Hydrangea paniculata : plantation, entretien et taille

Hydrangea paniculata

Hydrangea paniculata en résumé :

Nom latin : Hydrangea paniculata
Nom commun : Hortensia paniculé
Famille : Hydrangéacées
Type : Arbuste

Port : Arrondi
Hauteur : 2 m
Largeur : 1,50 m
Exposition : Ombre légère à mi‑ombre
Sol : Non‑calcaire, humide, bien drainé, pH acide à neutre
Rusticité : Moyenne à faible

Feuillage : Caduc – Croissance : Lente à moyenne – Floraison : Eté ou automne

L’Hydrangea paniculata, ou hortensia paniculé, doit son nom à ses grandes inflorescences en panicules facilement reconnaissables, le plus souvent blanc‑crème. Comme beaucoup d’hortensias, il est simple à cultiver pour peu qu’on lui donne les bonnes conditions de croissance.

Plantation de l’Hydrangea paniculata

Pour satisfaire votre arbuste, offrez‑lui une situation légèrement ensoleillée, mais pas de soleil direct qui brûlerait le feuillage. La terre doit être riche, drainante et non‑calcaire pour éviter un phénomène de chlorose.

Quand planter ?

La période idéale de plantation pour un hortensia est le début de l’automne, lorsque les grosses chaleurs sont passées et que les gelées ne sont pas encore arrivées.

Pour des raisons à la fois écologiques et économiques, la plantation printanière est déconseillée. En effet, les hydrangéas sont sensibles à la sécheresse et les besoins en arrosage seraient alors trop importants.

Comment planter ?

Au‑delà d’une classique plantation en terre, les dimensions de l’Hydrangea paniculata en font un excellent sujet pour une culture en pot.

En pleine terre :

  • Hydrangea paniculata plantationCreusez un trou de 20 à 30 cm de profondeur.
  • Apportez un peu de terreau ou de terre de Bruyère.
  • Retirez le pot du pied et désagrégez légèrement la motte, afin de libérer quelques racines.
  • Installez votre arbuste dans le trou de plantation et rebouchez ce dernier en tassant bien la terre.
  • Effectuez un premier arrosage abondant.

Hydrangea paniculata en pot :

  • Choisissez un pot d’un beau volume et si possible avec une réserve d’eau.
  • Contrôlez la présence de trous de drainage et, s’ils sont manquants, percez‑en à l’aide d’un gros foret et d’une perceuse.
  • Déposez une couche de drainage composée de graviers (non‑calcaires), de billes d’argile ou encore de tessons de poteries. Attention à ne pas boucher les évacuations d’eau.
  • Remplissez le pot avec un mélange 1/3 de terreau et 2/3 de terre de Bruyère. Pour améliorer le drainage tout en facilitant la rétention d’humidité, il est possible de rajouter de la vermiculite (également appelée perlite).
  • Vous pouvez ensuite planter votre Hydrangea paniculata en suivant les mêmes conseils que l’installation en pleine terre.

Quel que soit le mode de culture que vous choisirez, n’hésitez pas à terminer la plantation en déposant une épaisse couche de paillis au sol. Le paillage parfait pour les hortensias est l’écorce de pin. Elle permet, en effet, de conserver l’humidité de la terre, tout en maintenant un pH acide.

Entretien et taille de l’Hydrangea paniculata

Les hortensias sont sensibles à la sécheresse. Vous devrez donc surveiller le moindre flétrissement du feuillage, signal d’un besoin en arrosage.

Tous les ans, alimentez le paillis afin qu’il conserve une bonne épaisseur et joue correctement son rôle dans la rétention de l’humidité dans le sol.

La taille est une étape indispensable dans l’entretien d’un Hydrangea paniculata. Si elle peut paraître intimidante, elle n’est pourtant pas compliquée :

  • En fin d’hiver, nettoyez le pied en éliminant le bois mort.
  • Sélectionnez quelques vieilles tiges et coupez‑les à ras.
  • Les branches restantes doivent ensuite être rabattues à quelques centimètres du sol. Réalisez la coupe juste au‑dessus d’une paire de bourgeons, perpendiculairement à la tige.

Multiplication de l’hortensia paniculé :

hortensia paniculeSi vous souhaitez recréer un pied d’hortensia, le plus simple est de procéder à un bouturage semi‑aoûté en fin d’été ou sur bois dur pendant l’hiver.

Maladies et ravageurs :

Les hortensias sont sensibles aux attaques des pucerons et des punaises. Mais ce sont les cochenilles pulvinaires qui posent le plus de problèmes. Souvent dissimulées sous les feuilles, on ne les remarque que lorsque l’arbuste est envahi. Il peut alors être rapidement affaibli.

En ce qui concerne les maladies, l’oïdium peut s’installer sur le feuillage de l’Hydrangea paniculata, surtout en période chaude et humide.

Emplois et associations de l’hortensia paniculé

L’hortensia paniculé est idéal pour garnir un massif. Soit en l’accompagnant d’autres hydrangéas, pour jouer sur les différentes formes de feuillages et de fleurs. Soit en lui associant d’autres arbustes comme l’andromède, le camélia ou encore l’azalée qui apprécient les mêmes conditions de culture.

Côté vivaces, les hostas et les fougères feront de parfaites compagnes pour un Hydrangea paniculata.

Quelques cultivars intéressants

Si le ‘Vanille Fraise’ est un magnifique représentant de l’espèce paniculata, il existe néanmoins d’autres cultivars qui valent le détour.

Hydrangea paniculata ‘Unique’ :

Il offre une abondante floraison blanc‑crème qui se teinte de rose avec le temps. Ses panicules sont particulièrement nombreuses.

Hydrangea paniculata ‘Kyushu’ :

Hydrangea paniculata KyushuIl est également spectaculaire par sa floraison blanche à grandes panicules. Si les fleurs sont moins nombreuses que le précédent cultivar, elles sont particulièrement mellifères et donc très intéressantes pour attirer les auxiliaires pollinisateurs dans votre jardin.

Ceci devrait aussi vous plaire :


©I.Mamchits, ©Yfinne, Radfotosonn, ©JackieLou DL


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.