Connexion
Accueil / Le Jardinage / Fruitiers / Pistachier : plantation et entretien de l’arbre à pistaches

Pistachier : plantation et entretien de l’arbre à pistaches

Pistachier
0

Découvrez et cultivez le pistachier, aussi bien pour ses fameuses pistaches que pour son caractère ornemental.

Le pistachier en résumé :

Nom latin : Pistacia sp.
Famille : Anacardiacées
Type : Arbre fruitier

Rusticité : Moyenne (-5 à -8 °C)
Croissance : Lente

Hauteur : 3 à 8 m selon l’espèce
Exposition : Ensoleillée
Sol : Fertile et bien drainé

Feuillage : Caduc ou persistant selon espèce – Floraison : Printemps/été

Le pistachier est à la frontière entre le petit arbre et l’arbuste. Ses origines sont diverses et vont de l’Asie à l’Amérique centrale en passant par le bassin méditerranéen. Si une seule espèce donne des fruits gourmands (la fameuse pistache), les autres ne sont pas en reste et proposent des arbres esthétiques méritant votre attention.

Plantation du pistachier

Pistachier pistacia plantationLe pistachier réclame de nombreuses conditions pour croître convenablement :

  • Un emplacement au soleil ;
  • Un sol fertile et suffisamment drainant
  • Il redoute les terres lourdes et trop humides.

Quand planter ?

Le pistachier s’accommode des temps secs et par conséquent du manque d’eau. Dans ces conditions, vous pouvez tout à fait planter votre arbre au printemps.

Une plantation en début d’automne est également possible, mais dans les régions à hivers doux.

Comment planter le pistachier ?

  • Creusez un grand trou de plantation d’au moins 30 cm de profondeur et d’autant en largeur.
  • Apportez du terreau voire du sable au fond du trou et amalgamez le tout avec la terre.
  • Retirez le conteneur du pied et libérez les racines délicatement pour faciliter leur croissance.
  • Déposez l’arbre ainsi qu’un tuteur dans la fosse de plantation.
  • Rebouchez le trou en tassant bien et sans enfouir le collet (la frontière entre la tige et les racines).
  • Reliez l’arbre et le tuteur à l’aide d’une ceinture de tuteurage disposée en « 8 ».
  • Effectuez un premier arrosage abondant.

Les sujets à feuillage caduc (P. vera et P. terebinthus) peuvent être vendus en « racines nues ». Il est conseillé de praliner ces dernières avant la plantation pour faciliter la reprise de l’arbre.

Entretien du pistachier

Pistachier pistacia entretienLe genre botanique Pistacia ne demande pas de soins particuliers. Il est possible de réaliser quelques tailles, mais surtout pour éliminer le bois mort et les branches trop basses ou gênantes.

Même si le pistachier tolère bien la sécheresse, il est nécessaire de surveiller l’arrosage durant les premières années de croissance.

  • Arroser lorsque la terre est sèche les 2-3 premières années suivant la plantation.

Si vous pensez que votre terre est pauvre, surfacez‑la en binant le sol avec une griffe et en déposant ensuite du terreau. Vous pouvez réaliser l’opération une à deux fois par an (au printemps et en automne). Si votre terre est lourde, utilisez le même procédé, mais avec un mélange sable‑terreau pour améliorer le drainage progressivement.

Multiplication :

Pour obtenir de nouveaux pieds de pistachier, il est possible d’utiliser les techniques de bouturage ou de greffage. Le semis est possible, mais plus long et fastidieux.

Maladies et ravageurs :

Le pistachier peut être victime d’attaques de pucerons ou d’araignées rouges.

Quelques espèces intéressantes de pistachier

Pistachier lentisque (Pistacia lentiscus) :

Cette espèce possède un feuillage persistant. Ses fleurs ont un faible intérêt, mais les fruits qui en résultent sont très esthétiques par leur abondance et leur couleur rouge‑noir.

Pistachier térébinthe (Pistacia terebinthus) :

Il s’agit d’une des espèces les plus rustiques. En mai­‑juin, il se pare de petites fleurs rouge foncé, réunies en grappe, et qui sont suivies d’une abondante fructification de la même couleur.
Si les fruits sont comestibles, ils n’ont pas vraiment d’intérêt gustatif.

Le saviez‑vous ?

L’écorce du pistachier térébinthe était autrefois utilisée pour la confection de la térébinthe de Chio. C’est elle qui a fini par donner son nom à l’essence de térébenthine qui, elle, est fabriquée à partir de la sève de résineux.

Pistacia veraVrai pistachier (Pistacia vera) :

C’est lui qui fournit les fameuses pistaches que nous consommons à l’apéritif ou en cuisine.

Si vous souhaitez produire votre propre récolte, sachez qu’il s’agit d’une espèce dite dioïque. Cela signifie qu’il existe des pieds mâles et des pieds femelles. Pour obtenir des fruits, il faut donc avoir des sujets des deux sexes (1 mâle pour 5 femelles).

Récolte des pistaches et préparation

Le vrai pistachier commence à produire autour de l’âge de 7 ans. Les pistaches se ramassent en fin d’été, lorsque la coque des fruits s’ouvre. Pour éviter de tacher cette dernière et de laisser un goût amer au fruit, l’enveloppe (aussi appelée péricarpe) doit être retirée dès la récolte.

Lorsque vous avez réalisé votre cueillette, vous pouvez préparer la pistache de cette manière :

  • Réalisez une saumure à base d’eau, de sel et d’un peu de jus de citron. (100g de Sel pour 1 litre d’eau, le jus d’1 citron)
  • Faites tremper les pistaches pendant quelques heures en remuant de temps en temps.
  • Déposez les fruits sur une plaque de cuisson.
  • Faites cuire une dizaine de minutes à 180 °C et laissez refroidir.
  • Dégustez !

A lire aussi :


©benburdayimzaten, ©Jessica Hyde, ©Almaamor, ©Pixel2013


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *