eucryphia ?

La plantation doit intervenir en automne de préférence. Les racines pourront alors commencer à se développer et résisteront mieux à une éventuelle sécheresse l’été suivant.
Une plantation au printemps est envisageable. Cependant, le jeune plant sera plus sensible au manque d’eau.

Comment planter l’Eucryphia ?

  1. Creusez un trou de bonne taille, en veillant à ce qu’il soit assez profond pour faciliter le développement des racines.
  2. Amendez votre sol en ajoutant du fumier, voire du compost, et mélangez-le à la terre. Si votre terre retient trop l’eau, allégez-la en rajoutant du sable et des graviers pour améliorer le drainage.
  3. Installez votre arbre dans le trou et rebouchez ce dernier. Effectuez un premier arrosage généreux.
  4. Si vous le jugez nécessaire, installez un tuteur pour aider l’arbre à s’implanter.

Conseil : pour conserver l’humidité au pied de votre Eucryphia, vous pouvez appliquer un paillis tel que des écorces de pin. Elles auront en plus l’avantage d’acidifier le sol.

Entretien de l’Eucryphia

eucryphia en fleurUne fois adulte, l’Eucryphia ne demande pas d’entretien particulier. En revanche, lors des premières années d’implantation, quelques gestes simples permettront au jeune sujet de croître dans de bonnes conditions :

  • En été, si la chaleur devient trop importante ou si le sol commence à devenir sec, arrosez régulièrement, mais sans excès. Vous pouvez également appliquer un paillis autour du pied afin de limiter l’évaporation et conserver l’humidité.
  • En automne, épandez du compost ou du fumier et enfouissez-le en griffant légèrement la surface. Vous apporterez ainsi les éléments nutritifs nécessaires à la bonne croissance de l’arbre et aérerez le sol par la même occasion.
  • En hiver, l’Eucryphia craignant les grands froids, pendant les premières années de croissance, protégez les feuilles à l’aide d’un voile d’hivernage si de fortes gelées sont annoncées.

Taille de l’eucryphia

Même si l’Eucryphia tolère bien la taille, elle n’est pas une obligation.

Les quelques cas où elle peut s’avérer nécessaire sont : la mise en forme de l’arbre et l’élimination de branches gênantes, disgracieuses ou mortes.

Multiplication de l’Eucryphia

Multiplier l’Eucryphia peut se faire de trois façons : semis, marcottage, bouturage.

Le semis est un procédé long et difficile. Il faut en effet attendre 2 à 3 ans après germination avant de pouvoir les planter en pleine terre.

Le marcottage aérien peut donner des résultats, mais s’avère complexe dans sa mise en pratique, sans garantir de résultat.

Bouture d’eucryphia

La meilleure façon d’obtenir de nouveaux sujets, consiste à bouturer en juillet-août. Pour cela,

  • Sélectionnez un jeune rameau semi-ligneux et droit de 8 à 10 cm.
  • Coupez-le en biseau juste au-dessous d’un œil et ôtez les feuilles de la base pour n’en laisser que deux ou trois au sommet.
  • Ensuite, badigeonnez la partie dénudée de poudre d’hormones de multiplication et plantez-la sans tasser dans un mélange à parts égales de terre de jardin, de sable et de tourbe (ou terre de bruyère).
  • Il ne reste plus qu’à contrôler l’arrosage et éviter une exposition au soleil direct. En hiver, attention aux gelées.

Les racines se développent entre un à six mois. Vous verrez alors de jeunes pousses apparaître. L’année suivante, vous pourrez transplanter le sujet dans un pot plus grand en attendant de pouvoir le mettre en pleine terre.

Astuce : avant de planter votre tige de bouturage, faites d’abord un trou à l’aide d’un petit bâton. Ainsi, lors de l’insertion de la bouture, la poudre d’hormones ne restera pas en surface.

Maladies de l’eucryphia

L’Eucryphia n’est pas sujet aux maladies, ni sensible aux ravageurs.

Emploi

Pour profiter pleinement de son allure majestueuse, il est préférable de planter un Eucryphia sans la concurrence d’un autre arbre remarquable (tilleul, châtaignier, platane…).

Vous pouvez éventuellement aménager à son pied un massif arbustif et/ou floral supportant l’ombre afin de le mettre un peu plus en valeur.

Quelques espèces et variétés

  • Eucryphia cordifolia : peut culminer jusqu’à 40 m de haut.
  • Eucryphia glutinosa : appelé au Chili « Guindo Santo » (cerisier sacré), sa taille adulte est d’environ 10 m, c’est la seule variété caduque à semi-persistante. Il tolère également les sols secs.
  • Eucryphia lucida : peut atteindre 20 m de hauteur. Les cultivars ‘Ballerina’ et ‘Pink Cloud’ produisent des fleurs roses.

Conseil malin

Si l’apiculture vous tente, sachez que les Eucryphia donnent des miels très parfumés et riches en goût.