Connexion
Accueil / Le Jardinage / Plantes d'intérieur / Mammillaria : un cactus facile à cultiver

Mammillaria : un cactus facile à cultiver

Mammillaria cactus
0

Les mamillaires en résumé :

Nom latin : Mammillaria spp.

Nom commun : Mamillaire, Cactus coussin, Cactus hameçon, Cactus pelote (variable selon les espèces)
Famille : Cactacées
Type : Cactus

Hauteur : 40 cm
Utilisation : pot
Exposition : lumineuse, mais sans soleil direct
Sol : sableux, caillouteux, bien drainé, sec

Plantation : printemps – Floraison : mai à juin

Originaire d’Amérique latine et du Sud des États-Unis, le genre Mammillaria comprend 180 espèces différentes, parmi lesquelles : M. ‘Candida’, M. ‘Longiflora’, ou encore M. ‘Plumosa’… Toutefois, les espèces que l’on rencontre le plus souvent en France sont sans doute Mammillaria ‘Elongata’ et Mammillaria ‘Matudae’.

Ses petits cactus sphériques ou cylindriques ne mesurent pas plus de 20 cm de diamètre pour 40 cm de haut. Leurs aréoles sont pourvues d’aiguillons qui, selon l’espèce, sont parfois recouverts de filaments laineux et soyeux. Ces cactus peuvent être solitaires ou buissonnants, en raison de leurs nombreux rejets spontanés.

Leurs fleurs diurnes, en forme d’entonnoir et disposées en couronne sommitale, mesurent entre 7 et 40 mm, et peuvent arborer des couleurs blanches, jaunes, oranges, roses ou encore rouges selon l’espèce. Une floraison printanière à laquelle succèdent de petits fruits ovoïdes, verts ou rouges.

Plantation des mamillaires

Les mamillaires sont des cactus gélifs, qui ne peuvent être plantés en extérieur, à moins de profiter d’un climat aux températures hivernales douces, qui ne descendent jamais en dessous de 5°C. Sous nos latitudes, on les plante donc généralement en pot, sauf pour les espèces M. ‘Polythele forma nuda’, M. ‘Backebergiana’, M. ‘Elongata’, M. ‘Karwinskiana ssp. nejapensis’, M. ‘Obconella’, M. ‘Petterssonii’ et M. ‘Rhodantha’, capables de supporter les températures négatives sur de courtes durées.

  • Mammillaria cactus plantationRemplissez un pot avec un substrat bien drainé et aéré, de type 3 tiers (1/3 de sable, 1/3 de terreau, 1/3 de terre du jardin).
  • Protégez vos mains avec des gantsépais afin d’éviter de vous blesser avec les aiguillons.
  • Plantez votre plant de Mamillaria dans le substrat et tassez légèrement.
  • Installez vos cactus coussin dans uneserre ou une véranda, à défaut, dans une pièce très lumineuse, mais sans soleil direct.

Multiplication de Mammillaria

Les mamillaires se multiplient par division des rejets. Une opération plus ou moins délicate selon l’espèce cultivée (rejets plus ou moins nombreux, plus ou moins longs à apparaître, plus ou moins bien placés, etc.)

  1. Divisez les rejets de Mammillaria de préférence au moment du rempotage printanier de la plante.
  2. Prélevez la bouture à l’aide d’un couteau.
  3. Installez-la à l’air libre dans un espace chaud durant quelques jours.
  4. Repiquez la bouture dans un pot rempli d’un substrat léger.
  5. Arrosez et placez le tout à une température comprise entre 15°C et 18°C.

Culture et entretien du Mammillaria

Les Mammillarias sont des plantes d’intérieur faciles de culture, car peu exigeantes.

Mammillaria cactus culture entretienArrosez vos mamillaires uniquement durant l’été, à raison d’un arrosage tous les 10 jours, en veillant à ne jamais laisser d’eau stagner dans la coupelle sous le pot. En automne, réduisez les apports d’eau, et stoppez-les complément en hiver afin de respecter la période de repos végétatif de ce petit cactus. Les arrosages reprennent progressivement au printemps suivant.

De juillet à septembre, apportez une fois par mois de l’engrais liquide spécial cactées à vos mamillaires. Procédez en même temps que l’arrosage. Tout apport d’engrais doit également être stoppé en hiver.

Les mamillarias doivent être rempotées au printemps, tous les 3 ans environ. Respectez alors les mêmes conseils de plantation que ceux évoqués précédemment.

Maladies et ravageurs

Les mamillaires sont peu sujettes aux maladies, si ce n’est au pourrissement en cas d’excès d’eau ou d’humidité. Elles peuvent rarement être l’objet d’attaques de cochenilles, d’araignées rouges et de nématodes.

Pour aller plus loin :


©Privizer, ©Israel Pérez Valencia, ©Valter Cirillo


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *